Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

59 - QOC 2003-357 Question de Mme Anne LE STRAT et des membres du groupe "Les Verts" à M. le Maire de Paris concernant le remplacement des bouteilles d'eau minérale par des carafes d'eau du robinet lors des réunions se tenant dans le cadre des activités de la Ville

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2003


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Question 357 posée par Mme Anne LE STRAT.
Madame, vous avez la parole.
Mme Marie-Pierre MARTINET. - Merci.
En l'absence de Mme Anne LE STRAT, je vais vous poser la question qui s'adresse à M. le Maire de Paris concernant le projet de remplacement des bouteilles d'eau minérale par de l'eau de la Ville.
Lors du Conseil de Paris des 8 et 9 juillet 2002, sur proposition de Anne LE STRAT, notre Assemblée a voté un voeu visant à ce que les bouteilles d'eau minérale mises à disposition des participants lors des réunions qui se tiennent dans le cadre des activités de la Ville au sein de l'Hôtel de Ville, soient remplacées par des carafes d'eau du robinet.
Je rappelle que l'eau de Paris est produite par la S.A.G.E.P., société d'économie mixte de la Ville. Cette initiative serait bénéfique à plusieurs titres. Elle s'inscrit dans le cadre d'une politique de maîtrise des déchets. Elle aurait une valeur d'exemple contribuant à faire connaître la qualité de l'eau du robinet de Paris. Cette mesure est déjà entrée en vigueur au S.I.I.A.P. ainsi qu'à la Commission consultative des usagers de l'eau.
Depuis l'adoption de ce voeu, un certain nombre de contrôles ont été effectués notamment par le C.R.E.C.E.P. afin de vérifier les installations et la qualité de l'eau des bâtiments de la Ville. Ces analyses n'ont pas débouché sur des contre-indications techniques à la réalisation de ce voeu. Constatant que près d'un an après, les bouteilles d'eau minérale n'ont toujours pas été remplacées par des carafes d'eau, la S.A.G.E.P. propose toujours de fournir lesdites carafes, nous aimerions savoir où en est cette initiative et quels en seront les délais d'application. Mme Anne LE STRAT et les élus du groupe "Les Verts" demandent à M. le Maire de Paris, les causes du délai constaté et quand cette mesure sera appliquée.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - On ne peut pas dire que nous n'essayons pas de mettre en application ce voeu puisque des analyses ont été effectuées. Elles ont montré que la qualité de l'eau était parfaitement irréprochable. En revanche, elles ont également mis en évidence la présence de plomb à hauteur de 25 microgrammes par litre d'eau. Une nouvelle analyse réalisée quelques semaines plus tard au même point d'alimentation a confirmé ces premiers résultats révélant une teneur en plomb inférieure à la norme aujourd'hui applicable de 50 microgrammes, mais supérieure au niveau limite qui sera en vigueur fin 2003 : 25 microgrammes par litre.
Autant aujourd'hui nous serions en conformité avec la réglementation, autant la nouvelle réglementation ferait que nous ne le serions plus dans quelques mois.
Cette situation n'est pas imputable à la qualité de l'eau, mais elle est liée à la présence de canalisations en plomb internes aux bâtiments situés en amont du point de prélèvement. Pour permettre la mise en application du voeu, il a été demandé aux services d'effectuer les travaux de remplacement des canalisations en cause.
Il ressort des éléments d'information dont je dispose que les travaux de remplacement de la totalité des canalisations seront achevés dès le mois de juin prochain. Ces analyses de contrôle seront effectuées au terme de l'opération. En fonction de leurs résultats, l'application du voeu adopté par notre Assemblée en juillet 2002 pourra être mise en oeuvre.
Dès que les canalisations seront conformes, l'usage des carafes sera pris en compte lors de la rédaction des cahiers des charges relatifs aux marchés publics sur appel d'offres qui entreront en vigueur au 1er janvier 2004. Le nettoyage des carafes nécessitera l'achat (l'étude est en cours) d'un lave-vaisselle professionnel et des travaux pour son installation à l'office. En conclusion, nous devrions pouvoir disposer de l'eau de la Ville de Paris en 2004.
Nous allons essayer de faire le maximum.