Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, DEVE 40 - Affectation d’une parcelle du domaine public du Jardin Blanc, parc André Citroën (15e), en vue d’y implanter un manège enfantin.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2008


 

Mme Gisèle STIEVENARD, adjointe, présidente. - Nous examinons le projet de délibération DEVE 40, sur lequel un amendement n° 60 a été déposé par le groupe U.M.P.P.A.

Je donne la parole à M. Philippe GOUJON.

M. Philippe GOUJON, maire du 15e arrondissement. - C?est Claire de CLERMONT-TONNERRE.

Mme Gisèle STIEVENARD, adjointe, présidente. - Madame de CLERMONT-TONNERRE, allez-y !

Mme Claire de CLERMONT-TONNERRE. - Madame la Maire, mes chers collègues, je tiens tout d?abord à resituer ce dossier dans son contexte et à rappeler que la demande d?implantation de ce manège tourne dans les services municipaux depuis plusieurs années.

A l?origine, ce manège n?avait pas vocation à s?installer dans le 15e. Son implantation, entérinée par arrêté municipal de 2006, était prévue dans le square Maurice Gardette dans le 11e arrondissement mais, devant l?opposition des riverains de ce square, la Ville, qui s?était engagée vis-à-vis du concessionnaire, a été contrainte de rechercher un nouveau site.

Il a donc été décrété que le manège viendrait s?installer dans le 15e. Pourquoi pas !

En soi, le projet est très positif et sympathique dans son principe mais, dans les faits, une concertation minimum eût été souhaitable.

Le projet est positif sur le principe, dans la mesure où nous souhaitions que de nouvelles activités d?animation soient implantées dans le parc Citroën et en particulier sur les 5.000 mètres carrés situés du côté de la rue Leblanc, dont nous attendons depuis des années l?aménagement.

En revanche, une concertation minimum eût été souhaitable. Il aurait été, me semble-t-il, de bonne façon de discuter en amont avec la mairie d?arrondissement de la meilleure localisation possible pour ce manège, ce qui d?ailleurs aurait pu donner lieu à une consultation du conseil de quartier concerné, afin d?éviter que le loupé du 11e arrondissement ne se répète dans le 15e.

Par ailleurs, une réelle discussion en amont aurait permis de corriger les approximations qui accompagnent ce projet de délibération.

Premièrement, le projet de délibération nous dit que le projet a été présenté dernièrement à la Municipalité parisienne. Or, dans les faits, la demande du concessionnaire date d?il y a cinq ans.

Deuxièmement, pour avoir eu plusieurs échanges avec le futur concessionnaire, le manège ne pourra pas être installé avant le mois d?octobre, pour des contraintes matérielles, et non au mois de juillet, comme vous nous l?aviez fait miroiter.

Enfin, vous nous annoncez, dans l?exposé des motifs, l?implantation d?un manège sur le thème des animaux en voie de disparition. Je précise qu?il s?agit là d?un tout autre projet, de grande qualité d?ailleurs, qui sera réalisé avec l?Ecole Boulle, à l?horizon 2010, mais qui n?a rien à voir avec celui dont nous discutons.

Ceci étant dit, Madame la Maire, mes chers collègues, je vous propose, pour faire avancer ce projet, un amendement voté à l?unanimité du conseil du 15e, afin qu?en cas d?une nuisance avérée pour les riverains, et après concertation cette fois, le manège puisse être déplacé du Jardin Blanc vers l?extension du parc André Citroën, dont les habitants attendent d?ailleurs la réalisation depuis des années.

Mais nous ne désespérons pas d?être entendus, puisque Mme GIBOUDEAUX a bien voulu accepter de venir dans le 15e tenir une réunion de concertation sur ce projet d?extension du parc, ce dont nous la remercions vivement.

Mme Gisèle STIEVENARD, adjointe, présidente. - Merci.

D?ailleurs, je donne la parole à Mme GIBOUDEAUX à ce propos.

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe, au nom de la 4e Commission. - D?abord, je me réjouis que ce projet de délibération ait été voté par le conseil municipal du 15e arrondissement. Un report avait été demandé au conseil précédent et il est important de pouvoir implanter ce manège dans ce quartier.

Il n?y a pas de manège dans ce grand jardin. Le contexte n?est pas le même que celui du square du 11e arrondissement. Il s?agit d?un grand parc, il y a une vraie demande à la fois des utilisateurs du parc mais aussi des riverains et des familles de pouvoir disposer d?un manège.

Concernant l?installation de ce manège, il est techniquement possible qu?il s?installe cet été. Le concessionnaire du manège n?est pas prêt et ne souhaite pas s?installer rapidement, cependant au niveau technique il n?y a aucune impossibilité à ce que le manège s?installe dès mi juillet dans ce parc.

Pourquoi cet amendement ? Mme Claire de CLERMONTTONNERRE avait demandé cette réunion de concertation afin que l?on parle plus généralement du projet d?extension du parc André Citroën.

Il est vrai que c?est plus intéressant de venir à une réunion de concertation et d?information avec une possibilité de mettre ce manège à un autre endroit. J?avais expliqué à Philippe GOUJON que nous avons une impossibilité aujourd?hui de le situer à un autre endroit. Le concepteur du parc est tout à fait autorisé à nous imposer une situation très précise de l?implantation de ce manège.

Dans un esprit d?ouverture et aussi parce que nous ne souhaitons pas que ce manège pose problème ainsi que dans un esprit d?apporter une animation différente sur l?extension, j?avais proposé cette ouverture.

Je suis donc tout à fait favorable à cet amendement et tout à fait disposée à tenir cette réunion d?information, de concertation sur l?extension du parc André Citroën et aussi d?information sur les travaux futurs prévus dans ce parc.

Mme Gisèle STIEVENARD, adjointe, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, l?amendement n° 60 déposé par le groupe UMPPA.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

L?amendement n° 60 est adopté.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DEVE 40.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2008, DEVE 40).