Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Voeu déposé par les groupes PCF-FG, GEP et EGCP relatif à l'aménagement cyclable du boulevard de Belleville. Voeu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2018


 

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Nous examinons à présent les v?ux n° 212 et n° 212 bis relatifs à l?aménagement cyclable du boulevard de Belleville.

La parole est à Raphaëlle PRIMET.

Mme Raphaëlle PRIMET. - Monsieur le Maire, ce v?u déposé par les groupes "Génération.s", Vert et Communiste, a été adopté par le Conseil du 20e arrondissement. Il concerne la piste cyclable située boulevard de Belleville.

Lors de la mandature 2001-2008, le choix avait été fait d?implanter un couloir de bus ouvert aux vélos, entre les stations Couronnes et Ménilmontant, puis une piste cyclable en site propre entre les métros Couronnes et Belleville. Le réseau de bus parisien va accroître le nombre de lignes empruntant ce boulevard, avec les nouvelles lignes 20 et 71. Des choix importants ont été faits pour faciliter leur avancée, comme la mise à sens unique de la rue de Belleville. Il a été envisagé de supprimer la piste cyclable existant entre les métros Couronnes et Belleville pour lui substituer un couloir de bus ouvert aux vélos. Ce choix ne nous semble pas du tout pertinent. En effet, cette portion du boulevard ne dispose pas de contre-allée. Il est très probable que ce nouveau couloir de bus va générer de nombreux stationnements sauvages sur ce boulevard commerçant.

Ce serait donc très défavorable aux vélos et créerait une rupture de continuité bien trop longue pour cette piste structurante qui court tout le long des Fermiers Généraux. L'association de cyclistes "Paris en Selle" s?en est d'ailleurs émue, à juste titre. Un arbitrage équilibré serait de maintenir le couloir de bus existant entre Ménilmontant et Couronnes, soit un arbitrage favorable aux bus, puisque la circulation des vélos va être de fait dégradée, et de conserver la piste cyclable entre les métros Couronnes et Belleville, soit un arbitrage favorable aux vélos sur cette deuxième portion. L'idéal serait de créer, comme sur la rue de Rivoli, un couloir de bus et une piste cyclable séparés, mais la géométrie du boulevard ne le permet pas a priori. L?équilibre que nous proposons nous apparaît donc le plus adapté et a recueilli l'assentiment de notre Conseil.

Je vous remercie.

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Merci, Madame PRIMET.

Pour vous répondre, la parole est à Christophe NAJDOVSKI. Puis il y a plusieurs demandes d'intervention.

Christophe NAJDOVSKI.

MChristophe NAJDOVSKI, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.

Le réaménagement du boulevard de Belleville est un projet important de la mandature municipale. Il a pour objectif d'améliorer la qualité de vie des habitants de ce quartier populaire, avec l'embellissement de l'espace public et l'amélioration des déplacements à pied, en vélo et en bus.

Premièrement, il s'agit d'accueillir le prolongement de la ligne de bus 20 et la création de la ligne de bus 71, que nous avons promues dans le cadre de la restructuration du réseau de bus parisien qui sera mis en ?uvre en avril prochain.

Deuxièmement, il s'agit de maintenir et encadrer le marché du terre-plein central, l?un des plus grands marchés de Paris indispensable à la vie de ce quartier, mais qui est aujourd'hui difficilement encadré.

Troisièmement, il s'agit de soutenir les mobilités actives et encourager leur développement, en proposant des trottoirs larges et libres de véhicules motorisés ainsi que des aménagements cyclables protégés.

Quatrièmement, il s'agit de végétaliser le boulevard et y développer des usages locaux, notamment en aménageant un lieu de pause et des jeux pour enfants sur le terre-plein des Maronites.

De nombreuses réunions de concertation ont eu lieu sur le sujet, réunissant la Mairie de Paris, les mairies des 4 arrondissements concernés - 11e, 20e, 10e et 19e - les riverains, les conseils de quartier, les associations d'usagers, les organismes publics concernés, mais aucun projet consensuel n'a pu être trouvé pour prendre en compte le besoin et l'impératif d'assurer simultanément la priorité aux déplacements en bus et à vélo.

Le projet peut donc être approfondi. C'est la raison pour laquelle l'Exécutif propose quatre éléments. Nous faisons donc les quatre propositions suivantes.

