Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2019


 

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Mes chers collègues, je souhaiterais que nous passions un instant à l?hommage aux morts de la rue. Je veux saluer ici le rôle que joue le "Collectif Les morts de la rue". Je veux saluer son rôle. L?objectif est de nous rappeler, à toutes et à tous, qu?en France, aujourd'hui encore, beaucoup de personnes qui vivent à la rue en meurent. Notre Ville s?engage auprès de ce collectif par un soutien financier, mais aussi grâce à l?aide des services funéraires municipaux. Je sais que les maires d?arrondissement sont extrêmement impliqués. Je veux les remercier parce que, dans les arrondissements, ils portent aussi la reconnaissance des morts de la rue. Je veux vous dire ici que la lutte contre les exclusions est notre priorité, avec Dominique VERSINI, mais avec toutes les équipes, puisque c?est un sujet que nous portons de façon transversale.

Lors de la "Nuit de la solidarité", c?est aussi la mobilisation des services, des Parisiens volontaires qui nous permettent de relever des défis. Nous avons sillonné Paris pour compter, rencontrer ceux qui n?avaient pas trouvé de refuge, notamment lors de la dernière "Nuit de la solidarité". Après la première "Nuit de la solidarité", nous avons ouvert 1.500 nouvelles places ainsi que des haltes, par exemple pour les femmes, dont celle de l?Hôtel de Ville.

Nous avons, bien sûr, souhaité nous associer à l?hommage que rend le "Collectif Les morts de la rue" dans le jardin Villemin. Je remercie Alexandra CORDEBARD d?y avoir été plus que présente, très active, dans le 10e arrondissement. Cet hommage est dédié aux 566 personnes sans-abri décédées en 2018 dans toute la France. Parmi eux, il y avait 50 femmes et 13 enfants ou adolescents. A Paris, ils étaient 132. Depuis le début de l?année, 27 personnes sans-abri ont déjà péri dans la capitale.

Je ne peux, comme vous - et je sais que nous partageons cela sur l?ensemble des bancs de cette Assemblée - me résoudre à ce qui est un véritable scandale. Il y va de notre dignité à toutes et à tous de lutter contre l?exclusion des plus vulnérables d?entre nous. Notre très forte détermination à sortir toutes les femmes et les hommes de la rue ne suffit malheureusement pas encore. Je veux donc que nous redoublions d?efforts pour ne plus avoir à déplorer ces morts inacceptables. Encore hier, en tous les cas il y a quelques jours, à Pernety, dans le 14e arrondissement.

Je vous demande donc d?observer une minute de silence en hommage à ces 566 hommes, femmes et enfants morts dans la rue.

(L'Assemblée, debout, observe une minute de silence).

Mes chers collègues, merci. Je sais que nous pourrons porter ensemble ce combat humaniste et humanitaire.

2019 RG-CI 1 - Un Plan lumière pour Paris : Paris une ville lumière responsable.