Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2018 DAE 273 - Budget Participatif. - Subventions (115.000 euros), conventions et adhésions (13.650 euros) pour le soutien de l’économie circulaire et de l’économie solidaire.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2018


 

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Nous examinons maintenant le projet de délibération DAE 273 qui porte sur une subvention et des conventions pour le soutien de l?économie circulaire et de l?économie solidaire dans le cadre du budget participatif.

Je donne la parole à M. Jean-Noël AQUA.

M. Jean-Noël AQUA. - "Pédale et tais-toi !".

Madame la Maire, mes chers collègues, c?est le nom d?un collectif composé de coursiers, de parlementaires, de syndicalistes, de militantes et militants de mouvements de jeunesse qui entamaient le mois dernier à Bordeaux un tour de France. Contrairement à celui qui se déroule depuis plus d?un siècle en juillet, il vise à mettre au jour les conditions de travail des coursiers à vélo ou plutôt les conditions d?exploitation de ces coursiers à vélo : exploitation par les plateformes numériques qui imposent à ces coursiers le statut d?auto-entrepreneur et le travail à la tâche.

Nous avions déposé un v?u, il y a un peu plus d?un an, lors du Conseil de Paris de septembre 2017, afin que la Ville soutienne les alternatives à ces grandes plateformes. Nous nous réjouissons aujourd?hui de voir que la Ville soutient "CoopCycle", une coopérative qui est un service de plateforme numérique de mise en relation de fournisseurs de service de livraison avec d?autres entreprises.

Cette plateforme informatique open source est proposée à des collectifs de livraison appartenant au secteur de l?économie sociale et solidaire. Il s?agit ici d?un projet concret, qui fait émerger une alternative au modèle précaire de l?ubérisation que notre majorité combat à Paris. Elle le combat en déployant des mesures pour remédier à la spéculation immobilière engendrée par Airbnb.

Elle le combat aussi en soutenant des projets concrets qui permettent de concurrencer le modèle de l?économie néolibérale, de la concurrence de tous contre tous. Ce modèle qui contraint les plus fragiles à travailler sans le statut de salarié, donc sans protection sociale, sans assurance-chômage, sans protection contre les accidents du travail, sans la garantie d?un salaire minimum, etc. Un niveau d?exploitation digne du XIXe siècle, en somme, avec la référence par exemple au tâcheron.

En attribuant une subvention de 20.000 euros à "CoopCycle", nous montrons qu?un autre modèle est possible, un modèle vertueux où les nouveaux outils numériques sont au service de l?humain et non de la rentabilité immédiate et de l?accroissement du taux de profit.

Mes collègues Nicolas BONNET-OULALDJ et Didier LE RESTE ont rencontré "Olvo", une coopérative de livreurs à vélo installée dans le 10e arrondissement. "Olvo" travaille avec l?association "CoopCycle" et propose un projet très intéressant de livraison à vélo. Leur démarche propose un service de qualité, avec des livreurs polyvalents qui utilisent des vélos cargos pour livrer rapidement à Paris et en proche banlieue. Leur volonté est bien celle de salarier le plus possible de livreurs de leur structure. C?est bien sûr primordial pour les travailleurs et les travailleuses du secteur, mais également pour développer les circuits logistiques de livraison propre sur le dernier kilomètre.

A travers le soutien à "CoopCycle", nous soutenons bien des alternatives concrètes à l?auto-entreprenariat forcé qui domine dans ce secteur. Je souhaitais remercier chaleureusement Antoinette GUHL qui avait répondu favorablement à notre v?u sur les plateformes numériques de livraison vertueuse et qui aujourd?hui traduit cet engagement en acte par le versement de cette subvention.

Les autres projets subventionnés dans ce projet de délibération montrent votre engagement, chère Antoinette GUHL, et celui de notre majorité pour le développement du secteur de l?économie sociale et solidaire pour un développement économique qui serve l?humain d?abord.

Je vous remercie.

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Merci.

Pour vous répondre, je donne la parole à Antoinette GUHL.

Mme Antoinette GUHL, adjointe. - Madame la Maire, chers collègues, cher Monsieur AQUA, tout d?abord merci pour ces compliments et merci également d?avoir mis en avant une fois de plus "CoopCycle".

Dans ce projet de délibération, vous l?avez dit, nous apportons notre soutien à un certain nombre projets d?économie sociale et solidaire, d?économie circulaire, en complément de tous les autres projets de délibération passés en 2008.

Vous auriez pu relever la lutte contre les plastiques avec "Surfrider", je sais que vous auriez pu le faire. Vous auriez pu également relever la sensibilisation des étudiants, un domaine qui nous est cher avec Marie-Christine LEMARDELEY, aux questions d?économie sociale et solidaire et d?économie circulaire, puisqu?il y a des subventions à Universel ou au R.E.F.E.D.D. dans ce projet de délibération. Ou encore soutenir l?entreprenariat féminin, en écho au débat que nous avons eu hier dans ce même hémicycle, par le soutien d?"Empow'her".

Vous avez choisi "CoopCycle" et il y a une certaine constance, je l?avoue, dans vos soutiens. Nous avons déjà eu l?occasion à deux reprises, grâce à vos sollicitations dans cet hémicycle de présenter notre soutien, le soutien de l?Exécutif à cette coopérative, qui repose sur le développement en mode social et solidaire d?une plateforme informatique open source, proposée elle aussi à des collectifs d?E.S.S. de livreurs à vélo. Elle constitue une alternative concrète à une "ubérisation" effrénée de notre économie.

Je le dis, le projet "CoopCycle" est entré maintenant dans une phase très opérationnelle. Jusque-là, il s?agissait effectivement d?une action en projet. Aujourd?hui, nous sommes déjà dans l?action puisque le réseau réunit désormais, à travers cinq pays européens, une trentaine de coopératives, et parce que la plateforme est d?ores et déjà en test et expérimentée à Bordeaux, à Lyon, à Bruxelles, à Liège, à Madrid. A Paris, c?est pour bientôt, vous l?avez dit, en lien avec une coopérative de coursiers déjà constituée : "Olvo".

Nous avons organisé avec la Mairie de Paris une rencontre entre "Olvo" et les acheteurs de la Ville, afin que cette coopérative soit identifiée dans le sourcing des fournisseurs de la Ville. Nous avons également mis en lien "CoopCycle" avec toutes les régies de quartier parisiennes, afin d?imaginer un service de livraison de proximité mobilisant les salariés en insertion. Des liens sont également en cours avec des enseignes de distribution, notamment de distribution engagée pour une consommation responsable, afin d?assurer des prestations de livraison aux particuliers.

C?est pour cela que "CoopCycle" également a été désigné lauréat des trophées de l?économie sociale et solidaire. Nous aurons donc la semaine prochaine l?occasion, encore une fois, de mettre à l?honneur "CoopCycle". Je vous invite d?ailleurs à venir participer à cette remise des trophées. Je suis certaine que vous serez heureux de leur remettre, à mes côtés, ce trophée de l?économie sociale et solidaire 2018.

Merci à vous.

Je vous invite bien sûr à voter pour ce projet de délibération.

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Merci beaucoup.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAE 273.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté à l'unanimité. (2018, DAE 273). Je vous en remercie.