Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2018 DGRI 60 - Subvention (120.000 euros) à l’Institut kurde de Paris pour son projet de numérisation de sa bibliothèque et d’organisation de manifestations culturelles et artistiques.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2018


 

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Nous passons au projet de délibération DGRI 60.

La parole est à Danielle SIMONNET.

Mme Danielle SIMONNET. - Mes chers collègues, dans ce projet de délibération, nous portons une subvention de 120.000 euros à l?Institut kurde de Paris pour son projet de numérisation de sa bibliothèque et pour l?organisation de manifestations culturelles et artistiques.

C?est extrêmement important, et l?engagement de la Ville et d?un grand nombre d?élus en faveur de cette fondation Institut kurde de Paris est extrêmement nécessaire. Pour nous, il est important de faire connaître les diverses dimensions de la question des Kurdes du Proche-Orient et de diffuser la culture kurde, d?encourager les études sur la langue, la littérature, l?histoire, l?art et le patrimoine culturel.

La situation financière de l?Institut kurde n?est en plus pas simple, parce qu?il y a une baisse des financements à la fois de l?Etat français et un arrêt de l?aide du Gouvernement régional du Kurdistan d?Irak.

Cette subvention à l?Institut kurde, nous devons aussi la penser dans un contexte particulier en ce moment. Je souhaite en profiter pour dire que les Kurdes, que nous avons fréquemment salués ici comme étant les meilleurs combattants contre Daech, subissent des attaques inacceptables de la part de M. ERDOGAN, notamment les attaques contre le Rojava, avec un silence, hélas, de la France.

On est face à une dérive totalement fasciste de l?exercice du pouvoir par ERDOGAN qui également en Turquie ne cesse d?emprisonner. Vous parliez des journalistes, nous avons déjà eu l?occasion d?en parler ici, mais ce sont aussi des dirigeants politiques. Je pense notamment à DEMIRTAS qui était candidat à la présidentielle pour le H.D.P.

Sachez qu?en ce moment une grève de la faim a été engagée par de nombreux Kurdes, notamment 10.000 prisonniers qui font la grève de la faim pour demander la libération d?Abdullah ÖCALAN en Turquie, qui est le dirigeant en prison depuis 1999 et le Nelson Mandela du peuple kurde ; il doit être vraiment considéré comme tel. De 2008 à 2015, depuis sa prison, il a initié les différents processus de paix entre la Turquie et le P.K.K. Il a mené directement des négociations avec le Gouvernement turc. Jusqu?à ce que le Gouvernement turc mette unilatéralement totalement fin au processus pour, au contraire, lancer une guerre totale à l?encontre des Kurdes.

Je souhaite que l?on ait aussi une pensée pour Leyla GÜVEN, députée, qui est détenue en prison et qui est également en grève de la faim depuis trente jours. Il faut savoir qu?en deux jours 70 femmes ont été arrêtées du fait de leur grève de la faim. Je vous invite à passer à l?Institut kurde et à exprimer votre soutien à toutes celles et ceux qui subissent cette répression inacceptable, alors qu?au contraire un vrai processus de paix serait de reconnaître l?expérience démocratique et pluraliste extraordinaire qui se fait au Rojava, et de libérer les prisonniers kurdes pour enfin engager une vraie paix dans cette région. Je vous remercie.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci, Danielle SIMONNET.

Pour vous répondre, la parole est à Hermano SANCHES RUIVO.

M. Hermano SANCHES RUIVO. - Merci, Monsieur le Maire.

Chers collègues, je remercie Danielle SIMONNET pour avoir attiré l?attention du Conseil de Paris sur ce projet de délibération. La fondation "Institut kurde de Paris", reconnue d?utilité publique et présidée par Kendal NEZAN a pour objet entre autres de sauvegarder et de diffuser la culture kurde.

L?Institut kurde de Paris possède, nous pouvons le rappeler car c?est un motif de fierté, la plus importante bibliothèque kurde du monde occidental. Le soutien de la Ville de Paris en faveur de l?I.K.P. est extrêmement important : de 16.000 euros en 2014, il a été porté à 55.000 en 2015 et il est cette année de 120.000 euros. Signe de l?attachement de notre Ville à cette institution.

C?est pourquoi je vous propose, chers collègues, de voter avec enthousiasme ce projet de délibération.

Merci.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci, Hermano SANCHES RUIVO.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DGRI 60.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2018, DGRI 60).