Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2019


 

Mme Véronique LEVIEUX, adjointe, présidente. - Nous examinons le projet de délibération DAC 553 relatif à l'apposition d?une plaque commémorative en hommage à Marcelle Capronnier dite "La Houppa", au 55, rue du Faubourg Saint-Denis.

Je donne la parole à Mme Alexandra CORDEBARD, maire du 10e arrondissement.

Mme Alexandra CORDEBARD, maire du 10e arrondissement. - Merci, Madame la Maire.

C?est encore un témoignage supplémentaire de la vie, de l?histoire de nos quartiers faubouriens dans notre arrondissement de théâtres, de cafés-concerts. Beaucoup ignorent sans doute qui était Marcelle Capronnier.

Née en 1900, en région parisienne, et morte en 1987 dans son appartement, au 55, rue du Faubourg-Saint-Denis, où elle vivait depuis 1928. Surnommée "La Houppa" à cause de sa coiffure, Marcelle Capronnier était une interprète populaire et fantaisiste, qui s?est fait connaître dès le début des années 1920 en chantant des variétés, en faisant du music-hall, du mannequinat, du cinéma et même aux premiers pas de la télévision. Dès 1924, elle devient une pionnière de la T.S.F. en animant et en chantant dans de nombreux programmes, et connaît un grand succès dans l?entre-deux-guerres. Réfugiée en zone sud pendant l?occupation, elle a créé et animé l?animation "Le Quart d?heure de la bonne humeur", diffusée sur Radio Nîmes.

Sur l?ensemble de sa carrière, elle a enregistré près de 120 disques, soit 240 chansons. Elle a donné des concerts à Paris et en province, mais aussi en Belgique, au Luxembourg, en Lettonie, en Lituanie et en Suisse, où elle a incarné, pendant toute une époque, la figure de la Parisienne. Au-delà de sa popularité, elle a été également récompensée pour son engagement associatif de lutte contre la pauvreté des personnes âgées parisiennes. C?est une s?ur à laquelle nous voulons rendre hommage. En 1948, elle a fondé la "commune libre de Ménilmontant", et par la suite, la "commune libre porte Saint-Denis-porte Saint-Martin".

Plus de 30 ans après sa disparition et après un v?u porté avec beaucoup d?ardeur par Rémi FÉRAUD sur le sujet, une plaque commémorative sera installée sur la façade de son immeuble au 55, rue du Faubourg-Saint-Denis.

Mme Véronique LEVIEUX, adjointe, présidente. - Je vous remercie.

Pour vous répondre, je donne la parole à Mme Catherine VIEU-CHARIER.

Mme Catherine VIEU-CHARIER, adjointe. - Merci, Madame la Maire, chère Alexandra, pour cette intervention qui met en valeur une chanteuse populaire haute en couleur, qui fut plus qu?une chanteuse, puisque vous voyez bien qu?elle a eu une personnalité tout à fait riche, diverse. Le charme de ces dénominations et de ces appositions de plaques commémoratives, c?est de faire ressortir, dans le monde contemporain, dans le monde dans lequel nous vivons aujourd?hui, des personnalités qui ont eu un grand rôle, non seulement artistique, mais aussi dans d?autres missions, comme celles que vous avez rappelées, qui sont complètement inconnues des jeunes générations, que nous remettons comme cela dans les rues de Paris et qui permettent aux jeunes de se rendre compte qu?il se passait beaucoup de choses aussi dans d?autres temps.

C?est un vrai plaisir de pouvoir rendre cet hommage à "La Houppa".

Je vous invite toutes et tous à voter pour ce projet de délibération.

Mme Véronique LEVIEUX, adjointe, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 533.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté à l'unanimité. (2019, DAC 533).