Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2019 DJS 106 - Centre sportif des Docteurs Déjerine (20e) - Création de bâtiments modulaires - Dépose d'une demande de permis de démolir et de construire.

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2019


 

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Nous examinons le projet de délibération DJS 106 relatif au centre sportif des Docteurs Déjerine, dans le 20e arrondissement, création de bâtiments modulaires, dépose d'une demande de permis de démolir et de construire.

La parole est à M. Jérôme GLEIZES pour le groupe Ecologistes de Paris.

M. Jérôme GLEIZES. - Merci, Monsieur le Maire.

Je voudrais saluer ce projet de délibération qui a été obtenu de longue lutte, notamment grâce au travail de l'adjoint au sport du 20e arrondissement, Epency EPARA EPARA, car cet investissement était inscrit au P.I.M. en 2014 et avait failli disparaître. Cet investissement de plusieurs millions d'euros avait failli disparaître et il a fallu se battre pour le mettre en place.

Cet investissement est très important car, pour ceux qui ne connaissent pas ce stade, c'est le stade où les équipes jeunesse du P.F.C. s'entraînent, et il faut savoir que le Paris Football Club est un club qui aide beaucoup à l'émergence de footballeurs professionnels mais pas uniquement, puisque avec son centre de formation, il permet à ceux qui n?arrivent pas à avoir une carrière professionnelle d'obtenir aussi des diplômes. C'est un travail très important qu?il est important de le saluer, et pour saluer cela, il faut aussi qu'ils puissent exercer leur pratique sportive dans de bonnes conditions. Cet investissement est donc bienvenu, on aurait préféré qu'il arrive beaucoup plus tôt, puisque là c?est pour 2020 alors que cela aurait dû être programmé pour beaucoup plus tôt.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Merci beaucoup.

Pour vous répondre, la parole est à M. MARTINS.

M. Jean-François MARTINS, adjoint. - Merci beaucoup.

M. GLEIZES a raison, on n?a que trop attendu pour rénover le Docteur Déjerine. C?est un centre sportif extrêmement important qui se situe, à la décharge de la Ville qui a pris du temps sur ce projet, au milieu de plusieurs grandes zones de travaux, à la fois avec l'aménagement futur de la zone de la porte de Montreuil, la zone Python-Duvernois dont nous reparlerons durant ce Conseil, la piscine Serpollet dont je parlais tout à l?heure et qui est à quelques centaines de mètres. Ainsi, l?insertion de Déjerine dans l?ensemble de cette requalification urbaine de la porte de Bagnolet et de la porte de Montreuil a posé question, et la compatibilité du projet avec toutes les autres zones d'aménagement, qui elles-mêmes ont été évolutives dans les dernières années, nous a fait prendre plus de retard que je ne l'aurais souhaité.

Deuxièmement, il y a un projet du club, le Paris F.C., club formateur, là encore amateur et populaire de l'est de Paris, notre deuxième club dont je tiens à saluer aujourd?hui la troisième place du championnat de ligue 2, donc les sueurs qu'il fait donner à l'adjoint au sport de Paris qui pourrait avoir un deuxième club en ligue 1 l'année prochaine, grâce à une formation de jeunes issus de l'est de Paris et qui s'entraînent sur ce terrain de Déjerine. Avec deux particularités à préciser : le club se situe dans un moment où il reconditionne son centre d'entraînement à Orly - on en a déjà parlé, y compris dans cette Assemblée, et vous êtes intervenu, Monsieur GLEIZES - et ses besoins supplémentaires en vestiaires et en locaux administratifs pour le club, ce que nous avons souhaité accompagner. Voilà pourquoi les travaux dans les prochains mois seront programmés avec une réfection du terrain dans sa totalité, l?installation d'un lieu de vie et une réfection légère du bâtiment existant et des tribunes côté nord de la parcelle qui sont en état dégradé. Pour la question de la pelouse synthétique, qui est un sujet, je le sais, très cher au groupe des Ecologistes de Paris, nous avons décidé de prendre le S.B.R. encapsulé, la technologie la plus récente de synthétique, qui, à ce stade, réduit une partie des composants organiques volatils dont un certain nombre de médias s'étaient fait le relais mais dont je rappelle que l'A.N.S.E.S. et le laboratoire de la Ville de Paris ont conclu à la non-dangerosité. Nous avons cependant fait le choix de la technologie la plus sécure.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DJS 106.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ? Le projet de délibération est adopté. (2019, DJS 106).