Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le GEP relatif au relogement du collectif "Le Clocher".

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2018


 

M. Emmanuel GRÉGOIRE, premier adjoint, président. - Nous examinons le v?u n° 65. La parole est à M. le président David BELLIARD, pour deux minutes.

M. David BELLIARD. - Merci, Monsieur le Maire.

Mes chers collègues, ce v?u porte sur le collectif "Le Clocher" qui occupait la friche urbaine du 77, avenue du Docteur-Netter. Ce collectif d'artistes faisait un travail remarquable dans une friche que vous connaissez toutes et tous dans le 12e arrondissement. Ils bénéficiaient d'une convention temporaire qu'ils ont respectée puisque le lundi 5 novembre ou quelques jours avant, ils ont rendu les clés et cessé toutes leurs activités.

Nous étions déjà intervenus sur ce sujet lors du précédent Conseil pour qu?un travail soit fait pour leur permettre un relogement puisque, vous le savez, pour ce type de collectif et d'activités artistiques et culturelles, il est financièrement impossible de travailler avec un prix du foncier qui est au prix du marché. Ces friches offrent la possibilité d'avoir une occupation extrêmement peu chère, de faire preuve d'innovation et d?avoir des activités artistiques ouvertes sur le quartier et au plus grand nombre.

Notre v?u demande aujourd?hui qu'on continue un travail, notamment un travail avec la R.A.T.P., pour qu?une solution de relogement leur soit proposée, afin qu?ils puissent, ailleurs que dans le 12e arrondissement ou peut-être dans le 12e si une friche ou un bâtiment peut être disponible, continuer à travailler à Paris et à développer les activités qu'ils avaient quand ils se trouvaient dans la friche Netter. Je vous remercie.

M. Emmanuel GRÉGOIRE, premier adjoint, président. - Merci. Pour vous répondre, dans le calme s?il vous plaît, Jean-Louis MISSIKA.

M. Jean-Louis MISSIKA, adjoint. - Cher David BELLIARD, je vais vous demander de retirer votre v?u, non pas parce que je suis en désaccord avec vous mais parce que votre v?u ne dit pas ce que vous avez dit oralement.

Dans le v?u, vous demandez le maintien dans les lieux. Effectivement, le collectif s'est retiré et de ce point de vue-là il a respecté ses engagements et je l?en félicite, mais du coup vous dites oralement ce que nous demandons est de continuer à faire pression sur la R.A.T.P. pour qu?elle trouve une solution et d'ailleurs, la Ville aussi pourrait rechercher cette solution.

Ce que je vous propose, c'est que je vous donne l'engagement ferme et verbal que nous allons continuer à travailler là-dessus. Mais je vous propose quand même de retirer votre v?u puisqu'il parle de maintien dans les lieux alors même que ce n'est plus du tout d'actualité.

Juste un mot complémentaire sur l'occupation temporaire des friches ou des bâtiments en attente de projets urbains. Vous savez que c'est un sujet très important pour nous. Nous avons des exemples nombreux : les Grands Voisins, l'occupation temporaire de l'hôtel industriel Serpollet à Python-Duvernois dans le 20e.

C'est une solution qui permet de dynamiser des lieux délaissés, d'encourager le développement de projets artistiques, et de projets innovants qui n'ont pas les moyens de s'installer dans des locaux au prix du marché. Il est clair que nous sommes favorables à ce qu'il y ait un dialogue qui se poursuive entre la R.A.T.P. et ce collectif. La mairie du 12e a reçu ce collectif, de la même façon que le cabinet de Frédéric HOCQUARD, et nous cherchons tous des solutions de relogement. Nous sommes mobilisés, en lien avec la R.A.T.P., pour tenter de trouver un autre emplacement pour leurs activités. Voilà pourquoi je vous demande de retirer ce v?u, mais nous pourrons en reparler éventuellement dès le prochain Conseil de Paris.

M. Emmanuel GRÉGOIRE, premier adjoint, président. - Merci beaucoup. Une explication de vote de Valérie MONTANDON.

Mme Valérie MONTANDON. - Merci, Monsieur le Maire.

En effet, le v?u a été retiré en Conseil d'arrondissement aussi puisque l'association "Le Clocher" était partie. Nous voterons donc positivement si le v?u est maintenu, mais dans le cas où il est retiré, je pense que ce serait...

M. Emmanuel GRÉGOIRE, premier adjoint, président. - Merci beaucoup. Monsieur le Président, maintenez-vous ou retirez-vous votre v?u ?

M. David BELLIARD. - Le v?u aurait peut-être mérité quelques ajustements, j'en conviens, chers collègues, mais cela nous permet d'avoir un échange et un engagement officiel sur le fait que le travail continue, notamment le travail de relogement qui est vraiment notre objectif. Nous allons retirer notre v?u. Mais nous resterons vigilants et nous continuerons à dialoguer jusqu'à ce qu?une solution leur soit proposée.

M. Emmanuel GRÉGOIRE, premier adjoint, président. - Merci beaucoup.

Le v?u n° 65 est donc retiré. V?u déposé par le GEP