Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe les Républicains et Indépendants relatif à la sécurisation des écoles et crèches parisiennes.

Débat/ Conseil municipal/ Février 2019


 

M. Emmanuel GRÉGOIRE, premier adjoint, président. - Nous examinons le v?u n° 51 relatif à la sécurisation des écoles et crèches parisiennes.

La parole est à M. Jean-Baptiste MENGUY.

M. Jean-Baptiste MENGUY. - Merci, Monsieur le Maire.

La question de la sécurité dans les écoles et les crèches est primordiale. Les événements malheureux de décembre montrent que la question de la sécurité reste éminemment d'actualité. Il y a eu un exercice P.P.M.S. dans les écoles, il y a quelques semaines, qui a montré de nombreux dysfonctionnements, des carences encore en matière d'équipement, d'alarme et puis de dispositif anti-intrusion. C'est encore un sujet d'actualité que nous ne devons pas prendre à la légère et sur lequel des efforts, qui ne sont pas que financiers mais aussi matériels, doivent être accomplis. C'est la raison pour laquelle, à partir des retours terrains des crèches, via ma collègue Françoise MALASSIS, et des écoles, via Chantal ROLGEN, Philippe GOUJON a souhaité déposer ce v?u afin que les maires d'arrondissement aient un retour d'expérience sur ces exercices et également pour que toutes les réparations, les mises en place, les mises aux normes soient rapidement effectuées pour sécuriser durablement et de façon pérenne contre les intrusions, à la fois les écoles et les crèches de tout Paris. Je vous remercie.

M. Emmanuel GRÉGOIRE, premier adjoint, président. - Merci beaucoup.

Monsieur Patrick BLOCHE, vous avez la parole.

M. Patrick BLOCHE, adjoint. - J'ai pris connaissance avec attention de ce v?u, puisqu'il évoque une préoccupation qui peut ne nous être que commune, à savoir la sécurité des enfants accueillis dans les crèches et les écoles parisiennes. Assez curieusement, il est fait référence à une opération dite P.P.M.S., Plan particulier de mise en sûreté, qui a visé justement à voir l'aspect opérationnel ou non de la sécurité des écoles et des collèges. J'étais moi-même dans une école du 3e arrondissement. Je le dis très sincèrement, je n'ai pas entendu l'alarme alors que j'étais dans le réfectoire. C'est justement ce type d'opération qui permet de faire le diagnostic, le constat et de corriger d'éventuelles failles ou défaillances. Je dis cela parce que j'aimerais beaucoup que ce v?u soit retiré, surtout que je travaille de manière toujours constructive avec la mairie du 15e arrondissement, car il laisserait entendre que nous ne faisons pas le travail en ce domaine. Je ne pense pas que ce soit l'esprit de celles et ceux qui l'ont déposé, et cet échange ayant eu lieu au sein de notre Assemblée, je regretterais beaucoup d'y donner un avis défavorable s'il était maintenu.

M. Emmanuel GRÉGOIRE, premier adjoint, président. - Donc, une demande de retrait ? Est-il retiré ?

M. Jean-Baptiste MENGUY. - En accord et sur les bons conseils du maire du 15e, nous souhaitions vraiment attirer l?attention sur ce sujet. Nous retirons le v?u compte tenu des échanges que nous avons avec les services sur ce travail. Néanmoins, beaucoup de choses restent encore à faire.

M. Emmanuel GRÉGOIRE, premier adjoint, président. - Je vous remercie.