Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par Mme SIMONNET relatif à un audit sur la mise en œuvre du Plan Climat.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2018


 

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Nous en arrivons au v?u n° 181.

Je vous redonne la parole, Madame SIMONNET.

Mme Danielle SIMONNET. - C'est un v?u en faveur d'un audit sur la mise en ?uvre du Plan Climat et de la création d'un conseil citoyen de contrôle de l'application du Plan Climat.

Je sais que, dans le Plan Climat que nous avons adopté dans cette Assemblée, qui a été voté par les Parisiennes et Parisiens après coup, un peu en mode acclamations, on va dire, bref, il est déjà prévu un cadre, mais qui n'est pas encore instauré, pas encore mis en place. Je sais que vous avez demandé un retrait de ce v?u, donc il n'y aura pas de suspense, je retirerai ce v?u. Mais la démarche qui me semble importante, c'est que l'on puisse, dans la façon dont on implique les citoyens dans le contrôle de l'application du Plan Climat, que l'on puisse travailler vraiment à la fois étroitement avec les associations, mais, et ce n'est pas une option envisagée pour l'instant, qu'il puisse aussi y avoir des citoyens tirés au sort, pour un maximum de transparence. Je suis avec attention les mouvements, par exemple "Extinction Rebellion" à Londres en Angleterre, qui porte cette aspiration que les citoyens puissent interpeller les gouvernements régulièrement pour qu'ils puissent rendre des comptes, et qu'ils puissent contrôler la mise en ?uvre pour répondre aux impératifs écologiques, sachant que nous avons moins de 12 ans pour véritablement inverser la tendance. Je retirerai ce v?u, mais j'aimerais bien que l'on puisse avoir des informations sur comment cela évolue, et jusqu'où on va solliciter les citoyens, et également, garantir que les évaluations puissent se faire par des instances indépendantes sur l'application du Plan Climat. Ce qu'il manque encore, mais ce n'était pas dans mon v?u, donc j'en ferai un autre, j'anticipe, c'est que les citoyens puissent interpeller, puisqu'on ne leur demande pas leur avis sur un certain nombre de projets municipaux qui vont à l'encontre du Plan Climat, une instance citoyenne de contrôle quand ils estiment qu'un projet va à l'encontre.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci, Danielle SIMONNET.

Le v?u est retiré, mais je donne néanmoins la parole à Célia BLAUEL qui a sans doute quelque chose à dire.

Mme Célia BLAUEL, adjointe. - Tout à fait.

D'abord je voudrais remercier Mme SIMONNET de retirer ce v?u. Je voudrais dire quelques petits éléments. Effectivement, je n'ai eu de cesse de répéter, pendant la concertation sur ce Plan Climat, pendant l'adoption du Plan Climat, que ce troisième Plan Climat de la Ville, au-delà des pans structurants de politiques publiques qu'il doit comporter, doit être un Plan Climat qui embarque largement les citoyens, quelle que soit la casquette qu'ils ont.

C'est le fait d'une conviction politique chez moi, qui est que la transition énergétique doit être aussi un exercice démocratique. C'est aussi une nécessité si on veut faire ce pari de la neutralité carbone, il faut que tout le monde s'y mette, que tout le monde soit embarqué. C'est pour cela qu'il y a un grand pan dédié à la gouvernance dans le Plan Climat, où est précisé, dès le départ, que nous allons repenser cette gouvernance par et pour les Parisiens. Un certain nombre de dispositifs y sont détaillés, mais je vous présenterai au premier trimestre prochain les contours et les outils de ce que je n'ai pas appelé une instance de contrôle, mais une agora du climat qui permettra à tout un chacun de participer avec des nouvelles modalités innovantes de participation et pas seulement d'être spectateur, mais de partager la responsabilité de ce Plan Climat globalement, avec des outils de suivi très transparents et clairs. On va vraiment sur ce chemin. Je pourrai vous donner des précisions plus importantes en début d'année prochaine. Petit élément de précision. En ce qui concerne les évaluations carbone de Paris, elles font d'ores et déjà l'objet d'évaluations indépendantes. Elles sont certifiées par une espèce de commissaire aux comptes carbone, tous les deux ou trois ans. J'ai oublié le délai, mais cela existe déjà. Là aussi, 2 minutes, c'est très court. Je me fais fort de vous faire passer les éléments très rapidement sur ces deux sujets.

Merci en tout cas pour le retrait.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci, Célia BLAUEL.