Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, Vœu déposé par le groupe U.M.P.P.A. relatif aux structures de la Ville de Paris destinées aux entreprises et chercheurs d’emplois dans le 15e arrondissement. Vœu déposé par l’Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2008


 

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Nous passons à l?examen des v?ux référencés n° 40 et 40 bis dans le fascicule, déposés par le groupe U.M.P.P.A. et par l?Exécutif.

Je donne la parole à Philippe GOUJON.

Christian SAUTTER répondra en présentant le v?u n° 40 bis.

M. Philippe GOUJON, maire du 15e arrondissement. - Merci, Monsieur le Maire.

La grande majorité des structures destinées à favoriser la création d?entreprise et le dynamisme économique à Paris : Maisons du développement, de l?économie et de l?emploi, les incubateurs, les hôtels d?activité et les pépinières ont été implantés dans les arrondissements de l?est parisien pour répondre aux problèmes que ceux-ci rencontrent sur le plan de l?emploi et du développement économique.

Pourtant, pour ne parler que du 15e arrondissement avec ses 230.000 habitants dont 60 % en âge d?activité, ses 120.000 emplois et près de 11.000 entreprises, nous n?avons pas ce traitement.

Le 15e arrondissement est l?équivalent de Bordeaux où l?on recense une mission locale, plusieurs structures dérivées, un P.L.I.E., une Maison de l?emploi, une pépinière d?entreprises et de multiples structures annexes à destination des femmes, des handicapés, des chômeurs créateurs, des technologies de pointe, etc.

Dans le 15e arrondissement rien de tout cela excepté quelques associations qui tentent vaillent que vaille d?aider demandeurs d?emploi et créateurs à concrétiser leur projet. Mais la vitalité économique d?un territoire va bien au-delà : c?est avant tout une synergie entre l?emploi, l?accueil des entrepreneurs, l?accompagnement des décideurs et l?appui aux innovations.

Pour les entreprises, il est important de disposer d?une infrastructure municipale de référence avec laquelle des actions conjointes pourront être menées pour aider, promouvoir et accompagner leur activité, ce qui indirectement influera sur l?emploi.

La Chambre de commerce, la Chambre des métiers et de nombreux organismes annexes recherchent eux aussi des interlocuteurs sur place pour cibler et mener les actions locales dont elles ont la charge.

J?ai l?intention de créer une commission extra municipale de développement économique et de l?emploi ; ce n?est évidemment pas suffisant.

J?estime nécessaire d?opter pour une décentralisation de la Direction du développement économique de Paris au sein des arrondissements, elle offrira au maire des moyens d?action nouveaux pour aider les demandeurs d?emploi, ceux qui veulent se reconvertir, ceux qui innovent et participent à la vitalité de leur économie.

J?avais eu la satisfaction d?apprendre l?implantation d?une M.D.E.E. dans le 15e arrondissement permettant l?extension de celle du 14e arrondissement.

Quelques temps plus tard j?apprenais l?abandon de ce transfert.

En conseil d?arrondissement, le v?u a été adopté à l?unanimité qu?un tel projet voie le jour dans un arrondissement qui, je le disais, recense 10 % de la population parisienne.

J?ai appris aussi l?implantation prochaine d?une mission locale et d?une pépinière d?entreprises dans notre arrondissement et je souhaite que nous soient données au plus vite des précisions sur ces projets, qui ne doivent pas rester un simple effet d?annonce.

Je vous remercie.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci Monsieur GOUJON.

Pour vous répondre, M. SAUTTER.

M. Christian SAUTTER, adjoint. - Merci Monsieur le Maire.

Je me réjouis que tous les élus du 15e arrondissement souhaitent contribuer au développement économique et à la création d?emplois.

M. GOUJON pose deux questions précises, l?une est relative à la Maison du Développement Economique et de l?Emploi et l?autre à l?implantation d?une pépinière.

Sur le premier point, il existait déjà pendant la mandature précédente une Maison du Développement Economique et de l?Emploi basée dans le 14e arrondissement, et qui couvrait les 14e et 15e arrondissements.

Cette maison ayant besoin d?extension, des locaux avaient été trouvés, comme l?a dit M. GOUJON au 273, rue de Vaugirard dans le 15e. Malheureusement, M. GOUJON n?y est pour rien et moi non plus, l?hostilité de la copropriété a fait échouer ce projet. Ce que je peux dire, et ceci est retracé dans le v?u n° 40 bis de l?Exécutif, qui est très proche du v?u n° 40 de M. GOUJON, c?est que nous allons poursuivre la recherche de locaux plus grands pour la Maison du développement économique des 14e et 15e arrondissements, dans un quartier situé à la limite des deux arrondissements, de façon à ce que cette maison puisse agir des deux côtés.

L?autre question est celle de l?implantation d?une pépinière. Effectivement, actuellement, il n?y a pas de pépinière dans le 15e arrondissement, il y a des hôtels industriels, mais ce n?est pas la même chose. Les pépinières ont pour but d?accueillir de jeunes entreprises innovantes qui ne peuvent pas encore payer les prix du marché et qui ont besoin d?accompagnement pour leur réussite.

Je peux donc dire à M. GOUJON, et c?est un plus apporté par le v?u n° 40 bis, que, dans le cadre de l?aménagement de la Z.A.C. Boucicaut, une étude sera entreprise pour étudier la faisabilité d?y implanter une pépinière d?entreprises et je me réjouis que l?ensemble des élus du 15e arrondissement soutiennent un tel projet.

Le v?u n° 40 bis est peu différent du v?u n° 40, mais il lève une sorte d?ambiguïté qui pouvait laisser penser qu?il y aurait une maison dans le quatorzième et une autre dans le quinzième. Il n?y aura qu?une maison, installée à la frontière des deux arrondissements.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - M. GOUJON accepte-t-il de retirer son v?u au profit du voeu n° 40 bis ?

M. Philippe GOUJON, maire du 15e arrondissement. - Je voudrais remercier M. Christian SAUTTER pour ces efforts, pour la recherche de locaux, ce qui n?est pas facile, et pour ce projet de pépinière d?entreprises que nous soutenons sur la ZAC Boucicaut, même si je regrette le non-dédoublement de la MDEE pour un arrondissement qui représente 10 % de la population parisienne.

Je le dis au passage, si cela intéressait M. SAUTTER, un local est actuellement disponible, pas loin du 273 d?ailleurs, au 238, rue de Vaugirard. Peut-être pouvez-vous simplement expertiser la faisabilité de cette proposition ?

Bien évidemment, le v?u qui reprend d?ailleurs largement les termes de celui que nous avions déposé et qui a été adopté à l?unanimité par le conseil d?arrondissement nous convient et je retire mon v?u au profit de celui de l?Exécutif.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le voeu déposé par l?Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Abstentions ?

Le projet de voeu est adopté. (2008, V. 62).