Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2019 DEVE 15 - Subvention d'investissement à la régie personnalisée école Du Breuil.

Débat/ Conseil municipal/ Février 2019


 

M. Paul SIMONDON, adjoint, président. - Nous passons maintenant au projet de délibération DEVE 15 : subvention d'investissement à la régie personnalisée de l'école Du Breuil.

La parole est à Joëlle MOREL pour le groupe Ecologiste de Paris.

Mme Joëlle MOREL. - Merci, Monsieur le Maire.

Nous avons voté le mois dernier la subvention de fonctionnement à l'école Du Breuil, nous voterons ce mois-ci la subvention d'investissement de 500.000 euros.

En tant que membres du Conseil d'administration, je suis très attentive au fonctionnement de cette école, qui a traversé des périodes difficiles ces dernières années.

Ces 500.000 euros sont bien évidemment nécessaires et urgents, mais sont des rustines.

Ces 500.000 euros permettront d'engager, dans l'urgence, les travaux attendus, travaux de rénovation de l'éclairage de plusieurs salles de classe ou des extérieurs, la modernisation des menuiseries dans quelques bâtiments, le renforcement du plancher dans un autre bâtiment, la réfection d'une partie de l'atelier de production, l'installation de toilettes sèches dans le jardin. Je note avec satisfaction cette initiative particulièrement écologiste. Ils permettront aussi d'engager des dépenses d'équipement de l'établissement, en particulier du matériel informatique. Le groupe Ecologiste votera ce projet de délibération et souhaite rappeler tout son soutien aux équipes qui font vivre cette école. Nous leur rappelons que le groupe Ecologiste étudiera avec attention l'étude du programmiste qui a pour objet de nous livrer des propositions de modernisation et de rénovation de l'ensemble des bâtiments. Cette étude nous sera livrée avant l'été. Nous souhaitons qu'une concertation étroite soit organisée avec les personnels, afin de définir ensemble un plan pluriannuel d'investissement cohérent, qui correspondra au plus près des besoins de l'école. C'est donc très certainement lors de la prochaine mandature que ce concrétisera vraiment l'ensemble des travaux nécessaires. Nous veillerons au développement de l'école Du Breuil, école si utile à la végétalisation de Paris que nous voulons voir s'amplifier. Je vous remercie.

M. Paul SIMONDON, adjoint, président. - Merci.

La parole est à Raphaëlle PRIMET pour le groupe PC-FG.

Mme Raphaëlle PRIMET. - Monsieur le Maire, mes chers collègues, une petite intervention brève sur ce projet de délibération, pour aller dans le même sens que ma collègue Joëlle MOREL.

Naturellement, nous voterons pour ce projet de délibération, les 500.000 euros de travaux attribués à l'école Du Breuil ne sont pas superflus, loin de là.

Les bâtiments, propriété de la Ville, souffrent d'années de sous-investissement, aussi nous ne pouvons que les approuver.

Ils permettront sans doute d'améliorer un peu le quotidien des élèves et des personnels de l'école. J'en profite pour vous poser quelques questions : comment les travaux se dérouleront-ils ? Quand sont-ils prévus ? Comment vont-ils pouvoir se réaliser sans générer trop de désagréments pour les élèves et les personnels ?

Cependant, nous craignons qu'avec ces 500.000 euros nous soyons encore loin du compte, l'école a besoin de travaux de fond qui permettraient de la moderniser et de la rendre attractive. C'est un point dur pour nous et une des raisons qui nous avaient conduits à refuser le projet de changement de statut.

Je lis dans le projet de délibération que l'étude du programmiste sera rendue avant l'été, nous espérons que les investissements seront bien à la hauteur des besoins de l'école Du Breuil.

Je vous remercie.

M. Paul SIMONDON, adjoint, président. - Merci. La parole est à Danielle SIMONNET.

Mme Danielle SIMONNET. - Vous connaissez mon attachement à l'école Du Breuil, sans refaire l'histoire, oui, je peux dire à l'occasion de ce projet de délibération, que je continue à déplorer le choix qui a été fait d'une réforme du statut de cette école à marche forcée, contre l'avis d'une majorité de ses professionnels.

Sur cette école Du Breuil, décidément nous sommes totalement en deçà de l'ambition qui devrait être celle de la Ville en faveur de cette école, en faveur de la formation initiale et continue à l'ensemble des métiers qui sont forcément passionnants pour une Ville qui se veut innovante dans la préservation de la biodiversité, le retour à un travail paysagiste en pleine terre, respectueux des enjeux écologiques.

Pour tous ces métiers dans une ville qui souhaite et aspire à cesser d'être une ville minérale, on devrait accorder une place bien plus importante à l'école Du Breuil et à l'ensemble de ses formations initiales et continues.

Or, là les travaux sont prévus pour une somme de 500.000 euros d'investissement. Avec 500.000 euros d'investissement, je crains que l'on soit vraiment en deçà des besoins au vu des années et des années de sous-investissement qu'a subi cette école.

Maintenant, bien évidemment, je voterai pour ce projet de délibération, je ne vais pas voter contre ces 500.000 euros alors que je déplore qu'ils ne soient pas plus importants. Je voterai pour ce projet de délibération, mais vraiment sans enthousiasme, car on pourrait faire bien plus pour cette école.

M. Paul SIMONDON, adjoint, président. - Merci.

Pour vous répondre, la parole est à Emmanuel GRÉGOIRE.

M. Emmanuel GRÉGOIRE, premier adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.

D'abord, l'occasion de rappeler l'attachement qui est le nôtre de nous tous envers cette école prestigieuse, l'école Du Breuil, qui forme beaucoup de professionnels, notamment pour la Ville en matière d'entretien des espaces verts.

Rappeler simplement les termes de nos échanges lors des débats sur l'école Du Breuil et aussi lors du budget. Evidemment, ces 500.000 euros ne sont que la première étape d'un investissement de remise à niveau des bâtiments de cette école, car comme nous avons eu l'occasion déjà de le dire, une étude de programmiste en lien avec le projet d'établissement est en cours, et les conclusions seront finalisées à la fin du mois d'avril.

Plusieurs inscriptions budgétaires en investissement sont prévues : 700.000 euros en AP CP pour la dotation initiale, 500.000 euros en AP CP pour la DEVE. Enfin, la DCPA a également des lignes de travaux. On est à l'amorce de la rénovation de cette école et nous aurons l'occasion de revenir sur le sujet lors de nos Conseils de Paris, pour veiller notamment sur le fait que la création de cet établissement autonome est un moyen d'améliorer la qualité d'accueil et les formations de nos élèves qui seront accueillis dans les années à venir. Merci beaucoup.

M. Paul SIMONDON, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DEVE 15.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2019, DEVE 15).