Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

80 - QOC 2003-381 Question de Mme Brigitte KUSTER et des membres du groupe U.M.P. à M. le Préfet de police sur les troubles causés par la prostitution boulevard Bessières (17e) et dans les rues adjacentes

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2003


Libellé de la question :
"Mme Brigitte KUSTER et les membres du groupe U.M.P. attirent l'attention de M. le Préfet de police sur la prostitution boulevard Bessières et dans les rues adjacentes. Les habitants du quartier continuent de se plaindre d'être régulièrement dérangés par le trafic des travestis du boulevard Bessières (17e).
En effet, entre 2 heures et 6 heures du matin, il n'est pas rare d'entendre bagarres, cris, chants voire négociations sous leurs fenêtres. Avec le changement de législation, les habitants aimeraient que la situation évolue vers un peu plus de moralité dans ce quartier.
Mme Brigitte KUSTER et les membres du groupe U.M.P. remercient M. le Préfet de police de prendre les mesures nécessaires grâce à la nouvelle loi en vigueur et qu'enfin la situation pour les riverains s'améliore."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"Le boulevard Bessières et les rues avoisinantes sont un des points de fixation de la prostitution dans le 17e arrondissement.
J'ai été amené, en réponse à la question que vous avez évoquée lors de la séance du Conseil de Paris du 28 avril dernier, à vous préciser que ce site revêt un caractère particulièrement sensible, en raison de la proximité immédiate du lycée Honoré-de-Balzac, d'une école primaire et de l'école nationale de commerce.
En début d'année, les services de police locaux ont recensé en journée boulevard Bessières, aux alentours de cet ensemble scolaire une vingtaine de prostituées. Ces jeunes femmes provenant essentiellement des pays de l'Est (Roumanie, Albanie, Bulgarie...) sont pour la plupart en situation régulière, en possession de titres de séjour ou de passeport avec visa.
Le boulevard Bessières est également connu pour être un secteur de la Capitale où se prostituent des travestis d'origine nord africaine.
Depuis l'entrée en vigueur de la loi du 18 mars 2003, des opérations conjointes associant des fonctionnaires des Directions de la police Urbaine de proximité, des Renseignements généraux et de la Police judiciaire sont menées régulièrement dans les arrondissements confrontés à ce phénomène. Ces actions ont pour objectifs de constater les délits flagrants et d'interpeller leurs auteurs, de lutter contre le proxénétisme, et de proposer aux prostituées arrêtées qui le désirent une assistance sociale et une aide à la réinsertion.
Dans le 17e arrondissement, trois opérations ont été menées les 9 et 28 avril et le 21 mai, à la suite desquelles les vingt deux femmes appréhendées ont été déférées devant le Parquet de Paris.
De telles opérations, qui ont entraîné une amélioration notable de la physionomie de ce secteur, seront désormais organisées de manière régulière, dans le cadre juridique en vigueur."