Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

81 - QOC 2003-382 Question de Mme Brigitte KUSTER et des membres du groupe U.M.P. à M. le Préfet de police concernant la voie ferrée rue du Colonel-Manhes (17e)

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2003


Libellé de la question :
"Mme Brigitte KUSTER et les membres du groupe U.M.P. attirent l'attention de M. le Préfet de police sur la situation que vivent les riverains de la voie ferrée rue du Colonel-Manhes (17e) qui sont régulièrement les témoins de trafics, en assistant à de nombreux va-et-vient à l'entrée du tunnel ferré situé sous la rue Navier (17e).
Par ailleurs, transformé à nouveau en dépôt d'ordures, ce lieu constitue un véritable problème de salubrité publique.
Mme Brigitte KUSTER et les membres du groupe U.M.P. remercient M. le Préfet de police de leur faire connaître les mesures qu'il lui est possible de prendre afin d'améliorer la qualité de vie des riverains dont les fenêtres donnent sur cette entrée de tunnel."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"S'il est vrai que les services de police ont été amenés à constater, il y a quelques années, la présence dans ce tunnel ferré, de toxicomanes, celui-ci ne constitue plus actuellement qu'un point de fixation pour quelques personnes sans domicile fixe, s'y réfugiant la nuit.
Les surveillances quotidiennes menées par les policiers chargés de la surveillance du quartier Bessières ont permis de constater une physionomie plus calme de ce secteur au regard de la délinquance.
Il est exact, en revanche, que la présence d'objets divers et de détritus peut générer parmi la population riveraine un sentiment d'insécurité.
Pour répondre à cette situation, des opérations vont être mises en ?uvre par les effectifs de l'arrondissement et de la brigade d'assistance aux personnes sans abri, en collaboration avec le S.A.M.U.-social et les services de la Voirie de la Ville de Paris, afin de procéder au nettoyage des lieux et à l'éviction de ces personnes."