Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

relatif à l'affichage électoral européen. Vœu déposé par le groupe Radical de Gauche, Centre et Indépendants relatif aux inscriptions sur les listes électorales pour les élections européennes de 2019.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2018


 

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Laurence GOLDGRAB est là, tout va bien !

Les v?ux référencés nos 104 et 105 sont relatifs à l'affichage et aux inscriptions sur les listes électorales pour les élections européennes de 2019.

Je donne la parole à Mme Laurence GOLDGRAB.

Mme Laurence GOLDGRAB. - Merci, Madame la Maire.

Mes chers collègues, il a été constaté pour les législatives ou la présidentielle des dérives d'affichage, notamment sur le domaine public routier. En plus de constituer une dégradation de l'environnement et une réelle pollution visuelle, le retrait de cet affichage illégal coûte cher à la collectivité.

Ainsi, nous considérons qu'il faut a minima rappeler aux partis politiques leurs droits et obligations en termes d'affichage électoral et le cas échéant publier le nom de ceux qui ne respectent pas la réglementation. Je vais me faire bien voir, n'est-ce pas ?

Certains partis étant plus concernés que d'autres par cet affichage sauvage, nous proposons également que la Ville de Paris leur envoie le devis du coût de retrait des affiches illégales. C'est le sens de notre v?u.

Là-dessus, un amendement de l'Exécutif nous a été proposé et j'y réponds en même temps favorablement. Il s'agit d'établir une charte de bonnes pratiques soumise à l'ensemble des partis politiques. Evidemment, c'est une très bonne solution ; merci beaucoup de l'avoir proposée.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci.

M. Emmanuel GRÉGOIRE, premier adjoint. - Mme la Présidente ayant présenté l?amendement et accepté l?amendement, j?y réponds favorablement.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - On le met aux voix?

Pardon, une explication de vote d?Yves CONTASSOT.

M. Yves CONTASSOT. - Merci, Madame la Maire.

Nous allons voter pour mais nous aimerions que, lorsqu?un v?u est déposé, nous n?ayons pas de souci quant à son fond.

Quand je lis qu?un des signataires écrit à ses commerçants - "à mes commerçants" ! - qu?ils doivent accepter des affiches plus grandes, il faut aussi dire que, dans ces cas-là, pas plus dans les commerces qu?à l?extérieur, les affiches ne sont tolérées par le Code électoral. Ce n?est pas simplement l?espace public qui doit être respecté, mais tout le Code électoral ! Merci.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - D?accord.

Je vais donc mettre aux voix, à main levée, après cette précision, la proposition de v?u référencée n° 104, déposée par le groupe RGCI, amendée par l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u amendée est adoptée. (2018, V. 569).

Je mets maintenant aux voix, à main levée, la proposition de v?u référencée n° 105 déposée par le groupe RGCI, amendée par l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u amendée est adoptée. (2018, V. 570). V?u déposé par le groupe Démocrates et Progressistes relatif à l'application "Dans Ma Rue".

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Le v?u référencé n° 106 est relatif à l?application "Dans Ma Rue". Monsieur BARGETON, vous avez la parole.

M. Julien BARGETON. - Merci, Madame la Maire.

L?application "Dans Ma Rue" est reconnue comme une avancée significative de la Ville de Paris. Elle permet de signaler les défauts de la voirie ou bien les dépôts d?ordures par tous les Parisiens. En général, les services font preuve de réactivité derrière.

Ce v?u propose d?enrichir l?application pour qu?elle soit interactive. On peut imaginer avec les nouvelles technologies qu?il y ait une réponse, par exemple, de l?administration, pas forcément demandant d?ailleurs du personnel. On peut maintenant le faire avec les "chatbots", ces robots conversationnels qui sont très utilisés. On pourrait également imaginer d?en faire une sorte de portail unique en évitant la fracture numérique. On pourrait même imaginer que ce soit un serveur vocal : on appelle ; ensuite, les sujets sont traités ; on répond à l?utilisateur. Comme nous avons voté hier la niche de notre groupe sur la déconcentration, on pourrait aussi imaginer de mettre cette application en lien avec les arrondissements pour que, par exemple, les mairies d?arrondissement soient systématiquement informées lorsqu?il y a eu des remarques ou un traitement apporté par les services.

L?idée est donc de faire évoluer cette application vers ce qui se pratique dans certains pays ayant mis en place une administration tournée vers le tout numérique, l?Estonie est souvent citée. Voilà pourquoi ce v?u propose de, tout simplement, faire évoluer l?application "Dans Ma Rue" pour en faire une application beaucoup plus interactive et plus moderne.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci. Pour vous répondre, la parole est à Emmanuel GRÉGOIRE.

M. Emmanuel GRÉGOIRE, premier adjoint. - Merci, Madame la Maire.

Nous avons plusieurs passions en commun avec Julien BARGETON, dont l?application "Dans Ma Rue".

Je ne répondrai cependant pas favorablement au v?u. Je lui demanderai même de le retirer. Pourquoi ? Parce qu?aujourd?hui, de façon native, l?application "Dans Ma Rue" est conçue comme un outil intuitif, pédagogique et gratuit de déclaration d?événement et pas comme l?application centrale de la Ville. A ce stade, il nous paraîtrait perturbant pour l?usager de multiplier les usages de cette application qui, à notre sens, doit rester l?outil clairement identifié comme signalement des dysfonctionnements dans l?espace public et, vous le savez, depuis quelques mois, à l?intérieur des équipements pilotes, en l?occurrence les piscines. Cela n?empêche pas que je partage la philosophie de fond. Nous y travaillons d?ailleurs beaucoup. Il faudra une application interface "smartphone" de l?ensemble des téléservices de la ville de Paris. Je redis que le site paris.fr est "responsive design", comme on dit, mais il est vrai que ce n?est pas satisfaisant. Nous travaillerons plutôt sur une autre application que "Dans Ma Rue".

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci.

Je crois que M. BARGETON retire son v?u.

Non, pardon, il est maintenu comme "v?u d?appel", une formulation merveilleuse.

Je mets donc aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe Démocrates et Progressistes, assortie d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée.