Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Voeu déposé par Mme SIMONNET relatif au "Tunnel des Artisans". Voeu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2019


 

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Nous passons à l?examen des v?ux nos 166, 167, 168 et 168 bis relatifs au tunnel Baron Le Roy.

La parole est à Nicolas BONNET-OULALDJ.

M. Nicolas BONNET-OULALDJ. - Merci, Monsieur le Maire.

C?est une histoire bien connue des élus du 12e arrondissement, puisqu?il s?agit de la question des artisans qui sont actuellement dans le tunnel Baron Le Roy sous une forme de baux précaires, conventions d?occupation.

A travers ce v?u, nous demandons que la S.N.C.F. prolonge les conventions d?occupation des artisans qui en ont besoin jusqu?à la reprise de la S.E.M.A.P.A. et le début des travaux. Nous demandons aussi que les négociations se poursuivent avec la S.E.M.A.P.A. et la S.O.G.A.R.I.S. pour que les activités de stockage et de logistique actuellement dans le tunnel puissent intégrer le futur hôtel logistique. Enfin, nous demandons que la S.E.M.A.P.A. s?engage à préserver l?activité artisanale dans le tunnel Baron Le Roy et, en priorité, celle des artisans déjà sur place qui souhaitent rester.

Je voudrais enfin dire que, contrairement à d?autres personnes, ce n?est pas la première fois que j?interviens sur ce sujet. Nous avions déjà rattaché un v?u en 2015 lors de la délibération d?urbanisme sur l?aménagement de la Z.A.C. "Bercy Charenton". Nous avions ensuite déposé encore un amendement sur la délibération DU 71 au Conseil de Paris de juillet 2018. Nous avons ensuite déposé un v?u au conseil d?arrondissement du 12e, le 18 mars 2019. Catherine BARATTI-ELBAZ, maire du 12e, nous avait répondu suite à un échange qu?elle avait eu avec la S.E.M.A.P.A. et la S.N.C.F. C?est un travail que l?on mène depuis longtemps dans le 12e et dont l?objectif est que ce lieu, le tunnel Baron Le Roy, puisse devenir à terme un lieu innovant permettant la relocalisation de la production à Paris, en lien direct avec les voies S.N.C.F. pour du fret, et en lien direct avec le fleuve, la Seine, et un nouvel hôtel logistique qui va être géré par la S.O.G.A.R.I.S. Voilà l?état d?esprit de ce v?u, et j?espère que nous arriverons à en sortir par le haut. Je vous remercie.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci, Nicolas BONNET-OULALDJ, qui a présenté le v?u n° 167.

Pour présenter le v?u n° 166, je donne la parole à Joëlle MOREL.

Mme Joëlle MOREL. - Le "Tunnel des Artisans" est un lieu unique, puisqu?il bénéficie d?une température moyenne naturelle de 14 degrés, ce qui en fait le seul et le dernier réfrigérateur naturel de Paris. Vous connaissez toutes et tous son histoire, son utilité et ses usages depuis près de 200 ans par les producteurs, les artisans et les habitants de Paris, qui leur permettait de livrer, fabriquer ou vendre des produits et services aux entreprises de la Capitale.

Le projet de Z.A.C. "Bercy Charenton" prévoit un réaménagement massif du quartier et demande aux locataires d?évacuer les lieux au 1er juin 2019.

Le groupe Ecologiste demande deux choses : que la S.E.M.A.P.A., nouvel acquéreur du site, rende publique sa date de reprise du site, et, deuxièmement, qu?en attendant la validation d?un projet pour le tunnel, la Ville de Paris et la S.E.M.A.P.A. demandent à la S.N.C.F. de permettre aux locataires des 65 et 86, rue Baron Le Roy de se maintenir dans les lieux. Je vous remercie.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci, Joëlle MOREL.

Je donne la parole à Danielle SIMONNET pour présenter le v?u n° 168.

Mme Danielle SIMONNET. - Je me réjouis qu?il y ait trois v?ux sur le "Tunnel des Artisans". Je ne suis pas là en train de savoir qui a déposé le meilleur v?u, le premier ou le dernier, qu?importe. Ce qui est important, c?est qu?au contraire, on soit tous bien mobilisé, motivé, pour soutenir ce "Tunnel des Artisans" avec toutes ses potentialités.

