Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2019


 

M. Paul SIMONDON, adjoint, président. - Nous passons au projet de délibération DAC 32 relatif à l'attribution d'une subvention et avenant à la convention avec l?Association Maison de la poésie.

La parole est à Sandrine MÉES, pour le groupe Ecologiste de Paris.

Mme Sandrine MÉES. - Merci, Monsieur le Maire.

"Je n'ai pas de mémoire, je n'ai pas de passé, je n?ai pas de clocher, ma patrie, c?est le vent, mon bateau essoufflé aimerait accoster, mon foyer est ailleurs, devant, toujours de vent".

Il n'y a pas d'heure pour la poésie, cher Christophe, chère Béatrice LECOUTURIER, cher Jean-Paul COMBES. Donc je profite de ce projet de délibération pour faire l'éloge de tous ces poètes et poétesses parisiennes et parisiens qui font frémir Paris sous leurs vers et aussi sous leurs rimes libres.

Là, c'était un poème de Cypora Boulanger. Je voudrais saluer, ici, toutes les associations que la Ville aide pour certaines, par exemple "Par c?ur", dont les membres récitent des poèmes dans les bars, et d'autre association comme "Le Petit Ney", porte Montmartre, qui est un repère pour le slam au féminin, La Ruche des arts, l'Ecomusée, j'en oublie.

Nous allons parler ici de la Maison de la poésie qui affirme, à la fois, une vocation esthétique, à travers une programmation de qualité et variée, qui met en avant toutes les langues, toutes les cultures, et notamment les langues européennes qui, hélas, ne sont pas assez mises en avant et qui sont vraiment sous la dénomination de l'anglo-américain, je dis cela parce que c'est bientôt les élections européennes. La Maison de la poésie, c'est vraiment le lieu du bilinguisme, du trilinguisme et de toutes les langues.

C'est aussi un lieu qui organise des événements hors les murs, avec des actions dans les collèges et les lycées. Ce qui est vraiment très appréciable, c'est qu'ils ne se cantonnent pas à leur lieu, à leurs quatre murs. Pour nous, les élus écologistes, cette subvention est donc d'autant plus importante.

C'est aussi une équipe qui ouvre sa scène aux détenus de la Maison d'arrêt des Hauts-de-Seine, qui ouvre aussi des ateliers aux réfugiés, c'est une vision de la poésie que le groupe Ecologiste de Paris est fier d'encourager. Je terminerai par ce poème en hommage à Cabu :

"Alors parfois, j'ai envie, loin des hommes, de partir, de me forger un paradis et de garder le souvenir d'une brume, d'un rêve perdu dans les yeux de Cabu".

C'est un poème d?Yves PICART. Merci, Monsieur le Maire.

M. Paul SIMONDON, adjoint, président. - Merci.

Pour vous répondre, la parole est à M. Christophe GIRARD.

M. Christophe GIRARD, adjoint. - Merci beaucoup, Madame la Présidente, chère Madame LECOUTURIER présidente de la 2e Commission, et merci particulièrement à notre collègue, ce matin, lyrique, Sandrine MÉES, collègue engagée pour la Culture, et vous dire que la Maison de la culture est un phare dans Paris.

Cette maison, qui fut voulue par Pierre Seghers, continue aujourd'hui son chemin sous la baguette d'Olivier CHAUDENSON avec beaucoup de talent. En effet, c?est un lieu incontournable et nécessaire dans le monde impitoyable du numérique et du narcissisme d'aujourd'hui.

Alors oui, nous avons bien besoin de poésie. Je remercie notre collègue pour son intervention et donc je vous invite à voter le projet de délibération DAC 32, si M. le Président de séance le veut bien.

M. Paul SIMONDON, adjoint, président. - Merci, Monsieur GIRARD.

Je mets aux donc voix, à main levée, le projet de délibération DAC 32.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ? Le projet de délibération est adopté. (2019, DAC 32).