Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe les Républicains et Indépendants relatif au projet Réinventer Paris rues Pitet et Curnonsky (17e). Vœu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2018


 

M. Emmanuel GRÉGOIRE, premier adjoint, président. - Nous examinons les v?ux n° 69, et j'insiste, n° 69 ter, parce qu?il y a eu une version "ter" du v?u de l'Exécutif relatif au projet "Réinventer Paris", rues Pitet et Curnonsky.

La parole est à Jean-Didier BERTHAULT, pour deux minutes.

M. Jean-Didier BERTHAULT. - Merci, Monsieur le Maire.

Dans le cadre de "Réinventer Paris", le quartier Pitet-Curnonsky, dans le 17e arrondissement, a fait l?objet d?un appel à projets depuis un certain temps. C?est un quartier déjà très dense de 780 logements et il est proposé de le densifier encore plus, avec la construction de 66 nouveaux logements sur trois immeubles, projet d'ailleurs appelé "jardin habité", de façon assez pittoresque puisque, des habitations, certes, il y en aura, mais de jardins, plus du tout, puisqu?il s'agit de construire, justement, sur la seule parcelle d'espace vert qu'il reste encore dans ce quartier. A la suite de cela, il y a eu une forte mobilisation des habitants et des riverains, relayée par l'équipe municipale et par Geoffroy BOULARD. Vous avez été témoin, Monsieur MISSIKA, vous-même, lors de réunions publiques, de la forte mobilisation dans ce quartier.

Je suis satisfait de voir que nous arrivons à une solution convergente pour l'instant, puisque le v?u de l'Exécutif qui est présenté accepte que le projet de réhabilitation, qui est aussi mené en parallèle sur le quartier Pitet-Curnonsky et attendu de façon très importante par les habitants, car il a été déjà retardé pendant plusieurs années, ne fasse pas l'objet de contrepartie à la reprise de ce projet de jardin habité et soit mené jusqu'à son terme, qu'une étude urbaine soit lancée sur le secteur Pitet-Curnonsky de façon à ce que les questions d'espace public et de végétalisation soient prises en compte - c'est ce que demandent aujourd'hui les habitants dans le cadre de l?amélioration de leur cadre de vie -, et qu'enfin, nous puissions avancer vers une requalification de ce quartier, mais pas dans des conditions de sur-densification, comme cet appel à projets nous y conduisait malheureusement.

Il s'agit donc aujourd'hui que nous fassions de ce jardin habité définitivement un jardin suspendu et que ce projet soit revu, vous en conviendrez, et vous avez accepté d'aller dans le bon sens et de vous rallier à la mobilisation des habitants, à la position du maire du 17e et de notre municipalité, et nous vous en remercions.

(Mme Afaf GABELOTAUD, adjointe, remplace M. Emmanuel GRÉGOIRE au fauteuil de la présidence).

Mme Afaf GABELOTAUD, adjointe, présidente. - Je donne la parole à M. MISSIKA.

M. Jean-Louis MISSIKA, adjoint. - Merci, cher Jean-Didier BERTHAULT.

Effectivement, début 2016 nous avons collectivement choisi, je vous rappelle que la maire du 17e arrondissement, à l'époque Mme Brigitte KUSTER, avait voté dans le même sens que nous pour choisir ce projet "Jardin habité".

Suite à l'annonce de ces résultats, il y a eu notamment une réunion de concertation qui m'a permis de prendre conscience de l'état de délabrement des bâtiments de Paris Habitat sur ce site. C'est dès juillet 2016, je voudrais rappeler ce point, que j'ai eu l'occasion de demander à Paris Habitat de lancer un processus de rénovation. J'ai toujours considéré, je l'ai toujours dit, notamment à Geoffroy BOULARD, que ce processus de rénovation était indépendant de l'achèvement ou du non-achèvement du projet de Pitet-Curnonsky, "Le jardin habité".

Je voudrais insister sur un point. Le budget prévu par "Paris Habitat" pour cette rénovation est à hauteur de 25,6 millions d'euros pour une mise en conformité au Plan Climat, l'amélioration des espaces communs, la végétalisation. Cela représente 35.218 euros par logement, donc ce n'est pas une petite rénovation, c'est une opération majeure de requalification qui était nécessaire, qui se fera indépendamment du projet "Le jardin habité". C'est un engagement que nous avons pris et que nous réitérons clairement dans ce v?u.

Nous entendons également le souhait de la mairie du 17e qu'une étude urbaine soit menée plus largement sur le quartier Pitet-Curnonsky, qui souffre de plusieurs problèmes d'usage et de cadre de vie, et notamment d'insertion urbaine. C'est un autre engagement que nous prenons, sur lequel nous sommes prêts à travailler avec l'Atelier parisien d'urbanisme.

Une fois la rénovation engagée et cette étude réalisée, nous pourrons réfléchir ensemble aux évolutions du projet, notamment aussi bien en termes de hauteur que de densité. Nous pensons qu'un projet est possible, mais il doit être transformé et adapté.

En tout état de cause, l'urgence est l'amélioration de l'existant. C'est ce à quoi "Paris Habitat" s'emploie activement.

Mme Afaf GABELOTAUD, adjointe, présidente. - Merci. Une explication de vote de Mme MOREL.

Mme Joëlle MOREL. - Le projet de densification des parcelles est un projet particulièrement sensible pour les écologistes. Le v?u de l'Exécutif semble répondre aux inquiétudes légitimes des riverains et nous nous réjouissons du projet de réhabilitation des barres existantes.

Le groupe Ecologiste sera très attentif sur les suites données à ce projet et nous voterons le v?u.

Mme Afaf GABELOTAUD, adjointe, présidente. - Merci, Madame MOREL.

Le v?u est-il retiré ? 

M. Jean-Didier BERTHAULT - Nous retirons le v?u et nous voterons le v?u n° 69 ter.

Mme Afaf GABELOTAUD, adjointe, présidente. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 69 ter de l'Exécutif.

Qui et pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le v?u est donc adopté. (2018, V. 549).