Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2018 DASES 365 G - Subventions (920.680 euros) à 57 associations et convention avec chacune d’entre elles pour leurs actions favorisant l’inclusion numérique.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2018


 

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Nous en arrivons au projet de délibération DASES 365 G.

La parole est à Daniel-Georges COURTOIS.

M. Daniel-Georges COURTOIS. - Merci, Monsieur le Maire.

Chers collègues, séances d'initiation à la navigation internet ou à la connexion wifi, ateliers de construction de C.V., ateliers d'apprentissage pour l'utilisation des ordinateurs, tablettes ou smartphones, maniement d'une messagerie électronique, ou encore familiarisation avec les sites en ligne des administrations et assimilés, tels sont les projets qu?il est proposé de soutenir financièrement dans le cadre du deuxième appel à projets, à travers le projet de délibération qui nous est aujourd'hui soumis. Tel est aussi le reflet des besoins en matière d'inclusion numérique.

C'est le sens de la stratégie parisienne lancée par la Mairie en 2017. Il est en effet devenu crucial de permettre aux Parisiens d'avoir accès à des outils numériques. Qu'il s'agisse d'équipements ou de connexions, il est tout autant nécessaire d'en favoriser l'appropriation et l'usage autonome par tous, notamment par ceux qui sont les plus éloignés et les plus démunis. Je pense aussi aux plus âgés. Je sais que le Schéma Senior voté l'année passée le prévoyait aux plus jeunes, avec une attention particulière pour ce public, spécifiquement à la prévention sur l'usage d'internet. Tout cela va dans le bon sens. Nous voterons pour ce projet de délibération.

Permettez-moi, cependant, d?émettre deux regrets.

Le premier, sur le développement d'un réseau de structures de proximité à échéance 2018. Selon le document, je note que l'Ouest parisien reste encore très sous-doté, même si je me félicite que le 15e fasse partie du réseau à travers le foyer Grenelle, dont nous avons parlé il y a quelques instants. Toujours est-il qu'un bilan de l'action municipale en la matière, et plus largement un point d'étape sur l'ensemble de la stratégie, serait opportun.

Ma deuxième observation, qui est d'ailleurs moins un regret qu'une observation, est de ne pas voir apparaître la Métropole à travers la question de l'inclusion numérique également mise en avant. Pourquoi ? Parce que dans notre Schéma métropolitain d'aménagement numérique, nous avons un défi que nous considérons comme essentiel. Un certain nombre de conseillers métropolitains, qui sont également conseillers de Paris, ne manquent pas de le rappeler à chaque fois, notamment Danièle PREMEL, Yves CONTASSOT, Philippe GOUJON, le maire du 15e, ou Sylvie CEYRAC.

Nous avons vraiment besoin que la Métropole du Grand Paris - je sais que cette volonté est partagée par l'ensemble des personnes sur ces bancs - travaille en étroite collaboration avec la Ville de Paris. Par exemple, outre le schéma, nous avons surtout ce que l'on appelle "les explorateurs du numérique" au niveau métropolitain. Beaucoup de communes de la Métropole du Grand Paris travaillent sur le sujet de l'inclusion numérique. Nous aurions vraiment besoin que la Ville de Paris prenne toute sa part dans le réseau des explorateurs du numérique. Pourquoi ? Parce que la Ville a souvent de très bonnes idées. Si l?on pouvait les faire partager par l'ensemble des communes qui participent déjà aux explorateurs, ce serait vraiment très utile.

Voilà ce que je voulais dire.

Nous voterons ce projet de délibération, comme je l'ai indiqué.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci, Daniel-Georges COURTOIS.

La parole est à Dominique VERSINI, pour vous répondre.

Mme Dominique VERSINI, adjointe. - Merci, Monsieur le Maire.

Monsieur le Conseiller de Paris, Daniel-Georges COURTOIS, mes chers collègues, merci d'avoir abordé cette question importante, parce qu'elle correspond à un engagement très important de la Ville de Paris, mais aussi le vôtre dans le cadre de la Métropole du Grand Paris. Nous savons tous que face au numérique, il est nécessaire de lutter contre les nouvelles inégalités ou le renforcement des inégalités pour les personnes les plus éloignées de tout ce qui est internet. On sait aujourd'hui que presque toutes les formalités administratives, dont beaucoup d'accès aux services publics, se font par internet.

Notre réponse, avec Emmanuel GRÉGOIRE, en juin 2017, avait été de lancer une stratégie parisienne d'inclusion au numérique et de lancer un premier appel à projets, qui s'est déployé en 2018 et grâce auquel 19.210 personnes ont été accueillies dans le cadre de l'assistance numérique, tandis que 2.900 autres ont participé aux formations et ateliers proposés.

Face à ce succès, nous avons décidé de lancer un deuxième appel à projets, permettant de continuer à soutenir les actions lancées ou de permettre l'amorçage de nouveaux projets. C'est ainsi que ce projet de délibération vous présente des demandes de subventions pour 57 associations qui ont répondu à cet appel à projets.

Concernant votre remarque sur l'Ouest parisien, je l'entends bien, mais il est vrai que ce sont les associations qui proposent. Fort heureusement et l?on s'en réjouit, le foyer Grenelle a répondu à cet appel à projets pour faire de la formation en bureautique. Il sera ainsi soutenu à hauteur de 12.000 euros. Je pourrais citer toute une série d?exemples.

Pour en revenir à ce que vous avez dit sur la Métropole, je rejoins tout à fait votre volonté de mieux articuler l'échelon parisien et l'échelon métropolitain. Je salue la concertation qui est mise en ?uvre dans le cadre de la démarche "Métropole d'intelligence" pour soutenir la transition numérique du Grand Paris. J'ai demandé aux équipes de la Ville de Paris qu'elles prennent l?attache des services métropolitains pour fixer le cadre de leur contribution, à laquelle nous participerons bien volontiers.

Je vous invite, mes chers collègues, à voter ce projet de délibération tout à fait positif.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci, Madame la Maire.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DASES 365 G.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2018, DASES 365 G).