Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

roupe Ecologiste de Paris relatif à la plaque commémorative des 25 ans de mandats des conseillers de Paris.

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2019


 

Mme Véronique LEVIEUX, adjointe, présidente. - Le v?u référencé n° 59 est relatif à la plaque commémorative des 25 ans de mandat des conseillers de Paris.

La parole est à M. Pascal JULIEN.

M. Pascal JULIEN. - Merci.

Suite à un v?u des Républicains, puis à un projet de délibération, nous avions accepté de mettre à jour cette plaque en complétant notamment les dates des conseillers décédés. Cela nous semblait acceptable. En revanche, ni le v?u, ni le projet de délibération ne prévoyaient d?organiser la moindre cérémonie autour de cette plaque. Or, il y a eu une cérémonie et, pour nous, il n?y a pas lieu de faire d?hommage à des conseillers au prétexte qu?ils ont été élus plus de 25 ans. Je pense même qu?agir en ce sens, c?est aller à contre-courant de l?histoire et même à contre-courant de convictions largement partagées ici sur le fait qu?il ne faut pas cumuler dans le temps.

Donc, notre v?u demande simplement qu?il n?y ait plus de cérémonies d?hommage aux conseillers au prétexte qu?ils ont été élus plus de 25 ans. Nous sommes capables de rendre hommage sans cela. Nous avons rendu hommage à Georges Sarre : 48 ans de mandat. Pardon, 38 ans. Nous ne rendons pas hommage au fait qu?il a été élu pendant 38 ans. Nous le déplorons. Mais nous sommes capables de reconnaître ses qualités d?homme qu?il avait par ailleurs. Ne confondons pas les genres. Je pense qu?un engagement de la Maire de Paris et du Conseil à se contenter de garder cette plaque au titre du patrimoine, parce que c?est l?histoire, que cela a été ainsi, très bien. Mais ne faisons pas de zèle. Merci.

Mme Véronique LEVIEUX, adjointe, présidente. - Je vous remercie.

Pour vous répondre, je donne la parole à Mme Catherine VIEU-CHARIER.

Mme Catherine VIEU-CHARIER, adjointe. - Je dois avouer que je ne comprends pas bien ce v?u. Franchement. Il y a un v?u. J?ai tout de même regardé les archives. Cela n?a pas suscité la moindre critique. Non seulement le v?u est adopté, mais ensuite, on arrive à un projet de délibération sur lequel personne ne s?inscrit, personne ne nous dit que les 25 ans, le cumul, tout ce que vous venez de dire? Cela n?a jamais été dit. C?était l?occasion de le faire !

Et puis, il y a une deuxième chose. Nous ne sommes pas à contre-courant de l?histoire, mais dans l?histoire. Je ne suis pas royaliste, mais si une plaque doit dire que, quelque part, le roi est passé, je ne vais pas dire : "Je ne suis pas royaliste, alors on ne fera rien". On n?est pas comme cela. Les gens ont fait 25 ans, 40 ans, quelquefois? Je pense à M. Taittinger, que j?ai connu. Il est resté très longtemps au Conseil de Paris. C?était l?histoire. C?était ainsi. A l?époque, on restait longtemps au Conseil de Paris et sur aucun banc cela ne posait un problème.

Il se trouve que l?histoire politique a changé, que nous avons réfléchi, que nous nous sommes dit - d?ailleurs, tous ensemble ici, je pense - que le cumul des mandats dans le temps et dans l?espace n?était pas bon, et nous avons légiféré. Mais que l?on mette sur une plaque parce que des gens ont fait 25 ans de mandat, c?est l?histoire. Donc, cette actualisation - et j?insiste sur le fait que c?était une actualisation - me paraissait tout à fait normale. Le v?u qui avait été déposé par nos collègues de la droite me semblait raisonnable.

Par ailleurs, nous n?avons pas fait une grande fête. Nous n?avons pas convoqué des milliers de gens à danser sur le parvis de l?Hôtel de Ville pour célébrer 25 ou 30 ans de mandat. Personne, ici, ne nous oblige à faire plus de 25 ans de mandat. Personnellement, en 2020, j?aurais fait 25 ans de mandat. Je m?arrêterai. Tout le monde n?en fera peut-être pas autant. Je ne serai pas sur la plaque, car ce sont 25 ans d?Hôtel de Ville. J?ai fait 13 ans dans une mairie d?arrondissement et le reste à l?Hôtel de Ville.

Soyons légers par rapport à cela. Franchement.

On était 15. J?étais ravie parce qu?il y avait Mme MACÉ de LÉPINAY et Mme Claude-Annick TISSOT, que je n?avais pas vues depuis fort longtemps, et des camarades communistes que je n?avais pas vus depuis longtemps non plus. Franchement, c?était bien. Cela s?est fait simplement. Il n?y a pas eu de discours, pas de prise de parole. On s?est contenté de regarder cette magnifique plaque, où, d?ailleurs, le nom de mon compagnon est inscrit. Je peux vous dire que j?en suis fort fière. Je le dis au passage. Mais il y en a d?autres, rassurez-vous. D?ailleurs, il y a aussi des gens qui sont vivants. Je pense à M. VAILLANT, à M. LEGARET, à M. DELANOË.

M. Jean-François LEGARET, maire du 1er arrondissement. - Je ne suis pas mort !

Mme Catherine VIEU-CHARIER, adjointe. - Voilà une plaque qui est tout à fait charmante.

Mme Véronique LEVIEUX, adjointe, présidente. - Chère Catherine, on a grand plaisir à vous écouter, mais je suis obligée de vous inviter à conclure.

Mme Catherine VIEU-CHARIER, adjointe. - Et nous permet de célébrer, pour une fois, l?union de tous les conseillers de Paris, qui, pourtant, défendent des idées profondément opposées les unes des autres. Je vous demande donc, mes chers collègues, de retirer votre v?u, sans quoi j?émettrai un avis défavorable.

Mme Véronique LEVIEUX, adjointe, présidente. - Le v?u est-il maintenu ?

M. Pascal JULIEN. - Nous continuons de penser que cette plaque, il faut l?arrêter maintenant, il faut la laisser où elle est, ne plus aller au-delà, ne plus faire de cérémonie, parce que sinon, cela veut dire que, quoique vous en disiez, vous êtes pour le cumul des mandats dans le temps.

Donc, nous maintenons?

Mme Véronique LEVIEUX, adjointe, présidente.- Est-il maintenu ou pas ?

M. Pascal JULIEN. - Chacun est libre de s?entendre. Nous maintenons donc notre v?u.

Mme Véronique LEVIEUX, adjointe, présidente. - Je vous remercie.

Il est donc mis au vote, avec un avis défavorable de l?Exécutif.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe Ecologiste de Paris, assortie d'un avisdé favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée.