Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe les Républicains et Indépendants relatif à l’installation du Grand Palais Éphémère sur le Champ de Mars.

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2019


 

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Nous passons à l'examen de v?ux non rattachés, le v?u référencé n° 26 est relatif à l'installation du Grand Palais éphémère sur le Champ-de-Mars.

La parole est à Mme Rachida DATI, pour deux minutes. Madame la Maire du 7e arrondissement.

Mme Rachida DATI, maire du 7e arrondissement. - Merci, Monsieur le Maire.

Mes chers collègues, le projet de Grand Palais éphémère, supposé accueillir l'activité du Grand Palais pendant sa fermeture pour travaux, comme vous le savez a été imposé dans le 7e arrondissement. La taille et la durée de l'emprise ont bouleversé l'équilibre du quartier et généré des nuisances pour le voisinage. Des garanties étaient indispensables pour défendre cette tranquillité des Parisiens.

Nous avons donc demandé la modification du projet de convention d?occupation pour répondre aux attentes des riverains et des usagers du Champ-de-Mars. Ainsi, j'ai fait modifier cette convention dans cette Assemblée le 2 juillet 2018. Des clauses supplémentaires ont été intégrées dans le texte et des engagements clairs, précis ont été pris par les trois cosignataires de la convention ; c'était une première étape indispensable. Aujourd?hui, il est nécessaire d'approfondir cet encadrement et nous en étions tous d'accord à ce moment-là. Si le projet voit le jour, il faudra donner à la Mairie de Paris comme à la Mairie du 7e de réels moyens de pression et aussi de surveillance sur les futurs occupants du site. Il est indispensable que ce projet prévu sur le plus grand espace vert parisien, qui est aussi un réservoir écologique, soit très encadré et n'échappe à la Mairie de Paris pas plus qu'à la Mairie du 7e. Aussi, j'ai souhaité la création d'une instance, la Mairie de Paris a été d'accord, qui permettra des relations directes entre d'une part les deux institutions auxquelles ce site bénéficiera et d'autre part la Mairie du 7e et la Mairie de Paris. Ce comité que j?ai proposé veillera à la bonne application de la convention et préviendra tout débordement quant à l'occupation du Champ-de-Mars, comme nous en avions parlé, comme nous l'avons fait au moment de l'Euro 2016. Il apportera une protection supplémentaire aux Parisiens qui fréquentent le Champ-de-Mars, qui ne sont pas seulement des habitants du 7e arrondissement. Il complète également l'action du comité de suivi des riverains du Champ-de-Mars que nous avons mis en place avec la réunion des musées nationaux et du Grand Palais. Je vous remercie.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Merci.

Pour vous répondre, la parole est à M. MARTINS, toujours pour deux minutes.

M. Jean-François MARTINS, adjoint. - Avis favorable sur ce v?u.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Merci.

J?ai une demande d'explication de vote de M. Jérôme GLEIZES.

M. Jérôme GLEIZES. - Merci, Monsieur le Maire.

Le groupe Ecologiste va voter contre ce v?u parce qu'il a voté contre la délibération SG 35. Il a d?ailleurs demandé un contrôle de légalité auprès du Préfet et nous attendons toujours une réponse de sa part.

De même, les Amis du Champs-de-Mars, notamment, ont fait un recours contre cette délibération, pour plusieurs raisons, notamment pour le détournement de la voie des Jeux Olympiques. En effet, on prend le prétexte des Jeux Olympiques pour installer une structure éphémère pendant plus de 4 ans, sur le fait qu'il n'y a pas eu de mise en concurrence, et on a donc fait un accord avec un seul prestataire pour avoir ce marché, ce qui est quand même assez gênant vu l'argent que va rapporter ce Grand Palais éphémère. Ce sont deux raisons très importantes et nous attendons toujours la réponse du Préfet.

Après, je suis assez surpris que l'Exécutif accepte le considérant que je vais lire : "Considérant l?engagement pris et réitéré de la Mairie de Paris en faveur du retrait du Mur pour la Paix, installé sans autorisation et maintenu illégalement depuis plus de 18 ans sur le domaine public municipal." Je rappellerai que la Ville de Paris a toujours apporté son soutien au Mur pour la Paix. D?ailleurs, ce n'était pas la question du retrait qui était en discussion mais c?était son déplacement. Par conséquent, je ne comprends pas pourquoi l'Exécutif vote le v?u tel quel. Pour cela, le groupe Ecologiste va voter contre.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Bien.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe les Républicains et Indépendants, assortie d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2019, V. 103).

V?u déposé par Mme SIMONNET relatif à un débat sur les JO de 2024.