Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe Ecologiste de Paris relatif au projet EuropaCity. Vœu déposé par Mme SIMONNET relatif au projet EuropaCity et aux travaux du Grand Paris Express.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2018


 

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - Nous passons maintenant aux v?ux référencés nos 122 et 123 relatifs aux projets EuropaCity et aux travaux du Grand Paris Express.

Je donne d?abord la parole, pour deux minutes, à M. BOUTAULT.

M. Jacques BOUTAULT, maire du 2e arrondissement. - Madame la Maire, un sujet que l?on aborde trop peu souvent dans notre hémicycle : l?absurde projet d?EuropaCity qui vise à couler une couche de goudron sur les dernières terres fertiles d?Ile-de-France, à proximité de Paris.

L?établissement public foncier d?Ile-de-France a récemment engagé une procédure devant le T.G.I. de Pontoise afin d?interdire une petite parcelle de 1.200 mètres carrés inexploitée depuis plus de 15 ans et sur laquelle les opposants au projet ont planté ou semé des légumes et des fleurs pour agrémenter leur rassemblement comme ce fut le cas au printemps dernier.

Il s?agit de défendre un bien commun, l?une des dernières terres fertiles?

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - S'il vous plaît, Monsieur BOUTAULT, finissez.

M. Jacques BOUTAULT, maire du 2e arrondissement. - Comme beaucoup de Parisiens, j'ai rejoint le comité de soutien "Terres de Gonesse", puisque des comités de soutien se créent partout dans Paris.

Comme moi, parmi ses membres, beaucoup se sont déclarés semeurs volontaires devant le juge pour s'opposer symboliquement à cette destruction des dernières terres agricoles de Gonesse. C'est un acte de désobéissance civique que nous revendiquons pour notre bien commun et sa défense pour les générations futures, en nous opposant à ce projet "écocidaire" et "climaticide".

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - Merci, Monsieur BOUTAULT.

La parole, pour 2 minutes, est à Mme SIMONNET.

Mme Danielle SIMONNET. - Au précédent Conseil de Paris, ce même v?u avait été présenté et soumis au vote. Il s'agit du v?u relatif au projet EuropaCity et aux travaux d'excavation du Grand Paris Express qui menace les terres du Triangle de Gonesse.

Ce v?u demande notre opposition à l'utilisation des terres agricoles du Triangle de Gonesse pour les travaux du Grand Paris Express, et donc de déverser les excavations de forage du tunnel de la future ligne 17 entre le Bourget et Gonesse, et que l'on apporte notre soutien franc au mouvement de résistance à EuropaCity et à son projet alternatif Carma.

On ne peut pas se préoccuper d'avoir une alimentation saine dans nos assiettes et ne pas se préoccuper de la défense des terres agricoles dans la Région Ile-de-France.

Également, que l'on s'engage à mener une politique sans ambiguïté sur la préservation des terres nourricières de Paris, et que l'on renonce à accueillir tout événement de promotion lié à EuropaCity, comme ce fut le cas avec "Happy Vallée". Sauf que quand on a soumis au vote ce v?u, il y a d'abord eu un décompte des voix pour, mais le nombre de voix n'a pas été rendu public, puis un décompte des voix contre. Tout d'un coup, on nous a dit que le nombre de voix pour était inférieur. Il y a eu une contestation de ce vote. On a recompté. Il y a eu de nouveau une contestation, et il nous a été dit que l'on revoterait au mois de novembre, juste après les questions d'actualité. Or, lorsque les questions d'actualité ont repris, Mme la Maire de Paris est passée tout de suite dans l'ordre du jour, aux v?ux et projets de délibération suivants. Voilà la raison pour laquelle je représente ce v?u, et j'interpelle vraiment les élus du Conseil de Paris sur le fait qu'il n'est jamais trop tard pour s'engager enfin à mettre un terme et à s'opposer à ce projet totalement aberrant, archaïque, d'un méga centre commercial, totalement contraire aux enjeux écologiques. Merci.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - Pour vous répondre, la parole est à M. MISSIKA.

M. Jean-Louis MISSIKA, adjoint. - Je ne vais pas réexpliquer pour la énième fois les raisons pour lesquelles je m'oppose à ces v?ux. Ce n'est pas une question de jugement de ce projet. C'est une question de statut des collectivités locales et de non-intervention dans les responsabilités des unes et des autres. Ce dossier concerne la Région Ile-de-France et certains départements. Il concerne la Métropole du Grand Paris, parce qu'on peut considérer que c'est un dossier de dimension métropolitaine. C'est la raison pour laquelle j'émets un avis défavorable.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - Le v?u n° 122 déposé par le groupe Ecologiste, est-il maintenu ? Oui.

Je mets donc aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe Ecologiste de Paris, assortie d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée.

Le v?u n° 123 est-il retiré, Madame SIMONNET ? Il n'est pas retiré.

Je mets donc aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par Mme SIMONNET, assortie d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée.

Les deux v?ux sont rejetés.

Nous passons au v?u n° 124, relatif au projet Gare du Nord 2024?

Nous allons recompter. Tout le monde s'assoit.

Sur le v?u n° 122 ou le v?u n° 123 ?

Le v?u n° 122, avec un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

18 voix pour, 32 voix contre.

Les v?ux sont repoussés.