Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2018 DAE 255 - Subvention (20.000 euros) et convention avec le Service de remplacement pour les commerces culturels "Les Libraires Volants" (11e).

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2018


 

Mme Célia BLAUEL, adjointe, présidente. - Nous examinons le projet de délibération DAE 255. Il s'agit de l'attribution d'une subvention aux libraires volants dans le 11e arrondissement.

La parole est à Mme Carine PETIT.

Mme Carine PETIT, maire du 14e arrondissement. - Merci, Madame la Maire.

Je voulais juste en 30 secondes attirer l'attention de notre Assemblée sur ce projet de délibération qui attribue une subvention de 20.000 euros au Service de remplacement pour les commerces culturels "Les libraires volants". C'est un groupement d'employeurs, cela devient de plus en plus courant dans le milieu associatif. Les commerces indépendants, notamment culturels, se regroupent, puisque nous savons la difficulté pour les libraires et pour les porteurs de projets d'économie culturelle, de recruter, les conventions sont très difficiles et ils ont du mal.

Ils ont donc décidé de monter ce groupement d'employeurs qui leur permet justement de faire appel, sous forme de mutualisation d'emplois, à des remplacements pour des raisons de congé, de formation, d'arrêt maladie, ou alors lorsqu'il y a une augmentation de l'activité, notamment en période de fêtes, etc.

C'est une manière, à travers cette subvention, pour notre collectivité, d'aider le commerce, d'aider l'économie culturelle, et d'aider aussi ces porteurs de projets qui pendant plusieurs années parfois, quand ils lancent leur commerce, souvent ne se rémunèrent pas.

Soutenir ce type d'économie et de librairie indépendante, le 14e arrondissement compte quelques libraires à ce groupement d'employeurs, c'est aussi aider des emplois durables, non délocalisables, et des emplois parisiens dans une démarche également de développement durable. On incite tous les Parisiens et toutes les Parisiennes à acheter leurs livres dans les librairies de quartier et non sur Amazon.

Je vous remercie.

(M. Patrick BLOCHE, adjoint, remplace Mme Célia BLAUEL au fauteuil de la présidence).

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci, Madame la Maire.

La parole est à M. Frédéric HOCQUARD, pour vous répondre.

M. Frédéric HOCQUARD, adjoint. - Effectivement, Paris soutient le livre, Paris soutient ses libraires. Nous soutenons fortement les librairies indépendantes à travers des dispositifs fonciers. Et puis, aussi à travers ce dispositif qui a été mis en place avec le groupement d'employeurs Paricultures et a obtenu l'agrément de la DIRECCTE.

Je voudrais à cette occasion saluer Léa FILOCHE qui préside la structure avec laquelle nous avons mis en place ce soutien. Et dire aussi que cela permet que les libraires aujourd'hui soient mieux soutenus. Cela permet aussi que dans le domaine du commerce culturel, au niveau des quartiers, au niveau des différents arrondissements, nous ayons plusieurs centaines de libraires indépendants présents à Paris.

Cela permet aussi de la diversité éditoriale, et à travers les libraires volants, ce sont aussi des professionnels de la librairie qui viennent remplacer les libraires. Il y a une continuité de fonctionnement de ces librairies, et les libraires qui parfois ne partaient pas en vacances, ou n'avaient pas de temps de repos, peuvent confier pour quelques jours, ou cela peut être aussi une à deux semaines, les clés à des professionnels qui continueront le travail qu'ils font.

Aujourd'hui, nous avons 27 libraires qui sont adhérents à cette structure et qui bénéficient de 7 libraires volants. D?ici la fin de l?année, nous avons comme objectif que 10 libraires volants puissent constituer ce service que nous mettons en place et qui permet de faire en sorte qu'à Paris, on puisse s?enorgueillir d'être une ville dans laquelle on achète d'abord ses livres chez les libraires indépendants, et pas en supermarché, ou pire, chez les grands groupes, les multinationales nord-américaines.

Je vous remercie.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci, Frédéric HOCQUARD.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAE 255.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ? Le projet de délibération est adopté. (2018, DAE 255).