Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par les groupes les Républicains et Indépendants et UDI-MODEM relatif au dispositif de regroupement des crèches pendant les vacances d'été et de Noël.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2018


 

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - Nous passons maintenant au v?u référencé n° 82 relatif au dispositif de regroupement des crèches pendant les vacances d'été et de Noël.

Je donne la parole à M. de FROMENT.

M. Jean-Baptiste de FROMENT. - Merci, Madame la Maire. Nous avons déjà eu l'occasion de manifester notre ferme opposition au nouveau système de regroupement des crèches pendant les vacances de Noël et celles de l'été. Vous savez que jusqu'à l'année dernière, souvent, plusieurs établissements restaient ouverts dans chaque arrondissement afin d'assurer la continuité de ce service public fondamental d'accueil de la petite enfance que constituent les crèches municipales. Maintenant, on a un système de regroupement qui fait que l'on n'a plus qu'une crèche ouverte parfois pour plusieurs arrondissements. Le résultat a été que les parents, évidemment, ont calqué leurs vacances sur les ouvertures. On a donc eu un phénomène de pic de fréquentation des crèches au mois de juillet, car les parents ont changé leurs dates de vacances. Tout ceci n'est pas du tout satisfaisant. Nous vous demandons de revenir sur ce système, en garantissant au moins l'ouverture d'un établissement par arrondissement pendant l'intégralité des vacances de Noël qui arrivent. Je vous remercie.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - Merci, Monsieur de FROMENT.

La parole est à Mme CHARNOZ, pour vous répondre.

Mme Sandrine CHARNOZ. - Madame la Maire, mes chers collègues, je m'étonne du contenu de ce v?u inutilement polémique concernant l'organisation des regroupements estival et hivernal.

Comme vous le savez, ce sujet a fait l'objet d'un dialogue permanent entre les maires d'arrondissement, les services de la DFPE, Patrick BLOCHE et moi-même.

Avec l'ouverture de 14 crèches du 6 au 17 août de cette année, l'expérimentation estivale de ce regroupement resserré a fait l'objet d'un bilan d'étape présenté à l'ensemble des adjoints de petite enfance le 27 septembre dernier. Ce bilan est globalement positif. Je souhaite remercier l'ensemble des équipes qui ont accueilli avec bienveillance entre 2.000 et 6.000 enfants pendant la période de regroupement classique.

Seuls 200 enfants étaient présents du 6 au 17 août, soit une fréquentation similaire aux années précédentes.

Je me permets également de vous apporter quelques éléments de nuance par rapport à votre v?u. Vous évoquez la difficulté du dispositif pour les professionnels de crèche, sachez que nous avons conduit une concertation auprès de ces personnels et les résultats sont sans appel : il en ressort une satisfaction générale de l?organisation des regroupements cette année.

Quant au fait que nous dissuadions les parents de recourir à une place de crèche, je vous rappelle qu?aucune demande d?accueil relais n?a été refusée pour des parents sans solution. C?est ce même principe qui guidera notre action pour le regroupement hivernal pour lequel les réservations sont en cours de finalisation. Pour adapter toujours plus ce dispositif aux besoins des familles, nous les concerterons sur le bilan de cette expérience à l?issue du regroupement hivernal, comme cela a toujours été prévu. Je rends donc un avis défavorable à votre v?u. Je vous remercie.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - Je mets aux voix le v?u n° 82 du groupe les Républicains...

Pardon, Madame LANG.

Mme Anne-Christine LANG. - Un mot pour....

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - Est-ce une explication de vote ?

Mme Anne-Christine LANG. - Oui, une explication de vote très rapide pour dire que nous voterons ce v?u parce que je pense qu?il est extrêmement important que toutes les femmes qui travaillent, qui ne disposent pas d?accueil pour les enfants, qui ne partent pas en vacances et qui n?auraient pas de solution d?accueil de proximité ne soient pas pénalisées.

Il est extrêmement important que Paris puisse continuer, comme il l?a toujours fait, de proposer aux parents de pouvoir garder leurs enfants, y compris pendant l?été et pendant les vacances de Noël pour ceux qui n?ont pas la chance de pouvoir s?arrêter.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par les groupes les Républicains et Indépendants et UDI-MODEM, assortie d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Je pense que la proposition de v?u est repoussée.

Mme Anne-Christine LANG. - On n?est pas sûr. Vous pensez.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - On va donc recompter.

Qui est pour ? 10.

Contre ? 15.

La proposition de v?u est donc repoussée.