Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe SOCA relatif à l'attribution du nom "centre de P.M.I. Dorothée Chellier" au centre de P.M.I. du 3e.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2018


 

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Nous passons à l?examen d?un v?u non rattaché et c?est le maire du 3e arrondissement, Pierre AIDENBAUM, qui le présente.

M. Pierre AIDENBAUM, maire du 3e arrondissement. - Merci, Monsieur le Maire.

Dorothée Chellier, née en 1860, est originaire d?Algérie. Ancienne aide d?anatomie à l?Ecole d?Alger, elle fut l?une des premières femmes médecins françaises d?origine algérienne, diplômée en 1894 dans le sillon de Madeleine Brès, première femme médecin française diplômée en 1875.

Elle est chargée de mission par Jules Cambon, Gouverneur général de l?Algérie à l?époque, qui a porté une sollicitude particulière à l?étude des problèmes se rattachant aux populations autochtones. L?une des innovations qu?il préconise pour améliorer le sort de la population est la création d?hôpitaux de campagne établis dans les régions éloignées : Kabylie, M?zab et Aurès.

Elle ira donc en mission en 1895 dans l?Aurès auprès des femmes pour étudier les pratiques de l?accouchement, de l?avortement et la fréquence des maladies utérines. Avec l?aide d?interprètes, des femmes et des administrateurs et des cheiks locaux, elle voyage à dos de mule, depuis Constantine, Batna, jusqu?à Biskra en passant par Cambèse, Arris, à travers des montagnes arides. Elle examine des patientes dans les villages qui n?ont jamais vu de femme médecin. Femmes et enfants sont soignés lorsque les médicaments sont suffisants.

Au cours de sa mission, Dorothée Chellier note les pratiques traditionnelles et les croyances concernant la grossesse et l?accouchement, alors que la mortalité infantile sévit partout dans les campagnes et les montagnes. Conclusions du rapport de Dorothée Chellier : former les accoucheuses, instruire les filles, enseigner l?arabe aux femmes médecins, connaître mieux la vie intime autochtone pour sauver femmes et enfants par la science laïque.

Elle laisse un ouvrage, "Voyage dans l?Aurès - Notes d?un médecin envoyé en mission chez les femmes arabes", qui fournit des informations inestimables sur la population locale. On y retrouve aussi une compréhension intime du milieu colonial, une faculté d?analyse qui permet d?en souligner les dysfonctionnements et de proposer des solutions originales, une reconnaissance de l?importance du rôle des femmes, un vif intérêt pour les autres sans distinction de race, et la faculté de promouvoir le dialogue. Elle meurt à Nice en 1935.

Le centre de protection maternelle infantile du 3e arrondissement est actuellement en travaux avec une réouverture prévue le 1er septembre 2019. Au regard du secteur d?activité de ce centre et de la nature de l?engagement de Dorothée Chellier dans ce même domaine, nous avons proposé - ce v?u a été voté à l?unanimité du Conseil du 3e arrondissement ; les élus du groupe Socialiste et Apparentés l?ont présenté mais il a été voté à l?unanimité - que le Conseil de Paris émette le v?u qu?à l?issue des travaux, ce lieu si important pour les familles soit renommé centre de P.M.I. Dorothée Chellier.

Le choix de Dorothée Chellier est aussi, je dois le rappeler, issu d?une consultation citoyenne que nous avons faite auprès des habitants du 3e arrondissement. La municipalité du 3e s?honore de s?employer, depuis une quinzaine d?année maintenant, à féminiser le nom des lieux et des voies publiques, afin de réduire l?immense inégalité, vous le savez, entre les femmes et les hommes honorés, plus de 95 % des plaques à Paris portant des noms masculins.

Je vous remercie.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci, Monsieur le Maire du 3e arrondissement.

Je n?ai pas voulu vous interrompre, mais vous avez fait 3 minutes 45 quand le règlement prévoit 2 minutes. Je dis à Anne SOUYRIS, et j?en suis désolé, que c?est 2 minutes aussi pour la réponse.

De ce fait, vous avez la parole, chère Anne SOUYRIS.

Mme Anne SOUYRIS, adjointe. - Merci, Monsieur le Maire.

Je vais être courte. De toute façon, je crois que Pierre AIDENBAUM a vraiment résumé la situation et je suis bien entendu complètement d?accord avec l?idée de donner ce nom de Dorothée Chellier à ce centre et je vais même aller plus loin : je pense qu?il serait intéressant de toute façon, sur ce réseau de P.M.I. que nous avons et dont nous sommes si fiers à Paris, de donner des noms et de ne pas rester à cette espèce d?acronymie que l?on ne comprend pas la plupart du temps des P.M.I.

Cela permettrait aussi de donner un peu de chair à nos centres et à nos services publics qui sont en ce moment tellement mis à mal et dont nous faisons attention à préserver l?intégralité et l?importance. Vous savez que les P.M.I. à Paris reçoivent plus de 80 % des enfants et des femmes qui viennent d?enfanter, dont un peu plus de 20 % sont à la C.M.U. C?est donc très important en termes de prise en charge globale et de mixité sociale et pour maintenir la mixité sociale à Paris. Merci pour ce nouveau nom. Merci pour les femmes, merci pour le droit des femmes. J?espère que ce n?est qu?une première.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci pour votre intervention de 1 minute 30.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 201.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u est adopté. (2018, V. 686).