Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe les Républicains et Indépendants relatif à l'entretien et la maintenance des jeux de cours dans les écoles du 5e.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2018


 

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - Nous passons au v?u référencé n° 79 relatif à l'entretien et à la maintenance des jeux de cours dans les écoles du 5e arrondissement.

Madame BERTHOUT, vous avez la parole.

Mme Florence BERTHOUT, maire du 5e arrondissement. - Ce n'est pas que dans les écoles du 5e arrondissement. Je fais deux souhaits : afin que l'on puisse donner des instructions aux C.A.S.P.E. pour que les maires d'arrondissement soient systématiquement destinataires, école par école, une fois par an, en copie des fiches diagnostics des jeux de cours et que, le cas échéant, il puisse y avoir des contre-expertises dans des cas litigieux.

Il ne s'agit pas du tout d'inventer une usine à gaz, mais il s'agit à la fois d'être beaucoup plus vigilant en termes de sécurité et d'éviter, à mon avis, des dépenses qui n'ont pas lieu d'être pour la Ville.

Je me suis rendu compte, avec un relatif effarement, que les entreprises qui étaient sollicitées dans le cadre des marchés de la Ville de Paris pour réaliser les diagnostics de contrôle des jeux, étaient très souvent, pour ne pas dire exclusivement, dans certaines écoles en tout cas, celles qui fournissaient les jeux de cours neufs.

Bilan des opérations : on a des exercices de maintenance qui traînent. J'ai eu le cas, plusieurs fois, où on nous explique qu'il faut changer un jeu de cours. Les deux seules fois où j'ai réussi à faire des contre-expertises, on n'a pas changé les jeux.

A l'inverse, on a des jeux qui sont très mauvais état et que l'on ne nous change pas. La circonscription n'ayant, le plus souvent, pas le budget nécessaire en plus pour remplacer tous les jeux de cours déclarés hors normes, on a donc des jeux qui restent immobilisés pendant de très nombreux mois. Cela a été le cas dans plusieurs écoles du 5e, dont celle des Lyonnais, où je vous assure qu'on a attendu pendant un an.

Je me félicite, Monsieur le Maire, qu'il y ait une petite enveloppe complémentaire qui nous permette de répondre, en tout cas, à mes besoins spécifiques, mais je souhaiterais vraiment qu'on puisse savoir, ce serait bien pour tout le monde, que nous puissions avoir copie de ces fiches diagnostic une fois par an. Cela permettrait de s?assurer que les diagnostics sont effectivement faits, ce qui n?est pas tout à fait le cas, je puis vous l?assurer. Merci de votre attention.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - Merci.

Monsieur BLOCHE, vous avez la parole.

M. Patrick BLOCHE, adjoint. - La préoccupation que vous traduisez, Madame la Maire du 5e arrondissement, et votre v?u dépassent le seul 5e arrondissement et concernent toutes les cours d?école. Les jeux qui s?y trouvent sont une préoccupation qui nous rassemble puisqu?il s?agit de la sécurité des enfants. Il s?agit évidemment, en ce domaine, que cette sécurité soit absolue.

Je souhaitais tout de même apporter un élément d?information. Compte tenu des marchés publics en cours, quatre entreprises assurent chacune une mission différente : le contrôle des jeux de cours, les réparations et les maintenances, la fourniture de nouveaux jeux et le renouvellement des sols souples. Je dis cela car, dans votre v?u, le fait de recourir à une seconde expertise est, de mon point de vue, superflue. La première expertise est en effet inévitablement impartiale puisqu?elle n?est pas faite par le fournisseur du jeu. De ce fait, sur la transmission des fiches diagnostic des jeux de cours, je tiens à être totalement transparent et à ce que les mairies d?arrondissement soient associées. J?en prends donc l?engagement oral devant vous et consigne sera donnée aux C.A.S.P.E. Vous ayant apporté tous les éléments que vous souhaitiez avoir de ma part, je vous suggère de retirer votre v?u.

Mme Florence BERTHOUT, maire du 5e arrondissement. - Monsieur le Maire, je souhaite que l?on vote sur mon v?u mais en y retirant la partie que vous estimez infondée, ce qui revient au même.

M. Patrick BLOCHE, adjoint. - C?est-à-dire que vous souhaitiez?

Mme Florence BERTHOUT, maire du 5e arrondissement. - Juste sur le diagnostic. Puisque vous prenez cet engagement, c?est écrit noir sur blanc.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - C?est le deuxième alinéa.

Mme Florence BERTHOUT, maire du 5e arrondissement. - En retirant l?alinéa dont j?ai compris qu?il ne tenait pas la route pour les raisons? Sans épiloguer, je note que ce système est fort heureusement nouveau. Ce n?était pas le cas, il y a encore quelques mois. Tant mieux. En revanche, si l?on pouvait voter, cela me paraîtrait bien.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe les Républicains et Indépendants, amendée par l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u amendée est adoptée. (2018, V. 554).