Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, DAC 699 - Signature d'un avenant à la convention passée avec l'association "Le Musée en Herbe (1er), pour l'attribution du solde de la subvention de fonctionnement. - Montant : 80.000 euros.

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2009


 

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Nous examinons maintenant le projet de délibération DAC 699 relatif à la signature d'un avenant à la convention passée avec l'association "Le Musée en Herbe (1er), pour l'attribution du solde de la subvention de fonctionnement d'un montant de 80.000 euros, sur lequel le groupe U.M.P.P.A. a déposé l'amendement n° 47.

Monsieur LEGARET, vous avez la parole.

M. Jean-François LEGARET, maire du 1er arrondissement. - Hélène MACÉ de LÉPINAY aurait fait cela mieux que moi, mais étant l'auteur de cet amendement, je vais le présenter. J'en ai d'ailleurs déjà parlé depuis un certain temps à Christophe GIRARD qui connaît bien la situation du Musée en Herbe. Je regrette qu?il y ait pu y avoir quelques malentendus, que je me suis efforcé d'aplanir, et je crois qu'aujourd'hui les difficultés relationnelles se sont beaucoup apaisées et on ne peut que s'en féliciter.

Ce Musée en Herbe est une institution qui a une grande valeur et qui a travaillé vraiment intelligemment dans son implantation précédente, qu'elle a quittée, sur le jardin d'acclimatation. Elle est maintenant dans un assez beau local, intéressant, rue Hérold, et le travail qui a été fait notamment avec le milieu associatif, les Restos du c?ur, ATD Quart Monde, La Clairière et puis, aussi avec les écoles et les établissements d'enseignement du centre de Paris, tout cela mérite d'être encouragé.

Ce déménagement, cette nouvelle installation se solde c'est vrai - par une situation financière qui est un peu difficile. Et je pense que si la Ville acceptait d'améliorer son effort, de renforcer son soutien à l'association, cela permettrait, en tout cas, de passer ce cap un peu difficile et - je l'espère - d'arriver ensuite à une vitesse de croisière qui permettrait d'aborder les exercices suivants avec plus de tranquillité.

Je crois véritablement que si la Ville, aujourd'hui, n'apporte pas un soutien renforcé, la survie du Musée en Herbe est vraiment très, très menacée. Et je plaide - c'est le sens de cet amendement - pour que M. GIRARD soit attentif - je sais qu'il l'est déjà -, mais soit très bienveillant à l'égard du Musée en Herbe et que nous puissions continuer à travailler intelligemment ensemble pour la poursuite de l'activité de cette association qui est plus qu'une association, qui a vraiment - je crois - une qualité, une intelligence pédagogique qui mérite d'être saluée, je vous remercie.

(Applaudissements sur les bancs des groupes U.M.P.P.A. et Centre et Indépendants).

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci.

La parole est à M. Christophe GIRARD.

M. Christophe GIRARD, adjoint, au nom de la 9e Commission. - Certes, le maire du 1er arrondissement plaide très bien - je dois dire -, mais je serai assez inflexible cette fois

ci. Je m'explique.

J'ai répondu à quatre v?ux relatifs au Musée en Herbe lors du dernier Conseil de Paris et j'ai rencontré, à plusieurs reprises, les responsables de cette structure. Ils me connaissent, nous nous connaissons bien. Ils ne m'avaient pas épargné - je dois dire - d'une façon, d?ailleurs, très discutable, mais nous nous en sommes expliqués et ils m?ont présenté des excuses que j'accepte tout à fait.

Lors de cette réponse, j'avais rappelé les conclusions de l'audit de l'association qui a été effectué par l'Inspection générale en 2008. J'ai évoqué les efforts mis en ?uvre par l?association pour répondre aux recommandations formulées dans le rapport d'audit, notamment concernant l'assainissement de la vie associative, la modification des statuts, l'amélioration de la gestion administrative, financière et comptable.

J'ai également évoqué la décision du Musée en Herbe, en accord avec la Ville de Paris, de quitter le site du Jardin d'acclimatation. D'ailleurs, est-ce que vous me permettez, juste pour détendre notre Assemblée - que je trouve particulièrement sage cet après-midi - de vous rappeler que le Jardin d'acclimatation, c'est juste en face de la Défense et que je pense dans tout ce qui a été dit?

Je suis un peu hors sujet, mais cela va être très sympathique - Hélène MACÉ de LÉPINAY, détendez-vous - ou vous faire sourire. J?ai l?impression qu?on dit beaucoup de bêtises sur le projet de l'EPAD. Je crois qu'il y a un grand malentendu. Je pense que le fils cadet du Président n?a jamais demandé un EPAD, mais a demandé un iPOD. Je pense que toute l?ambiguïté est venue de cela?

C'est gentil.

M. Jean-Jacques GIANNESINI. - Elle est partout.

M. Christophe GIRARD, adjoint, rapporteur. - Elle est partout déjà ? Je croyais que je l?avais inventée, vous voyez ? Donc, c?est bien. Cela nous a fait sourire quelques secondes.

Je reviens au Jardin d?acclimatation? pour concentrer son activité sur son site de la rue Hérold dans le 1e arrondissement de Paris.

Afin de développer la fréquentation du public parisien et réduire les charges de fonctionnement de l'association, j'ai enfin précisé qu'il reste à l'association à développer ses efforts concernant notamment les partenariats avec les établissements scolaires parisiens.

Tenant compte des premiers efforts significatifs effectués par le Musée en Herbe pour se réformer, j?ai annoncé, en effet, qu?une subvention complémentaire de 80.000 euros sera versée à l'association au titre de l'année 2009. Pourtant, Jean-François LEGARET, j?avais le sentiment qu?avec ce supplément, quelque part, je vous avais précédé et entendu un peu d'avance, puisque nous avons, donc, fait un effort supplémentaire par rapport à ce que nous avions prévu en plus de l?acompte déjà versé en début d'année, ce qui porte l'ensemble de la subvention de fonctionnement 2009 à 212.000 euros.

Le groupe U.M.P.P.A. a alors accepté de retirer les deux v?ux qu?il avait présenté, convaincu - m'a-t-il semblé - par ma réponse. Dès lors, j'ai du mal à comprendre que M. LEGARET propose une nouvelle augmentation de la subvention alors que j'avais un petit peu devancé son souhait.

Etant donné le contexte budgétaire que vous connaissez tous, qui nous invite à la plus grande prudence, voire à la plus grande rigueur et les efforts restant à développer par l?association le Musée en Herbe pour répondre totalement aux recommandations de l'Inspection générale, je ne peux être aujourd'hui que défavorable à cet amendement proposé.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Je vous remercie.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition d'amendement n° 47 déposée par le groupe U.M.P.P.A., assortie d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition d'amendement n° 47 est repoussée.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 699.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2009, DAC 699).