Premièrement, pour l?heure, que la piste cyclable sécurisée existante sur le boulevard de Belleville, côté 20e arrondissement, soit préservée.

Deuxièmement, que des quais bus soient aménagés pour permettre la desserte du quartier par les lignes de bus, qui arriveront au printemps prochain.

Troisièmement, que les études soient approfondies et concertées pour permettre, à terme, un réaménagement mettant conjointement en place une piste cyclable séparée et sécurisée, et une voie de bus dédiée et protégée. Quand je dis "à terme", c'est dès 2020.

Quatrièmement, qu?en attendant ces nouvelles études, des mesures de gestion de la circulation soient déployées, comme la présence d'A.S.P., le déploiement de la vidéo-verbalisation ainsi qu?une nouvelle signalétique. Cela prend toute son importance, notamment les jours de marché, et cela permettra d'assurer aux bus une certaine régularité.

Pour toutes ces raisons, l'Exécutif propose de voter le v?u de l'Exécutif pour faire du boulevard de Belleville un boulevard apaisé, qui favorise les usages locaux et soit accessible à vélo, à pied, en transport en commun, en particulier en bus.

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Je suis saisi de deux demandes d'intervention des maires d'arrondissement.

Tout d'abord, Mme la maire du 20e arrondissement, Frédérique CALANDRA.

Mme Frédérique CALANDRA, maire du 20e arrondissement. - Je vous remercie, Monsieur le Président.

Je vais tout de suite mettre fin à ce suspense insupportable. Je vais voter le v?u de l'Exécutif, d'autant plus que j'ai été partie prenante de sa rédaction. Je voulais juste rappeler à Mme PRIMET notamment, et à d'autres, comment nous en sommes venus là. Contrairement à ce que j'ai vu écrit ici ou là, il n'a jamais été question de supprimer une piste cyclable. Ce n?était certainement pas l?objectif de 2 ans de concertation, de plus de 19 réunions publiques, marches exploratoires, réunions avec des associations, réunions internes, etc., auxquelles certains ont participé plus que d'autres, et notamment moi.

Si nous en sommes là aujourd'hui, c'est parce que nous avons obtenu, après 10 ans de bataille? Pour ma part, cela fait depuis 2008 - j'ai rencontré plusieurs P.-D.G. de la R.A.T.P. - que je me bats pour un rééquilibrage du Plan Bus en faveur des quartiers du Nord-Est parisien notamment. Bien sûr, je n'oublie ni les circulations cyclistes, ni les piétons. Je ne suis pas la Maire des usagers du bus ou la Maire des cyclistes, ou la Maire des piétons, ou la Maire des commerçants. Je suis la Maire de tous en même temps - toutes et tous, pour être très inclusive. Le fait est que nous avons un espace public extrêmement contraint, qui est celui du boulevard de Belleville.

Si nous en sommes là aujourd'hui, c'est parce que nous allons avoir 2 lignes de bus supplémentaires : les lignes 20 et 71. C?est une avancée formidable pour les populations du Nord-Est parisien. Dans ce cadre, Ile-de-France Mobilités et la R.A.T.P. exigent des aménagements de voirie de nature à assurer un bon cadencement des bus. Nous le savons, c?est une demande qu?ils font partout. C'est ce qui nous a entraînés, avec François DAGNAUD et Christophe NAJDOVSKI, à travailler à un scénario de mise en sens unique de la rue de Belleville, et ce, malgré des réticences, notamment des commerçants de la rue de Belleville.

De la même manière, nous devons travaillons sur la mise en sens unique de la rue de Belleville. Ile-de-France Mobilités et la R.A.T.P. nous ont demandé de travailler à des aménagements de voirie sur le boulevard de Belleville, notamment les jours de marché. Comme l?a dit M. NAJDOVSKI, c'est l'un des plus gros marchés alimentaires de Paris. Il génère de très fortes perturbations, malgré l'excellent travail que nous avons fait avec nos collègues du 11e arrondissement, M. VAUGLIN, et avec Mme POLSKI, pour demander au concessionnaire de calmer un peu les ardeurs de certains commerçants.

