Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2018 DJS 266 - Subvention (50.000 euros) et avenant à la convention pluriannuelle d'objectifs avec le Comité départemental olympique sportif de Paris.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2018


 

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du projet de délibération DJS 266 relatif à l'attribution d'une subvention et d'un avenant à la convention pluriannuelle d'objectifs avec le Comité départemental olympique sportif de Paris.

La parole est maintenant à M. Sergio TINTI.

M. Sergio TINTI. - Merci, Monsieur le Maire.

Le Comité départemental olympique et sportif de Paris a toujours été un partenaire privilégié de notre Ville dans ses relations avec les mouvements sportifs. C?est un acteur du sport dans notre Ville qui s?est implanté durablement puisqu?il fête cette année ses quarante ans d?expérience. Pour rappel, le C.D.O.S. regroupe, en prenant en compte les comités, les clubs et associations parisiennes, près de 300.000 licenciés.

Je salue, au nom des mon groupe, le soutien répété de la Ville au C.D.O.S. à travers les conventions pluriannuelles d?objectifs signées régulièrement. Le soutien annuel de la Ville au C.D.O.S. s?élève à 500.600 euros cette année.

Pour ce qui est du projet de délibération qui nous intéresse en l?espèce, il s?agit d?un avenant à la dernière convention signée avec le C.D.O.S. Paris le 5 juillet 2018 portant sur la période 2018-2020.

Dans la perspective des Jeux olympiques et paralympiques de 2024 et la construction de son héritage, le C.D.O.S. de Paris souhaite mettre en place, sur la période 2019-2024, un programme de formation des bénévoles de nos clubs et associations, et s?inscrire dans la dynamique suscitée par l?accueil des Jeux olympiques et paralympique à Paris.

Je me réjouis que la Ville de Paris accompagne cette initiative. A l?heure où les décisions gouvernementales démantèlent le sport français en abandonnant les clubs et les associations à leur triste sort, je remercie la Ville de continuer à soutenir les mouvements sportifs.

Vous le savez, mon groupe et moi-même sommes très attachés à la construction de l?héritage. Nous en avions fait le c?ur de notre engagement dans la candidature et l?accueil des jeunes. Nous continuerons à soutenir toutes les initiatives qui participent à la construction de cet héritage. Cet héritage, nous devons le construire dès maintenant avec les gens, avec les bénévoles de nos clubs et associations avec les sportifs, avec les scolaires, avec tous les acteurs du mouvement sportif pour que l'olympisme soit l'affaire de toutes et de tous.

Merci, Monsieur le Maire.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci, Sergio TINTI.

La parole est à M. Jean-François MARTINS.

M. Jean-François MARTINS, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire, merci, Monsieur le Président TINTI, d'attirer l'attention car c'est un point que nous n'avons que trop peu évoqué sur l'une des ambitions des premières mesures que nous prenons dans le cadre des Jeux olympiques et paralympiques. Celle-ci, effectivement, se traduit par un avenant dans notre convention avec le Comité départemental olympique et sportif. Pour les moins connaisseurs, chaque club, en fonction de sa discipline, est membre d'un comité départemental, celui de basket, de foot, de handball, de danse, d'équitation. Tous ces comités sont regroupés au sein de ce Comité départemental olympique.

Dans la perspective de vouloir assurer le renouvellement des cadres dans le mouvement sportif, qui pour beaucoup sont là depuis de nombreuses années et qui manquent sans doute parfois en parité et en représentativité de ce qu'est la sociologie parisienne, mais aussi pour faire monter en compétences nos dirigeants du mouvement sportif sur les sujets très actuels de transformation de la vie des clubs, tels que le sport santé, le sport des salariés, mais aussi la digitalisation, les réseaux sociaux, mais encore pour les aider à faire face aux enjeux de société actuels, la laïcité, la lutte contre le sexisme, le racisme, l?homophobie, les discriminations, la question de la place faite aux femmes dans les clubs de sport, nous avons décidé avec le C.D.O.S. de lancer un programme unique, je crois, en France, de formation gratuite des bénévoles du mouvement sportif parisien.

Cela veut dire simplement que grâce à ce dispositif, n'importe quel parent, ou pas, d?ailleurs, d?un club sportif parisien qui aurait envie de se former à la trésorerie d'une association, à la responsabilité civile d'un club, à la loi 1901, à la gestion de la page Facebook d'un club, à comprendre la DJS et comment déposer une subvention à la Ville de Paris, pour tout cela, il sera formé. Il faudra un certain nombre d?heures pour la dernière d'entre elles mais cela permettra - on le croit et on l?espère - de faire monter les bénévoles pas simplement en nombre mais aussi en compétences.

Je remercie vraiment le C.D.O.S. de mener ce projet par lequel, je crois, en termes d'éducation populaire, en termes de ce que l'engagement peut offrir, y compris en termes d'émancipation, nous offrons aux Parisiennes et aux Parisiens amoureux de sport une occasion d'engagement, et au sport et aux clubs eux-mêmes, du coup, des bénévoles mieux formés et capables de relever les défis du mouvement sportif pour les années à venir jusqu?aux Jeux olympiques et paralympiques.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci, Jean-François MARTINS.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DJS 266.

Qui est pour ?

Contre ? Abstentions ? Le projet de délibération est adopté. (2018, DJS 266).