Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, Vœu déposé par le groupe U.M.P.P.A relatif à la création d’une maison sociale dans le 16e arrondissement.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2008


 

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Nous allons maintenant examiner le v?u référencé n° 72 dans le fascicule, qui concerne la création d?une maison sociale dans le 16e arrondissement et qui a été déposé par le groupe U.M.P.P.A.

Je donne la parole à M. AURIACOMBE.

Allez-y, Monsieur.

M. Pierre AURIACOMBE. - Merci, Monsieur le Maire.

Il s?agit d?un v?u qui a été voté à l?unanimité lors du Conseil du 16e arrondissement :

Considérant qu?il n?existe pas actuellement de centre d?action sociale proprement dit dans le 16e arrondissement ; il est actuellement situé dans la Mairie et se trouve à l?étroit dans le local qui lui est attribué, où il reçoit environ 3.000 personnes par mois.

Considérant que la plupart des arrondissements parisiens disposent d?un point Paris Emeraude pour accueillir les personnes âgées et leurs proches ;

Considérant qu?actuellement dans le 16e arrondissement, très peu d?appartements sont disponibles pour ces populations vieillissantes, qui sont nombreuses dans notre arrondissement ;

Considérant que ces besoins sont grandissants dans l?arrondissement ;

Par ailleurs, actuellement la Ville de Paris entreprend des négociations avec E.D.F. sur un local situé au 6 place Possoz dans le 16e arrondissement d?une superficie d?environ 7.000 mètres carrés sur 9 étages, en conséquence, l?ensemble des élus du 16e arrondissement demandent que le Maire de Paris profite des négociations en cours avec E.D.F. pour reprendre l?affectation de l?immeuble situé au 6 place Posoz, que soit créée à cet endroit une mission sociale pour le 16e arrondissement, hébergeant un nouveau centre d?action sociale, le point Paris Emeraude, une résidence appartements pour les personnes âgées et enfin des logements sociaux mixtes de taille suffisante pour l?accueil des familles.

Je vous remercie, Monsieur le Maire.

(Applaudissements sur les bancs des groupes U.M.P.P.A. et Centre et Indépendants).

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Merci, Monsieur.

Mme CAPELLE a la parole pour la réponse de l?Exécutif.

Mme Liliane CAPELLE, adjointe. - Merci, Monsieur le Maire.

Comme vous l?avez dit, cet immeuble, propriété de la Ville est actuellement loué à E.D.F. qui ne l?occupe plus et dont le bail arrive à terme en fin d?année 2009.

Votre demande est parfaitement intéressante. Il y a un seul point de désaccord, ce sont les services sociaux de l?arrondissement. Vous dites que vous êtes à l?étroit ; ils disposent tout de même d?une surface de 1.000 mètres carrés. Ce qui me semble être quand même une surface suffisante, dans un lieu qui est bien identifié et surtout bien desservi.

A ce jour, il n?est nullement envisagé de déplacer ces services. Je pense qu?il y a quelques autres arrondissements qui sont beaucoup plus en difficulté que vous sur les services sociaux.

Et puis, sur la création du point Paris Emeraude, cela tombe bien puisque M. MANO n?était pas là et que le v?u est tombé, mais c?était justement le sens de ce v?u qui a été voté à l?unanimité dans le 16e arrondissement.

Là, je donne un avis extrêmement favorable sur la création d?un ?Point Paris Emeraude? du 16e arrondissement, sachant qu?il faut scinder ce ?Point Paris Emeraude? des 15e et 16e arrondissement - non pas parce qu?il travaille mal, il travaille très bien et le problème n?est pas là - mais cela concerne les deux plus gros arrondissements en population ; il semble donc normal que chaque arrondissement ait son P.P.E., si on veut justement que les personnes âgées puissent être suivies au plus près.

On parle beaucoup de maillage et dans ce cadre-là, effectivement le P.P.E. me semble tout à fait indispensable.

La création d?une résidence appartements doit être étudiée car les besoins sont avérés dans votre arrondissement. Juste un point, Monsieur le Maire, sur la nécessité de créer des logements sociaux dans le 16e arrondissement et particulièrement de logements adaptés aux familles, nous sommes d?accord. Enfin d?accord, si je n?étais pas perfide !

Je vous propose donc d?adopter ce v?u, en retirant la proposition de déménager les services sociaux sinon on ne pourrait pas donner un avis favorable.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Monsieur, est-ce que vous acceptez l?amendement verbal de l?Exécutif ?

M. Pierre AURIACOMBE. - Vous proposez d?enlever du v?u la partie qui concerne actuellement le Centre d?action sociale qui est dans la mairie et que vous ne souhaitez pas modifier. Ainsi modifié, vous proposez de voter le v?u. Nous sommes d?accord.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe UMPPA, avec un avis favorable de l?Exécutif, compte tenu de la réserve qui vient d?être faite.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de voeu est adoptée. (2008, V. 80).