Qu?est-ce que le "Tunnel des Artisans" ? D?abord, c?est un frigidaire naturel. C?est un écosystème bien particulier qui fait que la température, toute l?année, est à 14 degrés, qu?il fasse hyperchaud ou hyperfroid, donc c?est un potentiel écologique énorme. Il n?y a pas besoin de dépenses énergétiques, frigorifiques ou aux autres. Cela veut dire que, pour les cavistes, c?est quelque chose d?extrêmement précieux ; c?est la température idéale pour conserver le vin. D?ailleurs, beaucoup de restaurateurs sont ravis parce que, comme ils n?ont pas forcément la capacité d?avoir des caves en leur sein, ils se font livrer régulièrement, de façon non polluante, pour les derniers kilomètres à Paris, toutes les semaines ou tous les 15 jours, ce dont ils ont besoin.

Pour les primeurs, c?est énorme. On devrait développer l?accueil de primeurs très conséquents, parce que l?autosuffisance alimentaire de Paris est dérisoire. Au bout de deux jours, c?est la catastrophe. Il faut, pour une ville résiliente, être capable d?anticiper beaucoup plus.

Pour accueillir de l?artisanat, c?est idéal aussi. Vous pouvez faire beaucoup d?activités qui peuvent être bruyantes, peu importe, parce qu?il n?y a pas de voisins, vous ne dérangez personne.

Il faut préserver, et les six tunnels. Le projet de la Ville pour les fondations des six tours de Bercy-Charenton, de "péter" deux de ces six tunnels, met en l?air le tunnel, parce que vous ne garderez pas la même température. Il paraît que Mme la maire du 12e, mais elle pourra préciser si les éléments qui m?ont été remontés de manière déformée ou pas et je m?en excuse par avance, aurait signalé qu?il y aurait un problème de mauvais payeurs parmi les artisans du "tunnel des artisans". J?aimerais porter à votre connaissance le fait que la S.E.M.A.P.A. qui? Pas la S.E.M.A.P.A., pardon. J?ai perdu mon fil.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Cela tombe bien, vous êtes à 2 minutes 20.

Mme Danielle SIMONNET. - En tout cas, ils veulent tous pouvoir s?acquitter de leur loyer, mais on leur a demandé tout sur un an, donc c?est vraiment un problème.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci, Madame SIMONNET.

Je donne la parole à Jean-Louis MISSIKA, pour répondre aux orateurs.

M. Jean-Louis MISSIKA, adjoint. - J?ai fait un v?u de l?Exécutif qui résume les trois v?ux.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Absolument. Vous avez deux minutes pour le présenter.

M. Jean-Louis MISSIKA, adjoint. - Je vous propose de voter ce v?u de l?Exécutif qui tient compte de la concertation, de la préservation du patrimoine, de la prolongation des conventions d?occupation, de l?intégration du futur hôtel logistique et de la préservation la plus complète possible de la gare de la Rapée inférieure.

Merci beaucoup à vous tous de voter ce v?u de l?Exécutif.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci, Jean-Louis MISSIKA.

Nous avons un v?u n° 168 bis de l?Exécutif, ce qui va m?amener rituellement à demander à chaque groupe s?ils maintiennent leur v?u.

Je vais d?abord demander au groupe Ecologiste de Paris s?il maintient son v?u n° 166. Vous ne le maintenez pas. Merci, Madame MOREL.

Je demande au groupe Communiste s?il maintient son v?u n° 167. Vous ne le maintenez pas.

Je demande à Danielle SIMONNET si elle maintient son v?u n° 168.

Mme Danielle SIMONNET. - Bien sûr, je le maintiens.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Très bien.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 168 avec un avis défavorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u est rejeté.

J?en arrive au v?u n° 168 bis de l?Exécutif. Christian HONORÉ a la parole.

M. Christian HONORÉ. - Notre groupe est le premier à s?être mobilisé pour le tunnel Baron Le Roy, et ce, dès 2011. Lorsque Valérie MONTANDON déposait des v?ux pour protéger les tunnels et les entreprises qui y travaillent, elle était bien seule dans le 12e arrondissement. Même des v?ux aussi consensuels que des rendez-vous avec les artisans et entreprises avec la Ville lui étaient refusés par l?ensemble des groupes politiques. Nous nous réjouissons de ce changement de braquet et de la mobilisation actuelle, même si elle arrive un peu tardivement, car sur les 80 entreprises, il n?en reste qu?une petite vingtaine. Valérie MONTANDON a écrit au président de la S.E.M.A.P.A. pour lui demander que les artisans puissent rester tant qu?aucun projet ne prenait vie, mais aussi que, dans le futur projet, les artisans puissent s?y réinstaller en priorité. Nous voterons donc ce v?u. Je vous remercie.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci, Christian HONORÉ, pour cette explication de vote.

Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 168 bis de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u est adopté. (2019, V. 175).

Voeu déposé par le groupe Ecologiste de Paris relatif à la Tour Triangle.