Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2018 DJS 2 - Subventions (20.000 euros) et avenants à conventions pluriannuelles d'objectifs pour la période 2018-2020 avec 10 associations participant à l'opération Foot Elles.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2018


 

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Nous examinons maintenant le projet de délibération DJS 2 relatif à l'attribution de subventions et d'avenants à conventions pluriannuelles d'objectifs pour la période 2018-2020 avec 10 associations participant à l'opération "Foot Elles".

La parole est à M. Jacques BOUTAULT.

M. Jacques BOUTAULT, maire du 2e arrondissement. - L?initiative "Foot Elles", mise en place par la Ville de Paris en partenariat avec les clubs, le comité Paris et l?Union sportive de l?enseignement du premier degré, vise à aider les jeunes filles à pratiquer le football régulièrement de façon encadrée.

Or, la promotion du football et du sport féminin revêt une importance décisive compte tenu des inégalités de genre observées dans le cadre de la pratique sportive. Le frein peut s?expliquer par la persistance des stéréotypes. Pratiquer un sport dit "masculin" est d?autant plus difficile pour les jeunes filles qu?elles peuvent renvoyer une image non conforme à la norme féminine.

Les parents inscrivent plus facilement les filles dans des activités sportives censées développer les qualités désirables pour leur genre : grâce, souplesse et agilité. La force, l?endurance et l?esprit de compétition, pour les garçons.

Favoriser le sport pour des jeunes filles, a fortiori le football, permet de gommer ces stéréotypes. Chez les jeunes de 16 à 24 ans, 35 % des femmes et 69 % des hommes exerçant régulièrement une activité sportive de façon encadrée participent aux compétitions. A mesure que l?âge avance, les femmes sont de plus en plus minoritaires dans les compétitions. Les footballeuses sont moins bien payées que les footballeurs, en tant que professionnelles. Les femmes sont nettement moins présentes dans les fonctions de cadres des métiers du sport.

Par ailleurs, le sport pour toutes et tous est vecteur d'inclusion sociale et d'intégration. C'est aussi pour cette raison que les associations participent à "Foot Elles" et méritent d'être encouragées. Ainsi, par exemple, l'académie "Football Paris 18" propose, parallèlement à la pratique sportive, un volet socioculturel avec de l'aide aux devoirs, afin de lier le football à l'école, avec, comme idée, de créer une classe aménagée et d'organiser des sorties culturelles pendant les vacances et des séjours liés aux tournois de football à l'étranger.

Encourager la pratique sportive pour toutes et tous est enfin une question de santé publique. La pratique sportive régulière est plus fréquente chez les hommes que chez les femmes. Il convient donc de gommer ce biais.

Je vous propose donc d'aider ces associations qui ?uvrent pour le sport en direction du plus grand nombre dans sa dimension inclusive.

Je vous remercie.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci, Jacques BOUTAULT.

Pour répondre au nom de l'Exécutif, je vous donne la parole, Jean-François MARTINS.

M. Jean-François MARTINS, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.

Je suis d?accord avec M. BOUTAULT : c?est un excellent dispositif. Je me suis réjouis que celui-ci puisse convaincre M. BOUTAULT de l?utilité des grands événements sportifs, comme la Coupe du monde de football féminin, pour nous permettre de mettre en place le dispositif "Foot Elles", comme celui de "Hand?Elles" sur le Championnat d?Europe de handball féminin qui commence dans quelques jours.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DJS 2.

Qui est pour ?

Contre ? Abstentions ? Le projet de délibération est adopté. (2018, DJS 2).