Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, Vœu déposé par le groupe U.M.P.P.A. relatif au stationnement de nuit sur les aires de livraison dans le 8e arrondissement.

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2009


 

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du v?u référencé n° 76 dans le fascicule, déposée par le groupe U.M.P.P.A., relatif au stationnement de nuit sur les aires de livraison dans le 8e arrondissement.

Je donne la parole à Mme MERIGOT de TREIGNY.

Mme Martine MERIGOT de TREIGNY. - Merci, Monsieur le Maire.

Sept mois après sa mise en place, l?expérimentation dans les 3e et 17e arrondissements concernant le stationnement de nuit sur les aires de livraison a donné des résultats satisfaisants.

Le 8e arrondissement est confronté à des difficultés de stationnement de surface en raison de son attractivité commerciale et touristique.

Par ce v?u, nous souhaitons que vous preniez l?attache du Préfet de police afin que cette expérimentation en cours autorisant le stationnement sur les aires de livraison en soirée, la nuit, dimanches et jours fériés, soit étendue aussi au 8e arrondissement.

Je vous remercie.

(Applaudissements sur les bancs des groupes U.M.P.P.A. et Centre et Indépendants).

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Madame LEPETIT, vous avez la parole.

Mme Annick LEPETIT, adjointe. - Merci, Monsieur le Maire.

Bien évidemment, sur le fond, l'expérimentation que nous avons conduite et que nous poursuivons d'ailleurs dans les 3e et 17e est positive. Nous la poursuivons car nous sommes en train d'étudier avec la Préfecture de police la possibilité de l'étendre aux autres arrondissements parisiens.

Le 8e, comme d'autres arrondissements, en fait la demande, ce qui est d'ailleurs pour nous très positif. Cela montre que c'est nécessaire et en tout cas, que nous ne nous sommes pas trompés en voulant expérimenter ce type de dispositif.

Les maires d'arrondissement concernés, mais aussi les représentants des commerçants à travers la Chambre de Commerce et d'Industrie, la Chambre des Métiers et les représentants des transporteurs livreurs ont été associés à cette expérimentation.

C'est la raison pour laquelle, à partir du moment où il y a de nombreux partenaires, cette expérimentation a davantage de poids.

Donc, nous pourrons, je l'espère, d'ici la fin de cette année, vous donner une réponse concernant certes le 8e arrondissement, mais plus largement d'autres arrondissements, puisque nous voulons encore une fois, dans le même état d'esprit étendre plus largement cette expérimentation.

Je vous demanderai, et je demanderai bien évidemment à Mme MERIGOT de TREIGNY, de patienter encore un peu pour nous laisser le temps de travailler, et notamment d'affiner l'identification des zones de livraison qui seront ouvertes au stationnement nocturne. Certaines zones, vous le savez, doivent être maintenues pour les commerçants qui se font livrer la nuit.

Cela demande un travail fin, mais j'espère d'ici la fin de l'année, ou en tout cas au début de l'année prochaine, vous apporter une réponse que je ne doute pas positive.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci, après avoir entendu l'adjointe compétente, Madame ?

Mme Martine MERIGOT de TREIGNY. - Je maintiens mon v?u pour que l?on oublie par le 8e arrondissement, que l'on pense en premier à lui.

Je vous remercie.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Madame LEPETIT ?

Mme Annick LEPETIT, adjointe. - Je ne peux pas voter ce v?u puisque, encore une fois, nous n?allons pas faire un arrondissement l'un après l'autre.

Comme je m'y suis engagée de mon côté - bien sûr, la Préfecture de police, en tout cas son représentant s'il souhaite le faire peut tout à fait le faire -, mais en tout état de cause, nous travaillons à l'extension bien évidemment de cette mesure, pour le 8e arrondissement comme pour d'autres.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Monsieur le représentant du Préfet de police ?

M. LE REPRÉSENTANT DU PRÉFET DE POLICE. - Le Préfet de police, considérant le succès de l'expérimentation, est favorable à son extension programmée dans un horizon assez proche, qui pourrait être le début de l'année prochaine, à tous les arrondissements de Paris.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Parfait.

Tout le monde est d'accord, mais on refuse le v?u. OK ? D'accord.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe U.M.P.P.A., assortie d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée.