Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Voeu déposé par le groupe les Républicains et Indépendants relatif à un plan d'urgence pour l'accueil de la petite enfance dans le 17e.

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2019


 

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Le v?u n° 211 est relatif à un plan d?urgence pour l?accueil de la petite enfance dans le 17e arrondissement.

J?imagine que c?est vous, Madame BOUGERET, qui le présentez ?

Mme Alix BOUGERET. - Oui, c?est moi. Merci beaucoup.

Un v?u porté par Geoffroy BOULARD et moi-même pour demander à la Mairie de Paris un véritable plan d?urgence pour l?accueil de la petite enfance dans le 17e.

Chaque année, Paris perd 12.000 habitants qui n?ont plus les moyens de se loger ou qui ne supportent plus leur cadre de vie parfois dégradé, ou tout simplement qui n?arrivent pas à y envisager un avenir serein en famille. Pour cause, concilier vie familiale et professionnelle est devenu un véritable chemin de croix pour les familles parisiennes, avec une réelle difficulté : l?accueil de la petite enfance.

Dans le 17e, plus de 2.500 familles sont en attente d?une place en crèche, alors que notre arrondissement recense près de 7.000 petits Parisiens en âge d?être accueillis dans les crèches de la Ville. Ces chiffres donnent le tournis quand on sait que, dans le 17e, seulement 2.625 places sont disponibles, dont 1.480 en régie directe. Il y a un manque de places, un manque d?infrastructures, qui sont clairement insuffisantes, et également une problématique liée au recrutement des personnels d?accueil de la petite enfance qui peut impacter la vie des établissements. Autre statistique qui peut laisser songeur, c?est la répartition des créations de places en crèche en fonction des arrondissements. Dans le 17e, 3 places ont été créées en 2018 ; 3 nouvelles places en crèche quand 2.500 familles restent sur le carreau.

Les grandes annonces en faveur des familles à Paris, c?est bien, mais on aimerait que la Ville de Paris passe aux actes, et les familles nous le demandent au quotidien. C?est l?objet de ce v?u porté avec Geoffroy BOULARD. Nous demandons que la Ville de Paris s?engage à créer et des établissements d?accueil de la petite enfance lors de toute préemption de la Ville ayant pour destination la création de logements, en créant des établissements d?accueil de la petite enfance dans les quartiers déficitaires, que la Ville favorise le logement des personnels de la petite enfance à Paris, évalue techniquement et financièrement les possibilités de surélévation de certains établissements pour accroître les capacités d?accueil, détaille les investissements exécutés en faveur de la petite enfance depuis 2014 dans le 17e, et s?engage dans une politique incitative de recrutement, de formation et de valorisation des personnels de la petite enfance. Je vous remercie.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci beaucoup.

Pour vous répondre, la parole est à Sandrine CHARNOZ.

Mme Sandrine CHARNOZ. - Merci, Madame la Maire.

Merci, chère Alix BOUGERET, de me permettre de rappeler notre politique petite enfance à Paris, qui nous a permis d?engager un effort sans précédent pour créer 5.000 nouvelles places de crèche d?ici la fin de mandature, et vous rappeler que le plan d?urgence pour la petite enfance est à l??uvre depuis 2001 dans notre collectivité. Nous étions le dernier département de France, nous sommes le premier. C?est ainsi que plus d?un enfant sur deux est accueilli en structure municipale, 56 % à Paris contre 18 % en moyenne au niveau national.

Autre chiffre marquant, parmi l?ensemble des crèches créées en France, 15 % le sont à Paris. Il s?agit là d?un effort continu, permis par une étroite collaboration avec la C.A.F. de Paris, avec qui le nouveau contrat "enfance jeunesse" vient d?être signé. Ce contrat prévoit ainsi la création de plus de 3.400 places de crèche à Paris d?ici 2022, ciblant les quartiers prioritaires, plan d?urgence depuis 2001 que nous ne laissons pas faiblir.

Pour ce qui est du 17e arrondissement, 320 places seront créées sur la mandature, ce qui n?est pas négligeable du point de vue du poids démographique de l?arrondissement. Ces opérations représentent un investissement de 18 millions d?euros. En particulier, deux opérations à vous citer : celle qui sera livrée en septembre 2019 dans la Z.A.C. "Clichy Batignolles" avec une capacité de 138 berceaux, et en septembre 2021, ce sont 45 places qui seront livrées rue Labie, dans un secteur pour le moment déficitaire. Nous avons par ailleurs engagé des travaux d?entretien et de modernisation dans plusieurs établissements du 17e pour un montant de plus de 633.000 euros. Ces efforts de création de crèches sont accompagnés d?une politique R.H. renforcée, constante depuis 2001. Ce sont 2.782 emplois qui ont été créés. Cela représente une hausse d?un tiers des effectifs depuis 18 ans. Les efforts en matière de formation et en montée de compétences sont conséquents également. J?en profite pour signaler le passage de 1.009 éducatrices de jeunes enfants en catégorie A. La Ville de Paris, Madame la Maire, est donc extrêmement engagée et mobilisée sur la création de places dans les quartiers déficitaires, et compte tenu de ces éléments, je ne peux pas rendre un avis favorable à votre v?u. Je vous remercie.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci.

Beaucoup de réponses, mais un avis défavorable sur le v?u.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 211 avec un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ? Qui s?abstient.

Le v?u est rejeté.

2019 DAE 29 - Subventions (543.000 euros) à 60 associations et 16 conventions dans le cadre de l'appel à projets "Initiatives étudiantes à Paris".