Dans le cadre de ce réaménagement, on nous a demandé un couloir de bus en site propre à créer entre les métros Couronnes et Belleville. Après une très longue concertation de près de deux ans, il est apparu qu'il était quasiment impossible de faire à la fois une file pour les voitures, une file en site propre pour les bus et une piste cyclable protégée, malgré mon souhait. Et je le souhaite tout autant que les autres. De très nombreuses solutions ont été étudiées. Nous sommes arrivés à l'aboutissement qu'il fallait étudier encore et essayer de trouver une solution. Je regrette que ce qui va être étudié désormais ne l'ait pas été depuis deux ans. Je le dis, parce que nous n'en serions peut-être pas là aujourd'hui. Aujourd'hui, certes, on va maintenir une piste cyclable, dont je dis qu?elle est insuffisante, très dégradée et très souvent occupée les jours de marché par des véhicules en stationnement sauvage, et très souvent interrompue pour les cyclistes aux carrefours. J'ai beaucoup d'habitants cyclistes qui me le confirment. Puis, nous risquons d'avoir un service de bus dégradé dans cette portion.

Il serait très regrettable si, une fois que nous avons fait tout cela, la Région Ile-de-France et Ile-de-France Mobilités renonçaient au financement des deux nouvelles lignes de bus qui sont très attendues par nos administrés du Nord-Est parisien.

Je rappelle que le bus, contrairement au vélo - et pourtant j'aime beaucoup le vélo - est beaucoup plus inclusif parce qu'il prend les personnes plus âgées, les personnes à mobilité réduite, les personnes avec des poussettes, les petits-enfants, les personnes handicapées. Pour un certain nombre de personnes, il est plus facile de prendre un bus qu'un métro ou un vélo.

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Je vais vous demander de conclure, Madame CALANDRA.

Mme Frédérique CALANDRA, maire du 20e arrondissement. - Je rappelle qu'un bus transporte 70 personnes, ce qui n'est pas le cas d'un vélo. A un moment donné, il faut savoir hiérarchiser les choses.

36 % des déplacements quotidiens à Paris le sont par les transports en commun et 2 % par les vélos, même si nous souhaitons aller vers les 10 %.

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Je vais vraiment vous demander de conclure.

Mme Frédérique CALANDRA, maire du 20e arrondissement. - Oui, oui. Mais bon, c'est beaucoup de travail.

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Merci.

Monsieur VAUGLIN, maire du 11e arrondissement.

MFrançois VAUGLIN, maire du 11e arrondissement. - Merci beaucoup.

J?interviens, étant voisin et en face de cet aménagement qui est évoqué par ce v?u. Je me suis battu dès le début de la mandature pour que ce projet soit inscrit au P.I.M. et, avec la complicité de Christophe NAJDOVSKI, je me réjouis que cela ait été obtenu. Il s'agit maintenant de le mettre en ?uvre. Il y a une difficulté, côté 20e, qui est évoquée par ce v?u. Je tiens à profiter de cet échange pour réaffirmer que nous sommes prêts, côté 11e arrondissement, sur un dispositif qui, certes, a été compliqué à faire aboutir, mais qui, néanmoins, semble aujourd'hui convenir. Je voulais profiter de cet échange pour que soit réaffirmé le fait que nous n'attendrions pas le résultat des études qui sont évoquées dans ce v?u pour aménager la partie 11e arrondissement, avec une piétonisation temporaire en attendant de décider de son sort, avec un rechargement de la chaussée.

Merci beaucoup.

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Merci, Monsieur VAUGLIN.

Je suis saisi d'une demande d'explication de vote de M. Jérôme GLEIZES pour le groupe Ecologiste de Paris. Non ?

Oui, allez-y.

MJérôme GLEIZES. - Merci, Monsieur le Maire.

A écouter Mme la Maire du 20e, je ne comprends pas pourquoi elle vote le v?u de l'Exécutif qui ne fait que renforcer le vote qui a été voté en arrondissement, en étant beaucoup plus précis notamment sur la partie desserte de bus. Je voudrais rappeler qu'au-delà de l'aménagement du parc de Belleville, la piste cyclable va de Nation jusqu'à place des Ternes. Il aurait été difficile d'avoir un aménagement qui dégrade l'existant, en l'occurrence une piste protégée pour les vélos qui aurait été supprimée dans les intentions initiales. Nous sommes donc contents de ce v?u et, bien sûr, nous appelons à le voter.

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Donc le v?u n° 212 étant retiré, je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 212 bis de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Je n?ai pas compris le vote du groupe les Républicains et Indépendants ? Pour.

Le v?u est donc adopté à l'unanimité. (2018, V. 618).