Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par Mme SIMONNET relatif à la préservation des centres de ressources centraux.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2018


 

Mme Véronique LEVIEUX, adjointe, présidente. - Le v?u n° 142 est relatif à la préservation des centres de ressources centraux. La parole est à Danielle SIMONNET.

Mme Danielle SIMONNET. - Nous avons, à Paris, six centres de ressources centraux - citoyenneté, science, multimédia, goût, musique - et il y a une inquiétude sur le devenir de ces centres ressources centraux qui ont été créés, ces quinze dernières années, afin de répondre à des besoins à la fois pour créer des événements, pour accompagner l'évolution des compétences, l'évolution des besoins.

Ces centres de ressources centraux sont au service des centres de loisirs parisiens. Ils accompagnent les équipes locales dans tous leurs projets d'animation. Ils sont gérés par des animateurs et animatrices qualifiés. Ils impulsent des dynamiques sur le terrain. Ils accueillent également sur leur site des groupes d'enfants auxquels il est proposé des activités variées. Bref, c'est une fierté parisienne et des structures ressources extrêmement importantes, notamment sur l'aménagement des rythmes éducatifs. On sait qu'ils contribuent également énormément.

Mais il y a une forte inquiétude sur leur devenir qui serait fusionné à travers une nouvelle structure nommée "pôle des enjeux éducatifs contemporains" adossé à l'école des métiers de la DASCO, et qui devrait rejoindre les formateurs de l'école des métiers de la DASCO.

Ce recentrage inquiète, et les vacataires qui travaillent dans les centres de ressources centraux, aujourd'hui, n'ont pas non plus la garantie d'être réaffectés dans les services périscolaires ou extrascolaires, et craignent une précarisation de la situation. A travers ce v?u, je souhaite que l'on exprime à la fois notre attachement à ces centres de ressources centraux, que l'on établisse un moratoire sur leur disparition, et que l'on organise la consultation des personnels d'animation pour réfléchir vraiment à la satisfaction des besoins et ceux des enfants.

Mme Véronique LEVIEUX, adjointe, présidente. - Je vous remercie.

Pour vous répondre, je donne la parole à Patrick BLOCHE.

M. Patrick BLOCHE, adjoint. - Evidemment, il n'y a pas disparition des centres de ressources, on essaie de les faire évoluer pour répondre mieux aux besoins des enfants et de leur famille.

Donc, c'est une évolution qui est en cours, une transformation et dont tout le monde tirera le meilleur.

Je prends l'exemple du centre de ressources handicap que vous évoquez dans votre v?u, qui devient la mission inclusive rattachée directement à la sous-directrice de la politique éducative. Là, il s'agit effectivement de répondre mieux aux objectifs opérationnels de la stratégie handicap développée dans le P.E.D.T.

Nous avons deux magnifiques centres de ressources, la cinémathèque Robert Lynen et le centre "Paris Lecture". J'ai eu l'occasion, il y a 15 jours à peine, de me rendre à la cinémathèque Robert Lynen, juste avant les travaux pour lesquels la Ville de Paris va mobiliser 1,4 million d'euros. Il s'agit d'une évolution, d'une réforme qui s'inscrit dans un projet pédagogique ambitieux pour les enfants. Pour votre information, la quasi-totalité des agents qui ont été interrogés ont accueilli positivement le plan de travail qui leur a été présenté et qui leur est apparu très concret. Ils sont partie prenante, acteurs de cette évolution. De ce fait, j'espère vous avoir rassurée, et je vous demande conséquemment de retirer votre v?u, faute de quoi j'émettrai un avis défavorable.

Mme Véronique LEVIEUX, adjointe, présidente. - Le v?u est-il maintenu ? Oui.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 142 avec un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le v?u est rejeté.