Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2019


 

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - Le dernier v?u de la matinée, le v?u n° 118 est relatif aux panneaux d?affichage associatifs du quartier Montorgueil. La parole est à M. Jacques BOUTAULT.

M. Jacques BOUTAULT, maire du 2e arrondissement. - Merci, Monsieur le Maire.

Chers collègues, vous savez que les conseils de quartier dans le 2e arrondissement, lorsqu?ils émettent un v?u, ce v?u est automatiquement inscrit à l?ordre du jour du conseil d?arrondissement qui suit. Les élus en débattent, l?amendent et l?adoptent. C?est ce qui s?est passé pour ce v?u émis par le conseil de quartier Montorgueil-Saint-Denis qui porte sur la mise en place d?affichage associatif. Pourquoi ? Parce que les conseillers de quartier constatent des débordements constants d?affichage sauvage sur les panneaux d?entrée et de sortie de la zone piétonne du quartier Montorgueil-Saint-Denis. Il est très difficile de maintenir ces panneaux sans affichage sauvage. Par ailleurs, le conseil de quartier est très frustré de ne pas avoir de panneaux d?affichage associatif afin de faire part à la population de ses réunions et de son ordre du jour. C?est la raison pour laquelle, ces panneaux devant à terme être déposés, panneaux d?entrée du quartier Montorgueil recouverts régulièrement d?affichage publicitaire sauvage, le conseil de quartier a émis le v?u que soit installée une dizaine de panneaux d?affichage associatif dans le quartier, ce qui correspond à une demande parfaitement légale. Nous souhaitons accompagner, en tant que mairie du 2e arrondissement, cette demande, sachant que le conseil de quartier a indiqué qu?il contribuerait sur son budget à la mise en place de ces dispositifs d?affichage. Je vous remercie.

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - Merci.

Monsieur SIMONDON, vous avez la parole.

M. Paul SIMONDON, adjoint. - Deux éléments dans votre v?u, c?est pourquoi je réponds : d?une part, l?affichage sauvage et les difficultés rencontrées liées à l?affichage sauvage, d?autre part, l?affichage associatif.

Concernant l?affichage sauvage, oui, c?est un fléau. De grandes marques salissent nos rues, s?en servent comme d?une devanture sans coût. Cela dégrade beaucoup l?aspect de nos rues et l?état des façades. Cela nous demande un nettoyage fréquent qui coûte cher et prend beaucoup de temps à nos équipes. D?où une verbalisation, non pas tant de l?afficheur en flagrance qui pourrait être repéré par nos équipes, mais plutôt une constatation de l?affichage, pour refacturer tous les coûts d?enlèvement aux sociétés qui sont affichées, avec un forfait que nous avons établi ensemble à 541 euros, et plus selon la surface, dans une délibération en décembre dernier. D?où une vigilance particulière sur ce sujet.

J?en profite pour répondre à une insinuation un peu malheureuse de Mme LECUYER faite hier, d?une éventuelle collusion entre la Ville et les sociétés de marketing qui font cet affichage sauvage. Non, bien sûr, nous ne passons pas par ces sociétés. En l'occurrence, l?une d?entre elles, la plus célèbre sans doute, a rempli plusieurs prestations pour la Ville il y a plusieurs années uniquement pour de la communication pendant des événements. Depuis qu?elle s?est lancée dans le "street marketing" de type guérilla, la Ville ne passe plus par elle. Depuis 2016, pour être précis.

Concernant l?affichage associatif, je tiens à préciser que tout le monde doit respecter l?interdiction de l?affichage sauvage, aussi bien les grands groupes que les afficheurs culturels ou associatifs qui ont d?autres moyens et accès.

Il y a actuellement quatre panneaux associatifs dans le 2e arrondissement, plus ceux qui concernent l?information municipale et ceux pour les conseils de quartier.

Avec ma collègue Pauline VÉRON, nous émettons un avis favorable pour étudier la pose de nouveaux panneaux, sans engagement sur l?objectif de 10. Cela dépend beaucoup des sites possibles. Ce sera étudié sur un périmètre plus large du secteur centre : 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements.

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - Merci. J?ai une demande d?explication de vote de M. AURIACOMBE.

M. Pierre AURIACOMBE. - Une fois de plus, mais je l?ai dit en 7e Commission : sur le premier alinéa, les entreprises qui sont responsables, et vous avez raison, Monsieur le Maire, ce sont aussi les associations. C?est ce que je tenais à faire remarquer. Dans les associations, cela va vous faire plaisir, les partis politiques peuvent aussi polluer en cette période de campagne. Il faut aussi les citer. Merci.

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 118, avec un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u est adopté. (2019, V. 148).

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - Je vous remercie, nous avons achevé la 3e Commission.

Nous débuterons à 14 heures 30 avec la 4e Commission.

A toute à l?heure !

Suspension et reprise de la séance.