Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe les Républicains et Indépendants relatif à la présence de souris dans les établissements scolaires du 17e. Vœu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2018


 

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Nous passons aux v?ux nos 40 et 40 bis relatifs à la présence de souris dans les établissements scolaires du 17e arrondissement et la parole est à M. Geoffroy BOULARD qui a deux minutes pour le présenter. M. BOULARD qui est donc polyvalent puisqu'il ne s'intéresse pas qu'aux rats.

M. Geoffroy BOULARD, maire du 17e arrondissement. - Merci, Monsieur le Maire.

Vous allez me dire que je fais une "fixette" sur les rongeurs. Pourtant, je vous assure et je vous rassure, ils ne hantent pas mes nuits mais pourrissent le quotidien de nombreux Parisiens et notamment les plus petits. La présence des rats aux abords immédiats des crèches et dans les crèches, ce n'est pas une illusion. C'est bien une réalité qu'il nous faut traiter et les risques sanitaires sont réels.

Mais il n'y a pas que les crèches qui sont concernées par les rongeurs. Certaines écoles sont également infestées de souris qui nuisent aux conditions d?accueil des élèves et de travail des personnels, des enseignants, des animateurs, notamment dans les espaces de vie commune, comme les dortoirs ou les réfectoires. Je veux citer quelques écoles, et la liste n?est pas exhaustive, comme les écoles Ampère, Pouchet, Jacques Kellner, Epinettes.

Chers collègues, il est urgent que la Ville évalue les méthodes employées pour lutter contre la présence des souris dans les écoles. Le dispositif mimétique ayant déjà prouvé son inefficacité, il est indispensable que des nouveaux moyens soient développés, mis en ?uvre, moyens financiers, mais également moyens humains pour renforcer les actions menées en la matière. Avec Alix BOUGERET, les élus du 17e arrondissement, nous vous demandons d'assumer votre responsabilité en garantissant une hygiène élémentaire dans les écoles parisiennes. Je vous remercie.

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Merci, Monsieur le Maire, et merci d?avoir tenu votre temps de parole.

Pour vous répondre, je donne la parole à Mme Anne SOUYRIS, qui va faire de même.

Mme Anne SOUYRIS, adjointe. - J'aurais envie de vous dire une chose. C'est que si c'est simplement une question d'hygiène élémentaire, alors cela tient en une phrase : oui, bien sûr, nous allons et nous faisons en sorte - d'ailleurs, Monsieur BLOCHE est là, et vous le savez - que les écoles élémentaires soient nettoyées et l'hygiène élémentaire y est assurée.

Mais, plus sérieusement, nous entendons ce propos parce qu'il y a effectivement de l'inquiétude des personnels qui travaillent dans certaines écoles, pas toutes les écoles de Paris. Des enseignants et des personnels de la Ville, ainsi que des élèves et leurs parents, qui sont concernés par la présence de souris dans certaines écoles. Je tiens à vous assurer de notre détermination pour prendre ce sujet à bras-le-corps.

D?abord, nous avons mis en place un plan de lutte contre les souris dans les écoles, qui nécessite, comme pour les rats, des mesures d'intervention, mais d'abord de prévention. Cela veut dire un système de signalement qui permet de cibler les interventions en fonction de l'urgence tout en assurant qu'une équipe intervienne partout où cela est nécessaire. Vous avez parlé des pièges mimétiques. Merci de me laisser finir.

Vous le savez : près de 650 établissements de petite enfance ont été traités. Monsieur BOULARD, sur le cas de deux écoles du 17e que vous mentionnez dans votre v?u : pour l'école élémentaire et maternelle des 42-44, rue des Epinettes, l'enquête a montré une infestation surtout côté cuisine au rez-de-chaussée. Des appareils raticides dans des boîtes sécurisées ont été posés, les consignes à suivre, rappelées, et une réunion sur site avec la C.A.S.P.E. notamment a eu lieu.

Les travaux, cela n'est pas vrai. Je vous le dis. Je lis des notes qui sont réelles, qui sont transmises par mes services.

Excusez-moi, je peux finir de parler, merci.

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Mme SOUYRIS toute seule, sans être interrompue.

Mme Anne SOUYRIS, adjointe. - Donc, il y a eu des travaux, des rebouchages de trous, un certain nombre d'actions. Dans l'école élémentaire située 5, rue Jacques-Kellner, les moyens déployés ont été à peu près les mêmes. Les consignes à suivre, en particulier, aussi, puisque ce qui est très important, c'est également comme pour les rats : tout ce qui est les consignes de non-nourrissage et d'attention particulière dans les comportements dans les écoles, c'est-à-dire le fait de mettre à couvert toutes les nourritures existantes.

Le marché relatif aux prestations de dé-sourisation dans les bâtiments?

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Par contre, il faut conclure, Madame SOUYRIS.

Mme Anne SOUYRIS, adjointe. - ? Permettra? J?ai fini? De soutenir l?action dans les établissements de la Ville. Cela a été notifié cette semaine. Enfin, un reporting mensuel sur le modèle de celui adressé aux mairies d'arrondissement est adressé aux C.A.S.P.E.

Je vais m'arrêter là, mais je peux vous dire que nous nous y attelons et que le v?u de l'Exécutif vous permet de voir que ce bilan que nous allons mettre? Nous vous assurons qu'il y aura un premier bilan des actions de lutte contre la présence de rongeurs dans les établissements scolaires concernés très bientôt. Je vous remercie.

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 40, avec un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u est rejeté.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 40 bis de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le v?u est adopté. (2018, V. 528).