Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe Démocrates et Progressistes relatif à l'expérimentation des "secteurs multi-collèges".

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2018


 

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - Nous passons au v?u n° 138 relatif à l'expérimentation des secteurs multi-collèges.

La parole est à M. Thomas LAURET.

M. Thomas LAURET. - Merci, Monsieur le Maire.

C'est un v?u qui a été déposé aussi au Conseil du 13e arrondissement. La ségrégation sociale dans les collèges parisiens est l'une des plus élevées de France, sinon la plus élevée. Il apparaît que dans le 13e particulièrement, le taux d'élèves défavorisés varie de 1 à 4 dans les collèges publics. La restauration scolaire renforce la ségrégation résidentielle mais heureusement l'Académie et la Ville souhaitent éviter la ghettoïsation des établissements scolaires, la mixité scolaire étant évidemment un enjeu de cohésion sociale.

Vous avez expérimenté les secteurs multi-collèges. C'est une expérimentation menée conjointement par l'Académie et la Ville de Paris dans le 18e et le 19e arrondissement. Par ailleurs, un observatoire de la mixité sociale dans les établissements scolaires parisiens a été mis en place. Il réunit la Ville, les autorités académiques, des chercheurs et des représentants de parents d'élèves.

Alors, sur proposition d'Anne-Christine LANG et des élus du groupe Démocrates et Progressistes, nous émettons le v?u que l'adjoint à la Maire chargé de l'éducation précise aux élus de la 6e Commission la façon dont le choix des binômes a été effectué ainsi que les critères qui ont présidé à ce choix, les enseignements qui ont été tirés de cette expérience dans le 18e et le 19e arrondissement et, enfin, le rôle de l'observatoire de la mixité sociale et des chercheurs. Je vous remercie de votre attention.

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - Merci.

Pour vous répondre, la parole est à M. Patrick BLOCHE.

M. Patrick BLOCHE, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.

Nous abordons effectivement à travers ce v?u l?enjeu qui m?occupe beaucoup, celui de la sectorisation multi-collèges car nous ne pouvons nous résoudre à ce que Paris soit l?académie la plus ségréguée de France avec une différence astronomique. C?est fascinant, quand vous regardez les graphiques, y compris concernant les collèges publics, en termes de composition sociale entre les 115 collèges publics que compte Paris. Je ne parle même pas du privé dans lequel je rappelle accessoirement que se trouvent 35 % des collégiens parisiens.

D?où la création, à l?initiative du groupe Communiste, d?un Observatoire parisien de la mixité sociale et de la réussite éducative qui s?est mis en place à l?automne dernier, du moins de manière formelle. Il nous permet de mieux évaluer ces phénomènes, sachant que le travail a été commencé avec Alexandra CORDEBARD - n?étant plus présente dans l?hémicycle - que je tiens à saluer. Elle avait travaillé activement sur les 18e et 19e arrondissements dans lesquels existent plusieurs secteurs multi-collèges.

La concertation conduite actuellement vise vraiment - et c?est le mot d?ordre - à convaincre et à ne pas contraindre.

De ce fait, j?aurai le plaisir de préciser lors de la réunion de la 6e Commission précédant le Conseil de Paris du mois de février, Conseil où nous voterons le projet de délibération sur la sectorisation des collèges, les différents éléments que vous demandez dans votre v?u. Vous proposez que soient données des explications détaillées sur les choix qui ont été faits dans ce domaine ; les retours d?expérience sur le rôle de l?Observatoire devant la 6e Commission seront ainsi précisés. J?accède donc bien volontiers à votre demande et je donne un avis favorable à votre v?u.

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - Merci, Monsieur BLOCHE.

Une demande d?explication de vote de M. Jean-Noël AQUA.

M. Jean-Noël AQUA. - Nous allons nous abstenir sur ce v?u. Je pointe du doigt un double discours de la part du groupe DP qui, dans les concertations menées sur le 13e arrondissement, a activement milité contre les différents projets, au point que les parents d?élèves sont venus nous voir pour nous dire qu?ils étaient scandalisés par le comportement, en particulier d?Anne-Christine LANG lors de ces réunions de concertation. J?entends le discours feutré ce soir consistant à dire que vous demandez plus d?explications, que vous voulez participer, mais je pense que le double discours ne rend pas service. Nous parlons d?un sujet important et délicat, celui de la mixité scolaire. Nous ne parlons pas d?un argument de campagne. Je trouve déplorable d?avoir ce genre d?attitude. Nous nous abstiendrons. Nous sommes bien évidemment pour que les informations circulent mais avec un minimum d?honnêteté et de respect de la procédure.

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - Merci, Monsieur AQUA. J?ai une autre explication de vote Mme Marie ATALLAH.

Mme Marie ATALLAH. - Merci, Monsieur le Maire. Pour les mêmes raisons que mon collègue M. AQUA, le GEP s?abstient sur ce v?u. Nous ne sommes pas contre un travail de regroupement des collèges pour respecter un équilibre de mixité sociale afin d?activer une inclusion sociale des écoles et des élèves dans les quartiers et dans la ville. Cependant, la concertation doit mieux associer les parents et mieux leur expliquer les projets afin d?aboutir aux mêmes objectifs. Nous restons vigilants pour accompagner la démarche. Elle est de toute façon, pour l?instant, suspendue.

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - Merci, Madame ATALLAH. Une nouvelle explication de vote de Mme Annick OLIVIER.

Mme Annick OLIVIER. - Etant élue du 13e et en charge de tout ce qui est éducatif primaire et secondaire dans l?arrondissement, je m?abstiendrai sur ce vote.

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - Très bien.

Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 138 avec un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u est adopté. (2018, V. 656).

Je vous remercie.