Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

relatif au prestataire "Nordprint".

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2018


 

Mme Célia BLAUEL, adjointe, présidente. - Nous allons avancer dans nos travaux en examinant le v?u référencé n° 121 relatif au prestataire "Nordprint".

La parole est à Raphaëlle PRIMET.

Mme Raphaëlle PRIMET. - Mes chers collègues, "Lire c?est voyager, et voyager c?est lire". Voilà une citation de Victor Hugo mais en forme de clin d??il, parce que dans les bibliothèques parisiennes, ce ne sont pas les lecteurs qui voyagent mais les livres. Ils voyagent ainsi entre Paris et la Tunisie où ils sont renforcés, plastifiés et protégés. Une fois ces opérations faites, ils sont réexpédiés à Paris avant de se retrouver dans les rayonnages de nos bibliothèques.

Cette description suffit à décrire le caractère ubuesque de la situation que subissent les bibliothécaires depuis l?attribution des marchés de reliure au prestataire "Nordprint". Le voyage que font ces livres est un non-sens social et écologiste.

Non-sens social puisque le prestataire retenu, dont le siège social et l?agence commerciale sont dans le Nord de la France, a choisi de délocaliser sa production en Tunisie. Il ne s?en cache d?ailleurs pas et cette information figure sur son site Internet. Il semblerait que l?on soit dans un cas d?école de ce qui s?apparenterait à du dumping social en règle.

Non-sens écologique ensuite, le dumping social amenant les livres à voyager et ce faisant, engendre une pollution liée à leur transport qui serait tout à fait évitable.

Alors oui, nous votons des rapports sur le développement durable, des plans sur l?économie circulaire, des programmes de lutte pour l?emploi local et la solidarité, mais à quoi cela rime-t-il si nos appels d?offres débouchent sur des résultats à l?inverse ?

Nous devons impérativement insérer des clauses sociales et environnement dans tous nos marchés. Nous demandons ainsi que les critères de l?appel d?offres soient portés à la connaissance des Conseillères et des Conseillers de Paris.

Nous souhaitons que l?appel d?offres qui a conduit à désigner "Nordprint" soit revu par les services de la Ville pour vérifier que le prestataire respecte bien ses obligations et qu?il fournisse un service satisfaisant pour les bibliothécaires.

Je vous remercie.

Mme Célia BLAUEL, adjointe, présidente. - Merci.

Pour vous répondre, la parole est à Christophe GIRARD.

M. Christophe GIRARD, adjoint. - Je remercie beaucoup Raphaëlle PRIMET en particulier, mais également Nicolas BONNET-OULALDJ, le président du groupe Communiste - Front de Gauche et Jean-Noël AQUA pour leurs questions et leurs préoccupations sur le suivi de ce dossier.

"Nordprint" a démarré en septembre le marché de reliure de livres pour les bibliothèques parisiennes détenu précédemment par une autre société. Comme vous le signalez, les premiers échanges entre les personnels des bibliothèques et les salariés de la société ne furent pas à la hauteur des attentes et c?est un euphémisme.

En effet, des ajustements sont nécessaires et leur exécution fait l?objet d?une vigilance particulière à la Direction des Affaires culturelles. Elle a, dès le mois d?octobre, convoqué le prestataire pour lui rappeler notamment le changement d?interlocuteurs pour les bibliothèques et la nécessité d?accompagner ce changement en clarifiant le rôle de chaque intervenant de cette société "Nordprint" auprès des bibliothécaires. Elle a souligné l?importance d?avoir des relations fluides et bienveillantes.

Une réunion entre la société et les bibliothécaires doit également avoir lieu la semaine prochaine pour faire un nouveau point sur les améliorations et les attendus. J?ai également pris un engagement, en comité technique devant les représentants syndicaux et devant les personnels de la DAC, de suivre personnellement ce dossier.

La situation est donc prise en main avec sérieux et je veux que vous me croyiez parce que la Direction des Affaires culturelles et sa directrice, Mme Claire GERMAIN, veillent à ce que "Nordprint" respecte ses engagements et ses obligations scrupuleusement.

Je m?y engage personnellement devant vous. Je serai attentif à l?évolution de la situation et m?engage également à faire un point régulier auprès de vous. Je vous demande si vous acceptez, je vous laisse choisir votre point de vue.

Mme Célia BLAUEL, adjointe, présidente. - Est-ce que vous maintenez votre v?u ?

Mme Raphaëlle PRIMET. - On va le retirer mais je pense qu?il faut qu?on travaille mieux nos clauses. On va le retirer en attendant un point en septembre 2019, je crois.

Mme Célia BLAUEL, adjointe, présidente. - Merci.

Le v?u n° 121 est retiré.