Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, Voeu déposé par le groupe communiste relatif au service public postal à Paris.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2008


 

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Nous passons à l?examen du v?u référencé n° 41 dans le fascicule, déposé par le groupe communiste, relatif au service public postal.

Je donne la parole à M. BROSSAT pour le présenter et M. SAUTTER répondra.

M. Ian BROSSAT. - De nombreuses suppressions d?effectifs sont programmées cette année à ?La Poste? et elles concernent les usagers de Paris.

Celles déjà annoncées concernent 232 postes et d?autres doivent être annoncées dans les 9e, 18e et 19e arrondissements ainsi que dans les arrondissements centraux d?ici janvier 2009. L?entreprise prévoit la fermeture des derniers centres de tri parisiens. Désormais, le courrier au départ et à destination de Paris devra transiter par Gonesse et Wissous. Cela avance l?heure de levée, cela rallonge les délais de traitement du courrier, cela va supprimer 300 emplois à Paris. Cette démultiplication des trajets de camions entre ces différents lieux n?est pas très favorable, c?est un euphémisme, à la préservation de l?environnement.

C?est pourquoi, je souhaiterais, Monsieur le Maire, que nous interpellions la direction de l?entreprise et son ministre de tutelle sur les conséquences des diminutions d?effectifs envisagées et des restructurations en cours, en renouvelant le message de l?attachement des Parisiennes et des Parisiens à un service postal de qualité.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - M. SAUTTER pour vous répondre.

M. Christian SAUTTER, adjoint. - Monsieur le Maire, M. BROSSAT revient sur un sujet qui a été fréquemment évoqué par notre Conseil, c?est-à-dire l?évolution du service public de la Poste et des emplois postaux dans Paris.

Nous avons obtenu, et toute la majorité y a contribué, qu?une Commission départementale de présence postale territoriale, qui était prévue par la loi de 1998, dite loi Pierret, soit enfin constituée. Néanmoins, pour des raisons étranges, cette commission ne s?est pas encore réunie.

Pour vous répondre : premièrement, nous allons demander au président de ?La Poste? ou au directeur régional ou départemental de ?La Poste? de convoquer dès que possible cette commission départementale de présence postale territoriale. Je vous confirme par ailleurs que, comme nous le faisions dans la précédente mandature, nous allons remettre en service le Comité de vigilance pour l?emploi, qui réunit des élus parisiens et les syndicats et le sujet de la Poste pourra très bien être évoqué à la prochaine rentrée.

Avis favorable de l?Exécutif.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de voeu déposée par le groupe communiste, avec un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Abstentions ?

La proposition de voeu est adoptée. (2008, V. 63).