Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, Voeu déposé par le groupe UMPPA relatif à l’extension du kiosque à journaux situé à l’angle des rues Cambronne et Lecourbe.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2008


 

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Nous passons à l?examen du v?u déposé par le groupe U.M.P.P.A.

Je donne la parole à Mme POIRAULT-GAUVIN pour le présenter rapidement, s?il vous plaît, Madame.

Mme Géraldine POIRAULT-GAUVIN . - Il s?agit d?un v?u qui a été adopté à l?unanimité par le Conseil du 15e arrondissement, si ma mémoire est bonne, et j?espère que le même sort lui sera réservé dans cette assemblée.

Il s?agit d?un kiosque à journaux, bien connu des habitants du 15e, situé à l?angle des rues Cambronne et Lecourbe. C?est de l?occupation de la voie publique dont il est question, et de l?extension nécessaire de ce kiosque à journaux. En effet, actuellement, les présentoirs sont installés de manière anarchique sur le trottoir.

Les habitants du quartier soutiennent cette demande d?extension et le kiosquier est actuellement destinataire de nombreuses contraventions de voirie. C?est donc un problème qui n?est pas insurmontable.

Malgré nos interventions depuis plus d?un an, rien ne bouge et j?espère que ce v?u sera le déclenchement d?une solution, en tout cas d?une issue favorable pour ce kiosque à journaux. Dans ces conditions, avec mes collègues Jean-François LAMOUR, Philippe GOUJON, Daniel-Georges COURTOIS, Alain DESTREM et les élus du groupe UMPPA, nous émettons le v?u que le Maire de Paris intervienne rapidement en faveur du maintien et de l?extension de ce kiosque à journaux.

Je vous remercie.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - M. Bernard GAUDILLERE pour vous répondre.

M. Bernard GAUDILLERE, adjoint. - Le devenir du kiosque de l?angle des rues Cambronne et Lecourbe est un sujet que nous connaissons très bien, sur lequel les élus de la majorité municipale se sont mobilisés depuis longtemps, à commencer par Anne HIDALGO, et nous sommes très heureux, je le dis sans la moindre ironie, que la Municipalité du 15e relaie aujourd?hui leurs efforts.

Le problème de fond est très simple. Une difficulté est due à un potentiel commercial considérable de ce kiosque, car c?est un endroit de passage, un kiosque très fréquenté, qui vend beaucoup de journaux et un espace exigu. Il faut donc trouver des solutions pour que le kiosque puisse grandir, que les piétons, les poussettes et les handicapés puissent passer, que le trafic automobile, notamment celui des bus, ne soit pas entravé.

La première solution trouvée il y a environ deux ans a consisté à déplacer le kiosque de la rue de Cambronne sur la rue Lecourbe. Cette solution n?est manifestement pas suffisante et les services municipaux étudient aujourd?hui la création de ce que l?on appelle dans le délicieux vocabulaire de la voirie parisienne, une oreille sur la rue Lecourbe. Je peux donner à l?ensemble des élus signataires de ce v?u et à tous ceux qui l?ont voté, notamment les élus de la majorité municipale dans le 15e, je peux leur donner l?assurance que nous ferons tout pour que cette étude aboutisse de manière positive.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Quel est donc l?avis de l?Exécutif sur le v?u ? Favorable ?

Mme Anne HIDALGO, première adjointe. - M. GAUDILLERE vient de dire que c?est un avis favorable. C?est un sujet dont nous nous occupons depuis très longtemps. Nous sommes contents d?avoir été rejoints par la totalité des élus du 15e arrondissement. Nous allons mettre tous nos efforts, bouchées doubles ! Parce que le kiosquier avec qui nous sommes en lien permanent a connu des difficultés. Il a tout de même subi quelques attaques visant à dire que finalement, il n?était pas si bien là où il était placé.

Je me réjouis que tout le monde soit d?accord aujourd?hui pour soutenir l?idée d?un agrandissement de son kiosque.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - J?invite le Conseil à accompagner ces convergences.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe U.M.P.P.A. avec un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

La proposition de voeu est adoptée. (2008, V. 57).