Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, DDATC 43 - Signature d’une convention avec l’association “Cafézoïde” (19e) pour l’attribution d’une subvention. - Montant : 12.000 euros.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2008


 

Mme Gisèle STIEVENARD, adjointe, présidente. - Nous examinons le projet de délibération DDATC 43 pour la signature d?une convention avec l?association ?Cafézoïde?, se situant dans le 19e arrondissement.

Je donne la parole à Anne-Constance ONGHENA.

Mme Anne-Constance ONGHENA. - La situation financière de l?association présentée dans les éléments joints à ce projet de délibération nous amène quelques interrogations.

En effet, en 2005 le déficit de l?association est d?environ 22.000 euros soit 10 % du budget.

En 2006, le déficit se creuse et tombe à 38.000 euros soit 13,5 % du budget. Il n?y a pas d?élément finalisé pour l?instant pour 2007.

La masse salariale représente dans le budget prévisionnel 71 % des dépenses ce qui paraît vraiment très important. La subvention aujourd?hui demandée représente 4 % du budget.

Comment s?assurer que l?on ne déroge pas aux règles de financement de la Ville ? Que l?on ne subventionne pas un déficit ? D?autant que le projet de délibération ne nous a pas paru très clair et que nous ne faisons pas le lien entre l?objet de l?association, son activité et l?objet de la subvention demandée.

Mme Gisèle STIEVENARD, adjointe, présidente. - Je donne la parole à Hamou BOUAKKAZ pour vous répondre.

M. Hamou BOUAKKAZ, adjoint, au nom de la 5e Commission. - Chers collègues, les remarques d?Anne-Constance ONGHENA sont fondées parce que nous sommes sur un terrain expérimental.

Cette association est l?une des rares expériences de café à destination des enfants. Comme vous le savez, nous sommes dans des quartiers où les repères familiaux sont brouillés, s?estompent et où il y a besoin de telles structures pour redonner du cadre et des règles.

Vous me donnez opportunément l?occasion de rendre hommage et de saluer le travail extrêmement important fait par cette association, qui est chère à notre présidente de séance, qui la connaît bien. Cette association est suivie par un certain nombre de directions de notre Ville, que ce soit le bureau des Temps, la D.A.S.E.S., ou la D.D.A.T.C.

Vous soulignez des problèmes importants. En effet, on peut expérimenter, mais il faut avoir le souci des deniers publics. C?est ce à quoi nous sommes très attachés. C?est pourquoi nous avons fait suivre cette association par un point d?appui, le point d?appui que l?on appelle projet 19, de façon à l?aider à mieux se solvabiliser.

Des gains sont à faire en sollicitant d?autres partenaires financiers, par exemple la CAF, en recouvrant un peu mieux les adhésions des enfants, des parents, en facturant un certain nombre de services que cette association donne, tant du fait de son expérience pour créer des cafés associatifs dans toute la France ou en louant son local à un certain nombre de structures.

Je suis optimiste et vous pouvez me faire confiance pour que, dans les années qui viennent, je vous donne d?excellentes nouvelles du redressement de cette association.

Merci.

Mme Gisèle STIEVENARD, adjointe, présidente. - Il est vrai que cette association a attiré l?attention de nombreux médias car elle fait un travail original auprès de familles et de jeunes enfants. Je vous invite à leur rendre visite. Mon collègue à raison de dire qu?il faut évidemment agir avec rigueur.

Quant à la charge en personnel, honnêtement, si vous regardez la structure des budgets des associations, vous vous apercevrez que les charges de personnels constituent l?essentiel de leur budget. Cela n?est pas propre à cette association.

Je mets aux voix le projet de délibération DDATC 43.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2008, DDATC 43).