Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, DAC 555 - Subvention à l'Union des associations de chantiers de sauvegarde et d'animation pour la Réhabilitation et l'Entretien des Monuments et du Patrimoine ARTistique dite Union R.E.M.P.ART (4e). Montant : 5.000 euros.

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2009


 

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Nous passons maintenant à l'examen du projet de délibération DAC 555 relatif à l'attribution d'une subvention à l'Union des associations de chantiers de sauvegarde et d'animation pour la Réhabilitation et l'Entretien des Monuments et du Patrimoine ARTistique dite Union R.E.M.P.ART, sur lequel l'amendement n° 50, un amendement technique, je suppose, a été déposé par l'Exécutif.

Christophe GIRARD, quelque chose à signaler ou pas ?

M. Christophe GIRARD, adjoint. - Non, rien à signaler.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Bien? Donc sans difficulté...

Nous allons passer au vote de l?amendement n° 50, amendement technique, à l'approbation du Conseil?

Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY. - Ce n'est pas du tout un amendement technique?

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Madame MACÉ de LÉPINAY, excusez-moi, mais vous ne présidez pas la séance.

Je m'adresse à Mme POURTAUD. Jugez-vous indispensable de présenter cet amendement technique ?

Mme Danièle POURTAUD, adjointe, au nom de la 9e Commission. - J'ai essayé de faire des gestes en direction du président de séance, mais?

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Le président préside avec ce qu?il a sous les yeux.

Allez-y !

Mme Danièle POURTAUD, adjointe, rapporteure. - Monsieur le Maire, effectivement, c?est un amendement technique, mais je vais quand même expliquer en deux mots, puisque cela suscite un certain émoi, apparemment, de la part de Mme MACÉ de LÉPINAY.

Il s'agit d'une erreur des services de la DAC qui ont mal repris ce que j'avais arbitré comme subvention pour l'Union R.E.M.P.ART. Il faut donc compléter la subvention qui est indiquée dans le projet de délibération.

Je me permets quand même de souligner que cette association mérite largement d'être soutenue par la Ville, puisque, d'une part, elle réalise un excellent travail de sauvegarde et de mise en valeur du patrimoine et, d'autre part, elle organise et encadre des chantiers de jeunes bénévoles qui permettent à ceux-ci non seulement de découvrir le patrimoine, mais également de s'initier aux techniques de restauration. Ces chantiers permettent également à certains d'orienter leurs choix professionnels. je souligne également que ces jeunes sont issus de plusieurs pays d'horizons culturels et sociaux différents, ce qui favorise les échanges interculturels.

L'association a mis en place cette année de nombreuses actions supplémentaires pour toucher encore plus de jeunes Parisiens et notamment ceux qui sont le plus éloignés de l'emploi.

C'est pourquoi je vous remercie de bien vouloir adopter cette augmentation de subvention.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci, Madame POURTAUD.

Madame MACÉ de LÉPINAY, je vous confirme que vous n?êtes pas inscrite, mais je vous donne bien volontiers la parole pour une explication de vote.

Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY. - Merci, Monsieur le Maire.

D?abord, je voudrais remarquer que ce n?était pas M. GIRARD, mais Mme POURTAUD qui devait?

Ensuite, qu'il ne s'agit absolument pas d'un amendement technique.

Enfin que, bien sûr, nous voterons la subvention, parce que nous connaissons l'action de cette association en faveur des jeunes et du patrimoine.

Mais je voudrais faire quelques remarques. L'amendement n'a pas été présenté en 9e Commission, cet amendement double le montant de la subvention qui passe ainsi de 5.000 à 10.000 euros, alors même que la fiche technique précise que la subvention demandée par l?association est de 5.000 euros.

Enfin, je veux dire que je me réjouis que R.E.M.P.ART bénéficie de ce traitement de faveur en cette période de rigueur budgétaire, mais, mes chers collègues, je trouve que tout cela dénote vraiment un manque de rigueur.

Merci beaucoup.

(Applaudissements sur les bancs des groupes U.M.P.P.A. et Centre et Indépendants).

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Ce qui est fâcheux, c?est qu?au terme de votre explication de vote, je n?ai pas compris quel était votre vote, Madame.

Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY. - Monsieur le Maire, j'ai dit au début que, bien sûr, nous voterons cet amendement et la subvention.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Madame POURTAUD ?

Mme Danièle POURTAUD, adjointe, rapporteure. - Permettez-moi simplement, Monsieur le Maire, de dire à Mme MACÉ de LÉPINAY que j?ai parlé d?une erreur technique des services de la DAC et il y a effectivement une erreur technique dans le dossier.

J'invite Mme MACÉ de LÉPINAY à consulter la demande de subvention déposée par cette association auprès des services. Elle pourra constater qu'effectivement, la demande de subvention était de 10.000 euros ; je l?ai vérifiée, je vous rassure?

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - On s?en tient là.

Merci, Mesdames. Tout est clair, on peut voter.

Je mets aux voix, à main levée, le projet d'amendement n° 50 déposé par l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet d?amendement n° 50 est adopté à l'unanimité.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 555 ainsi amendé.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération amendé est adopté à l'unanimité. (2009, DAC 555).