Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2018 DAE 269 - Subvention (35.000 euros) et convention avec "Le Panier du 12e" pour l’ouverture d’une coopérative alimentaire de consommateur.rice.s des 12e et 11e arrondissements.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2018


 

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Nous examinons le projet de délibération DAE 269 relatif à l'attribution d'une subvention et d'une convention avec "Le Panier du 12e" pour l'ouverture d'une coopérative alimentaire de consommateurs dans les 12e et 11e arrondissements. La parole est à Joëlle MOREL, pour le groupe Ecologiste de Paris.

Mme Joëlle MOREL. - Merci, Madame la Maire.

L?alimentation est un enjeu central pour nos sociétés. C?est un levier populaire qui peut enclencher la transition écologique et solidaire.

Ici, par ce projet de délibération de convention avec "Le Panier", c?est la création d?une coopérative alimentaire de consom?acteurs et consom?actrices. C?est la création d?un supermarché autogéré coopératif et solidaire qui vendra des produits alimentaires frais et secs et des produits d?hygiène et d?entretien.

Ce supermarché se construit sur le modèle de "La Louve" dans le 18e arrondissement, qui est la première coopérative de consommateurs de France. Cette alternative ambitieuse, concrète et viable à la grande distribution, amène à repenser collectivement notre manière de consommer et de s?alimenter.

Les adhérents de la coopérative du 11e, appelée les 400 Coop sont à ce jour plus de 300, dont 68 % de femmes. Ils et elles feront leurs courses dans un supermarché dont ils et elles sont propriétaires. Elles y travaillent déjà régulièrement et ont déjà décidé des règles collectives. Elles travaillent particulièrement sur des prix accessibles, la qualité des produits, les conditions de production, la méthode de distribution, le choix des produits proposés, les circuits courts, le bio, etc., avec des collectifs de petits producteurs, des fermiers et des paysans.

Ce supermarché ouvrira ses portes avant la fin de l?année dans un quartier du 11e arrondissement, boulevard de Charonne, limitrophe du 12e et du 20e. Ainsi les adhérents sont à 29 % du 11e, à 34 % du 12e et 18 % du 20e. Cette association tisse des liens avec les acteurs de l?E.S.S. mais aussi, comme vous le voyez, avec les acteurs locaux et favorise une vie de quartier qui était jusque-là un peu? (inaudible) dans ce quartier.

C?est donc à tous ces titres que je vous propose de voter ce projet de délibération et d?accorder donc cette subvention de 35.000 euros.

Je vous remercie.

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Merci beaucoup.

Je donne la parole à Antoinette GUHL.

Mme Antoinette GUHL, adjointe. - Madame la Maire, chers collègues, chère Joëlle MOREL, vous avez raison, nos modes de consommation changent et c?est un fait.

Une étude de l?A.D.E.M.E., l?an dernier, sur la consommation responsable nous montre trois grandes tendances du changement de consommation qui s?opèrent au quotidien. Plus de la moitié des Français, 52,3 %, souhaitent consommer autrement. Ils ne souhaitent pas se couper complètement de l?acte de consommation mais le souhaitent plus éthique : produits locaux, produits labellisés, produits moins polluants. Deuxième tendance, c?est que le consommé local est devenu un label intuitif de consommation responsable. Troisième tendance, c?est une défiance grandissante vis-à-vis des entreprises et des marques.

La Mairie de Paris s?engage depuis plusieurs années pour le soutien à la consommation responsable : commande publique responsable, développement de nouveaux magasins, magasins en vrac, espaces de réparation, circuits courts, coopératives alimentaires. En tant que présidente de la SEMAEST, Madame MOREL, vous avez pu, vous aussi, agir directement sur le territoire parisien pour impulser ces changements.

Ces changements de consommation, c?est aussi tout l?objet d?un autre projet de délibération de ce Conseil sur le "Green Friday" en réponse justement au "Black Friday", cette journée mondialement connue pour être le symbole d?une consommation effrénée. Dans ce contexte de changement de nos modes de consommation, de défiance à l?égard des entreprises et des marques, nous assistons à plusieurs expériences.

"Le Panier du 12e", désormais appelé, me semble-t-il, "400 Coop", mais également "La Source" dans le 20e, et bien sûr "La Louve" dans le 18e, sont trois aventures collectives de citoyennes et de citoyens qui refusent de se voir réduits au concept de consommateur. Ces expériences sont précieuses car elles sont source de collectifs mais aussi de protection des communs.

Je vous invite donc sans hésitation à voter pour ce projet de délibération qui nous permettra de voir émerger sur Paris, je l?espère d?ici la fin de la mandature, trois grandes coopératives alimentaires.

Merci.

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAE 269.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ? Le projet de délibération est adopté. (2018, DAE 269).