Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2018 DLH 30 - Réalisation 68, rue du Moulin-Vert (14e) d’un programme d’acquisition-réhabilitation d'un logement social (P.L.A.-I.) situé dans un immeuble en copropriété par "Elogie-SIEMP".

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2018


 

Mme Véronique LEVIEUX, adjointe, présidente. - Nous examinons le projet de délibération DLH 30 concernant la réalisation, 68, rue du Moulin-Vert, d'un programme d'acquisition-réhabilitation d'un logement social situé dans un immeuble en copropriété par "Elogie-SIEMP".

La parole est à Mme CARRÈRE-GÉE.

Mme Marie-Claire CARRÈRE-GÉE. - Merci, Madame la Maire.

Une fois n'est pas coutume, je voterai contre un projet de délibération concernant le logement social dans le 14e.

Il ne s'agit pas, bien sûr, d'un signe d'opposition à ce que l'unique logement sur lequel porte ce projet de délibération soit un logement social, ni qu'on le réhabilite, naturellement.

Mais ce vote est pour alerter sur ce qui nous paraît caractéristique d'une utilisation, d'une mauvaise gestion comme si l'argent coulait à flots et qu'il pouvait être dilapidé.

De quoi s'agit-il ?

Il s'agit d'un logement, un seul, que la Ville cède à la "SIEMP" et que celle-ci rénove. C'est un appartement de 65 mètres carrés qui appartenait à la collectivité parisienne et qui va, avec cette opération, coûter plus de 280.000 euros au bailleur, 160.000 euros donnés à la Ville de Paris, 76.000 euros en gros pour refaire l'électricité et, pour tout cela, environ 45.000 euros d'honoraires. Diantre !

Je ne caricature pas, l'exposé des motifs indique qu'il ne s'agit que de travaux de remise aux normes de sécurité, de confort et d'amélioration thermique. L'exposé des motifs précise même que, dans ce contexte, le respect des objectifs du Plan Climat de la Ville de Paris est difficilement atteignable.

Concernant le financement de l'opération, cela tombe presque juste, les prêts de la Caisse des dépôts représentent à peu près le montant des travaux et le reste, c'est à peu près uniquement des subventions, dont 100.000 euros de subventions de l'Etat.

Voilà, voilà ! Près de 300.000 euros pour qu?un logement qui appartient à la Ville devienne un logement social avec une électricité aux normes et 45.000 euros d'honoraires. Merci de bien vouloir nous indiquer en quoi ceci constitue un bon usage des deniers publics.

Un vote contre, non pas sur le fait que ce soit un logement social, évidemment que cela doit être un logement social et évidemment qu'il faut le réhabiliter, mais les conditions de l'opération ne nous paraissent pas satisfaisantes.

Merci.

Mme Véronique LEVIEUX, adjointe, présidente. - Je vous remercie. Pour vous répondre, je donne la parole à Ian BROSSAT.

M. Ian BROSSAT, adjoint.- Je vous remercie, Marie-Claire CARRÈRE-GÉE, pour cette inscription qui me permet de valoriser ce projet de délibération.

Il s'agit d'une adresse particulière puisqu'en 2006, les trois logements qui avaient été confiés à la SIEMP, étaient gérés par des associations spécialisées en insertion des personnes en difficultés financières et sociales ou handicapées psychiques.

Nous avons depuis revendu deux logements supplémentaires à "Elogie-SIEMP", l'un en 2009 et l'autre en 2017.

Ce dernier logement n'était pas encore conventionné, c'est l'objet de ce projet de délibération. Celui-ci sera, comme les autres, confié à une association et doit pouvoir accueillir ce public précaire. Il sera d'ailleurs conventionné en P.L.A.-I.

Ce conventionnement sera aussi, vous l'avez dit d'ailleurs, l'occasion de réaliser des travaux de mise aux normes nécessaires. Il me semble donc que c'est un projet de délibération utile et je vous invite à le voter.

Mme Véronique LEVIEUX, adjointe, présidente. - Je vous remercie.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DLH 30.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ? Le projet de délibération est adopté. (2018, DLH 30).