Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

relatif à la sécurité des arrêts de bus sur les Champs-Elysées.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2018


 

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - Nous passons à l'examen du v?u n° 191 relatif aux arrêts de bus sur les Champs-Elysées.

Mme LECUYER a la parole.

Mme Catherine LECUYER. - Merci, Madame la Maire.

Madame la Maire, chers collègues, l?objet de ce v?u, vous l?avez bien compris n?est pas la remise en question de la piste cyclable des Champs-Elysées, dont les travaux ont commencé en novembre dernier dans le cadre du Réseau Express Vélo entre le rond-point des Champs et l'Arc de Triomphe.

Il s?agit en effet de vous faire part de notre inquiétude et de celle d'associations de défense des piétons quant à la configuration prévue des 6 arrêts de bus, 3 côté pair et 3 côté impair, le long des Champs-Elysées, dans le cadre de l'aménagement de cette piste. Un recours gracieux a d'ailleurs été déposé.

Pour mémoire, celle-ci sera installée le long du trottoir, protégée des voies de circulation par un séparateur en granit de 12 centimètres de haut, qui ne s?interrompt pas le long des arrêts de bus. Pour accéder aux bus, les usagers sont obligés de traverser la piste cyclable afin de rejoindre une plateforme de 2,50 mètres de large, aménagée sur la chaussée. Je vous laisse imaginer la scène, relevant du parcours du combattant pour certains. Le bus approchant, les voyageurs quittent l'abribus pour, plus ou moins rapidement selon leur possibilité, s'engager sur la piste cyclable en espérant que ne surgissent pas vélos ou autres engins roulants dont la vitesse, je vous le rappelle, pourrait aller jusqu'à 25 kilomètres/heure sous peu, avant de gagner le quai bus sur lequel seront peut-être déjà agglutinés des passagers et avant, enfin, de monter dans le bus.

Cent millions de personnes empruntent les Champs-Elysées annuellement et les lignes de bus sont très fréquentées quotidiennement par de nombreux voyageurs, dont des personnes à mobilité réduite auxquelles nous devons porter une attention particulière : personnes handicapées, utilisatrices d?un fauteuil roulant, personnes déficientes visuelles, personnes âgées, femmes enceintes, personnes avec bagages, personnes avec béquilles. L'accessibilité P.M.R. des points d'arrêt de bus est un déterminant essentiel, avec la sécurité, du choix de l'implantation et de l'aménagement d'un point d'arrêt sur voirie. Or cette configuration ne nous semble pas répondre de façon optimale à ces impératifs.

C?est la raison pour laquelle nous demandons que la piste cyclable des Champs-Elysées soit aménagée sur le même principe que celle de l'avenue de la Grande Armée, qui est d?ailleurs son prolongement et qui présente de nombreuses similitudes, à savoir une piste protégée par un muret qui s?interrompt aux abords des arrêts de bus, permettant la pose et la dépose des usagers directement sur le trottoir.

Je vous remercie.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - Pour vous répondre, M. NAJDOVSKI.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint. - Merci, Madame la Maire.

Madame la Conseillère, vous souhaitez que soient généralisés sur les Champs-Elysées les aménagements dans lesquels les pistes cyclables sont interrompues au niveau des arrêts de bus afin que ceux-ci restent implantés sur les trottoirs.

Dans cette configuration, vous l?avez rappelé, le bus sort de sa ligne de circulation pour s'arrêter et prendre les usagers du bus qui n'ont pas à traverser la piste cyclable. Le séparateur entre la piste cyclable et le couloir de bus est donc interrompu pour permettre au bus de s'arrêter, et les cyclistes doivent contourner le bus quand il est à l'arrêt ou attendre qu'il ait chargé ses passagers.

Ce type d'aménagement n'a pas été retenu pour la partie haute de l'avenue des Champs-Elysées, c?est-à-dire entre le rond-point et la place de l'Etoile, compte tenu de l?intensité de la circulation des bus dans cette partie qui interromprait trop fréquemment la piste cyclable. Le quai bus y est donc déporté sur la chaussée, dans le prolongement de la bande de livraison, avec un cheminement piéton prévu et matérialisé du trottoir jusqu?au quai bus.

Ce dispositif d'insertion des arrêts de bus existe déjà sur d'autres artères à forte densité d'usage, par exemple sur le boulevard Voltaire, où il fonctionne très bien. Il a par ailleurs, je vous le dis, deux avantages majeurs. Premièrement, le bus reste dans sa ligne de circulation, ce qui lui permet de ne pas avoir à se réinsérer dans le trafic et donc de maintenir une bonne vitesse commerciale. Deuxièmement, le séparateur de la piste cyclable n'est pas interrompu, ce qui la protège des intrusions de véhicules, notamment des deux-roues motorisés ou encore du stationnement sauvage. Je rajouterai même un troisième avantage, qui est celui d'une meilleure accessibilité pour les personnes à mobilité réduite, puisqu?avec les quais bus, plutôt que d'avoir des arrêts en évitement, on a aussi un meilleur respect des aménagements.

Pour ce qui est de la partie basse des Champs-Elysées, entre le rond-point et la Concorde, un autre aménagement a été retenu avec une piste cyclable effectivement interrompue au niveau des arrêts de bus. Ce choix a été fait parce qu?il y a une densité d'usage et un nombre d'arrêts de bus moins élevés que dans la partie haute, mais aussi du fait de la demande de la part des architectes des bâtiments de France d'une intégration architecturale sur cette zone se situant en site classé.

Votre v?u est sans objet pour la partie basse des Champs-Elysées et il est inadapté pour la partie haute. Je rappelle que ces aménagements fonctionnent très bien, comme je l'ai mentionné, sur le boulevard Voltaire. Ils sont bons pour les bus, ils sont bons pour l'accessibilité et notamment pour les personnes à accessibilité réduite, et enfin ils sont bons aussi pour les cyclistes. C'est la raison pour laquelle l'Exécutif émettra un avis défavorable.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - Vous le maintenez, j'imagine ? Bien.

Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 191 du groupe les Républicains et Indépendants avec un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le v?u est rejeté.

V?u déposé par le groupe LRI