Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Voeu déposé par le groupe Ecologiste de Paris relatif à une surveillance indépendante de la radioactivité de l’air.

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2019


 

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Nous en arrivons aux v?ux non rattachés, en l?occurrence le v?u n° 65, qui est présenté par M. Jacques BOUTAULT.

M. Jacques BOUTAULT, maire du 2e arrondissement. - Monsieur le Maire, chers collègues, chacun ici connaît, je suppose, la C.R.I.I.R.A.D., la Commission de recherche et d?innovation indépendante sur la radioactivité, qui a pour mission de faire toute la transparence sur les émissions de radioactivité, en particulier qui réclame plus de clarté de la part des autorités nationales dans les mesures de la radioactivité de l?air.

La C.R.I.I.R.A.D. installe progressivement un réseau de balises partout en France, et même en Suisse, qui existe déjà dans la Vallée du Rhône, afin de mesurer la qualité de l?air respiré par les habitants, et en particulier, de mesurer la radioactivité de l?air. Plusieurs projets sont à l?étude sur le Grand Lyon, dans la vallée de la Seine ou dans l?Ouest parisien. Ce dispositif de mesure de la qualité de l?air de manière indépendante n?a pas vocation à se substituer à ceux qui sont gérés par des exploitants d?installations nucléaires et les services de l?Etat. Mais l?expérience montre que des mesures indépendantes constituent un moyen pour s?assurer de la pertinence des mesures et des interprétations parfois officielles - on se souvient du nuage de Tchernobyl qui s?est arrêté à la frontière franco-allemande - et de veiller à la qualité de l?information donnée au public, ainsi que de la pertinence des mesures de protection mises en ?uvre en cas de contamination atmosphérique. C?est la raison pour laquelle le groupe Ecologiste dépose un v?u pour que Paris puisse être dotée d?une telle balise de mesure indépendante pour contribuer au réseau de la C.R.I.I.R.A.D. et permettre une information indépendante aux Parisiens sur la qualité de leur air, notamment les teneurs en radioactivité éventuellement présente dans l?air qu?ils respirent. Je vous remercie pour votre attention.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci, Jacques BOUTAULT. Je donne la parole à Mme Aurélie SOLANS pour vous répondre.

Mme Aurélie SOLANS. - Merci.

Mes chers collègues, oui, à une époque où les "fake news" pullulent et brouillent le débat public, il est important de rappeler qu?une grande partie de la démocratie repose sur la transparence des institutions publiques. Lorsqu?il s?agit d?enjeux aussi essentiels que la sûreté et la sécurité nucléaire, cette exigence s?impose de manière encore plus solennelle. Vous l?avez dit, l?accident de Tchernobyl a laissé des traces profondes en matière de confiance entre l?Etat français et une partie de la population française sur ces questions.

Aussi, nous sommes tout à fait d?accord pour travailler sous l?impulsion de la Commission de recherche et d?information indépendante sur la radioactivité, la C.R.I.I.R.A.D., et en s?appuyant sur son laboratoire, à contribuer au maillage d?un réseau de balises indépendantes sur lequel la C.R.I.I.R.A.D. ?uvre, mesurant la radioactivité de l?air ainsi que l?a fait Genève.

Rappelons, par ailleurs, qu?il existe bien - mais vous l?avez dit - quatre balises installées à Paris intra-muros et placées sous la surveillance de l?Institution de radioprotection et de sûreté nucléaire. La balise de la C.R.I.I.R.A.D. viendrait donc en complémentarité. Vous l?avez dit, Monsieur BOUTAULT.

Nous proposons, et c?est l?objet des amendements à votre v?u, d?élargir à la Métropole du Grand Paris la réalisation de ce projet intéressant, auquel nous émettons un avis favorable si amendé. Nous prendrons attache, avec la Métropole du Grand Paris, pour les convaincre de son utilité et engager des discussions budgétaires.

J?en profite pour rappeler que le nucléaire est bien une fausse bonne idée dans le cadre de notre lutte globale contre le réchauffement climatique. Si la défiance est si forte à l?égard du nucléaire, c?est aussi parce que ce choix énergétique n?a jamais fait l?objet d?un débat démocratique sérieux. Or, les enjeux énergétiques sont désormais au c?ur de notre débat démocratique et de l?urgence écologique. Ce n?est pas un hasard si nous venons de voter par ailleurs un projet de délibération pour apporter notre soutien à la coopérative citoyenne ENERCITIF qui installe des panneaux solaires sur des bâtiments de la Ville et des bailleurs sociaux. Projet qui a émergé - je veux insister sur ce point - dans le cadre du budget participatif. Aussi, c?est un avis favorable si vous acceptez les amendements. Je vous remercie.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci, Aurélie SOLANS.

Jacques BOUTAULT accepte-t-il l?amendement de l?Exécutif ?

M. Jacques BOUTAULT, maire du 2e arrondissement. - Je ne doute pas de la capacité des élus métropolitains à convaincre leurs collègues de cofinancer cette balise avec la Ville de Paris. Cette confiance étant donnée, j?accepte les propositions d?amendement.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci, Jacques BOUTAULT.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 65 ainsi amendé.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u amendé est adopté. (2019, V. 122). Je vous remercie.