Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Voeu déposé par le groupe Démocrates et Progressistes relatif au remplacement des blocs de béton quai haut des Tuileries.

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2019


 

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - Nous examinons le v?u n° 113 relatif au remplacement des blocs de béton quai haut des Tuileries. La parole est à M. Thomas LAURET.

M. Thomas LAURET. - Merci, Monsieur le Maire.

C?est un troisième ou quatrième v?u sur ce sujet depuis l?été 2016.

Comme vous le savez, il y a de magnifiques blocs de béton installés entre les voies de circulation au niveau du quai haut des Tuileries et les voies qui sont désormais réservées aux cyclistes et autres mobilités propres, séparant ainsi la partie automobile de la partie piétonne et cyclable.

On sait que la décision de fermer les voies sur berge, prise il y a bientôt trois ans, était peut-être un peu précipitée, mais de là à laisser trois ans des blocs de béton et des barrières de chantier, on est un peu étonné de cette rapidité à résoudre les problèmes qui se posent en termes de beauté de cet espace. On était revenu sur ce sujet à plusieurs reprises. Au mois de juin 2018, le v?u avait été adopté par le Conseil de Paris. Voyant que rien ne bougeait, on est revenu à la charge au mois de septembre. Même un v?u de l?Exécutif a été adopté par le Conseil de Paris. Nous voudrions maintenant que la Ville de Paris transmette sans délai aux élus du Conseil de Paris le calendrier précis des aménagements, avec une présentation des projets retenus, et de façon générale, que les v?ux votés au Conseil de Paris soient mis en ?uvre, notamment quand ils sont votés par l?Exécutif lui-même. On sait que la voirie est en travaux dans tout Paris, mais de là à maintenir des blocs et barrières de chantier dans des lieux où il n?y a pas de travaux, il y a là une malice qui nous échappe. Je vous remercie.

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - Merci.

M. NAJDOVSKI pour vous répondre.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.

Monsieur LAURET, vous devriez être satisfait puisque l?étude pour le remplacement des blocs de béton du quai des Tuileries est arrivée à son terme. Un nouveau mobilier va être installé d?ici à l?été. Ces blocs, rappelons-le, ont une fonction de sécurité. Ils permettent d?éviter l?intrusion de tout véhicule malintentionné sur la partie piétonne et de protéger ce nouvel itinéraire structurant pour la balade et les mobilités actives.

Nous proposons de remplacer ces blocs par des protections végétalisées séparant la chaussée circulée par le trafic automobile de celle des piétons et cyclistes. L?installation de végétaux nécessite la mise en place d?un arrosage automatique branché sur le réseau d?eau. Cet aménagement sera temporaire et permettra d?améliorer sensiblement le paysage dans l?attente d?un véritable projet de réaménagement qualitatif et plus conséquent, qui interviendra durant la prochaine mandature.

Nous allons maintenant présenter le projet aux architectes des Bâtiments de France et de la Préfecture de police. Sous réserve de leur accord, les travaux devraient démarrer après le prochain marathon de Paris, qui a lieu le 14 avril, avec la dépose des anciens blocs de béton, que l?on appelle dans le jargon des "GBA", puis la pose des glissières contenant la végétalisation. L?ensemble devrait être terminé en juin au plus tard. Comme nous avons pu déjà vous le répondre à l?occasion de vos précédents v?ux, nous avons pris le temps nécessaire de mettre à l?étude un dispositif qui protège et embellit en même temps. J?ai donc répondu à votre demande de précision sur le calendrier. Pour le reste de votre v?u, il est sans objet puisque les travaux vont bientôt démarrer. Nul besoin d?être si polémique. Nous avançons, contrairement à ce que vous affirmez dans votre v?u. Je vous propose de le retirer. Sinon, je donnerai un avis négatif.

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - Très bien.

Monsieur LAURET, est-ce que vous retirez votre v?u ?

M. Thomas LAURET. - J?aurais préféré que ces études soient faites au moment où l?on avait fait le choix de fermer les voies sur berge. Cela montre une impréparation sur ce sujet, qui est dommageable. Je retire le v?u en prenant acte de ces avancées un peu tardives mais réelles.

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - D?accord. Le v?u est donc retiré. Je vous remercie.