Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Voeu déposé par le groupe UDI-MODEM relatif au stationnement temporaire des vélos.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2018


 

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Nous passons donc au v?u n° 214 relatif au stationnement temporaire des vélos.

La parole est à Mme Edith GALLOIS pour le groupe UDI-MODEM. Vous avez deux minutes pour le présenter, dans un silence que je vous réclame.

Mme Edith GALLOIS. - Merci, Monsieur le Maire.

Cela va être très rapide. Frédérique CALANDRA vient de le rappeler : il n'y a en réalité que 2 % de déplacements à vélo. Mais nous avons tous envie que le vélo se développe considérablement. L'un des arguments pour cela, c'est le stationnement du vélo qui est encore insuffisant, qu'il soit à long terme ou temporaire. Dans mon v?u, je propose qu'il y ait un déploiement de nouvelles places de stationnement temporaires destinées aux vélos, qui seraient à proximité des établissements qui accueillent le public - les lycées, les établissements scolaires, les universités, etc. - et qu?une signalisation claire de ces stationnements soit faite.

Je vous remercie.

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Merci.

Pour vous répondre, la parole est à Christophe NAJDOVSKI.

MChristophe NAJDOVSKI, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.

Le stationnement des vélos, qu?il soit temporaire ou non, est un enjeu majeur du Plan Vélo. Vous reconnaissez d'ailleurs, Madame GALLOIS, que l'objectif du Plan Vélo de 10.000 nouvelles places sur l?espace public, a été atteint. Vous soulignez même nos efforts en écrivant qu'un nouveau programme est à l'étude. C?est en effet le cas puisque chaque réaménagement de rue, chaque nouvel aménagement cyclable, chaque sécurisation de passage piéton est l'occasion, pour les services de la voirie, d'installer de nouveaux espaces de stationnement pour les vélos.

Vous demandez, toutefois, que les établissements accueillant du public, notamment scolaires et universitaires, soient ciblés. Or, c'est déjà le cas également. Par exemple, nous avons rencontré, pas plus tard que la semaine dernière, les représentants de l'université Paris-Dauphine pour installer des arceaux autour de l'université et les conseiller sur leur plan de mobilité. En plus des écoles, des conservatoires, des équipements sportifs, nous travaillons désormais à l'équipement des supérettes de quartier et réfléchissons à un stationnement adapté aux vélos cargo.

Vous demandez également qu'une distinction soit faite entre les zones réservées aux vélos, aux deux-roues motorisés et les zones mixtes. Là aussi, c'est déjà le cas, puisque de la peinture au sol indique l'usage pour chaque espace de stationnement. Pour augmenter un peu plus la lisibilité, nous convertissons au fur et à mesure les zones de stationnement mixtes en zones dédiées, soit aux vélos, soit aux deux-roues motorisés, avec l'indication moto. Plus de 2.000 places ont ainsi été converties depuis le début de la mandature.

Dans ce contexte, je vous avoue ne pas très bien saisir le sens de votre v?u. Les demandes que vous exprimez sont déjà mises en ?uvre par la Ville. Votre v?u est donc sans objet. C'est la raison pour laquelle je vous propose de le retirer. A défaut, j'émettrai un avis défavorable.

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Madame GALLOIS, est-il retiré ou maintenu ?

Mme Edith GALLOIS. - Je ne partage pas du tout votre optimisme.

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Bien. Il est donc maintenu ?

Mme Edith GALLOIS. - Il est maintenu. Sur la demande, bien sûr. C?est sur la demande, entre autres, d'étudiants et d'universitaires, qui sont des cyclistes, que j'ai fait ce v?u. Si j'en juge par l'emplacement à vélos qui est devant le 9, place de l'Hôtel de Ville, juste en face, où je range mon vélo tous les jours, il n'y a absolument aucun signe pour distinguer les motos des vélos.

Monsieur le Maire, je suis désolée, mais votre optimisme est un peu surmultiplié. Je maintiens donc mon v?u.

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 214 du groupe UDI-MODEM, avec un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le v?u est rejeté.