Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2018 DVD 92 - Intermodalité taxis dans le dénivelé de Chalon-Gare de Lyon (12e). Convention d'organisation de la maîtrise d'ouvrage et de financement avec S.N.C.F. "Gares & Connexions".

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2018


 

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - Nous examinons le projet de délibération DVD 92. Intermodalité taxis dans le dénivelé de Chalon-Gare de Lyon, convention de maîtrise d'ouvrage et de financement avec S.N.C.F. "Gares & Connexions".

Je donne la parole à Didier LE RESTE.

M. Didier LE RESTE. - Bonjour. Merci, Madame la Maire. Sur une zone que je connais bien, il convient de reconnaître que nous n'avons jamais trouvé la bonne formule pour organiser les flux des taxis. Les habitants du 12e et les voyageurs qui passent dans cette gare de Lyon ne peuvent que remarquer la file des taxis qui déposent et reprennent des clients à la gare.

Le réaménagement de la gare a eu pour conséquence de faire perdre du linéaire, générant une longue file de taxis. Ce projet de délibération vise à proposer des solutions à ce problème. Nous ne nous y opposerons pas, car il est nécessaire d'agir rapidement même si, je l'ai dit avant, on a usité beaucoup de formules.

Cependant, un aspect mérite notre attention, celui d'une éventuelle solution d'accueil des V.T.C. Pour notre compte, nous y sommes défavorables.

Les V.T.C. concurrencent déjà l'activité des taxis, le "dumping" social de l'économie de plateforme et les maraudes électroniques ont déjà porté un coup rude aux artisans taxis. Ils sont pourtant une profession réglementée, qui participe de l'offre multimodale. Il n'est donc pas acceptable que nous mettions de l'argent public pour organiser ce "dumping" social jusque dans l'aménagement des gares.

Nous souhaitons donc que cette éventualité qui doit être étudiée ne voie pas le jour.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - Pour répondre, la parole est à M. NAJDOVSKI.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint. - Merci, Madame la Maire.

Le secteur de gare de Lyon souffre en effet d'un réel dysfonctionnement relatif à la dépose-reprise des voyageurs par les taxis. Cet encombrement est accentué par la présence de nombreux V.T.C. Nous avons un blocage de la circulation générale assez fréquent en période d'affluence, lorsque la file d'attente des taxis se prolonge au-delà du parvis Louis-Armand, sur le boulevard Diderot, ce qui perturbe le fonctionnement de la voirie, de la vie locale, et de la circulation des bus, en particulier du bus 91.

Bus 91 que nous allons restructurer dans le cadre de la rénovation du réseau bus en une rocade des gares, et donc il est impératif de lui donner de bonnes conditions de circulation.

Depuis 2014, "Gares & Connexions", la Ville de Paris, la mairie du 12e, ont recherché ensemble des solutions pour traiter ces difficultés. Nous avons obtenu que la reconfiguration des espaces taxis aux abords de la gare soit inscrite au dossier d'objectifs et de caractéristiques principal du tripôle gare de Lyon - Austerlitz - Bercy, projet inscrit au contrat de plan État-Région 2015-2020.

Compte tenu de la situation, la S.N.C.F., son pôle "Gares & Connexions", et la Ville de Paris ont décidé d'engager ensemble les travaux sans attendre ceux qui sont prévus dans le cadre du tripôle.

Le projet consiste en premier lieu à réaménager le dénivelé Chalon, espace sous-utilisé aujourd'hui. Il est prévu d'installer un contrôle d'accès, de dédier aux taxis uniquement une file pour desservir au mieux le parvis de la gare de Lyon, et la prise en charge des taxis sur le parvis Louis-Armand serait réorganisée pour en améliorer l'efficacité.

"Gares & Connexions" a souhaité transformer la partie restante du parking Chalon en une zone logistique pour les besoins de la gare, ou encore une zone d'accueil des cars de groupes, des cars scolaires, ou des cars de touristes.

Ces aménagements vont permettre de regrouper les flux de taxis dans le dénivelé Chalon dont la capacité importante permettra d'éviter des remontées de files sur la voirie, ce qui facilitera la cohabitation de l'ensemble des modes de transport du secteur. Une fois chargés, les taxis pourront quitter la gare de Lyon en utilisant les couloirs de bus de la rue de Lyon ou du boulevard Diderot qui seront créés dans le cadre de la rocade des gares.

Enfin, cet aménagement contribuera à accélérer la pacification et la requalification de la rue de Bercy.

Il a été convenu que les travaux seraient réalisés par un maître d'ouvrage unique, S.N.C.F. "Gares & Connexions", quelles que soient les domanialités. Le montant total des études détaillées des travaux est estimé à 2,9 millions d'euros hors taxes.

L'objet du projet de délibération est de formaliser le financement par la Ville pour réaliser ce projet qui, je crois, permettra d'améliorer non seulement le fonctionnement général de la gare, bien évidemment le fonctionnement des bus, mais aussi le travail des taxis. Je rappelle aussi qu'il est du ressort de la Préfecture de police de veiller à la bonne régulation de la circulation autour des gares, notamment pour ce qui concerne l'activité des V.T.C.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 92.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2018, DVD 92).