Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, I - Question d'actualité posée par le groupe M.R.C. à M. le Maire de Paris relative à la participation de la Ville de Paris à la "saison de la Turquie", à l'amitié entre les peuples et à la lutte contre la xénophobie.

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2009


 

M. LE MAIRE DE PARIS. - Nous passons à la première question d'actualité, question posée par le groupe M.R.C.

La parole est à M. Georges SARRE.

M. Georges SARRE, adjoint. - Monsieur le Maire, merci.

Le 8 octobre dernier, le Front national rassemblait quelques dizaines de militants à proximité de l'Hôtel de Ville pour protester contre l'illumination de la Tour Eiffel aux couleurs de la Turquie que vous avez voulue dans le cadre de la saison turque.

Cette scorie xénophobe, dont la stupidité le dispute à la vaine tentative électoraliste, ne doit pas faire oublier l'essentiel.

A travers cette illumination symbolique, la Ville de Paris a montré que la fraternité républicaine est à dimension internationale. Elle a montré aussi que cet idéal universaliste s'appuie bel et bien sur la réalité des nations et ne cherche pas, au contraire, à passer sous une toise uniformatrice des siècles d'histoire politique, culturelle et religieuse.

La saison de la Turquie est l'occasion de débattre politiquement, de s'enrichir des différences culturelles, de découvrir un pays et son peuple, dont l'histoire a partie liée avec celle de la France ; qu'on songe simplement et seulement à Mustafa Kemal Atatürk.

J'aimerais, Monsieur le Maire, que vous nous indiquiez plus précisément la part que la Ville de Paris prend à cette saison de la Turquie.

Je voudrais aussi vous dire à quel point ceux qui ont appelé à la manifestation du 8 octobre dernier ne méritent pas le qualificatif de "nationaux".

La France est une Nation citoyenne, fondée sur l'adhésion à un idéal politique ; ce n'est pas une Nation religieuse ni ethnique. En réalité, les manifestants du 8 octobre n?ont rien compris à la Nation. Ils défendent une Europe fondée non pas sur la coopération de ses peuples, mais sur une supposée communauté religieuse et ethnique chrétienne et blanche.

Le Mouvement républicain et citoyen dénonce depuis toujours un mode de construction de l'Union européenne qui nie la réalité des Nations et la souveraineté des peuples.

Notre conception de la Nation citoyenne et de l'internationalisme nous amène, Monsieur le Maire, à souhaiter une Europe des peuples, une Europe de la fraternité et de la coopération, dans laquelle la Turquie aura toute sa place, la même place que tous les autres pays européens.

Quoi qu'il en soit, nous nous réjouissons que la Mairie de Paris ait promu la fraternité internationale à travers sa participation à la saison turque.

Je vous remercie.

M. LE MAIRE DE PARIS. - Merci bien.

Monsieur SCHAPIRA, vous avez la parole.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.

Je dois remercier notre collègue Georges SARRE d'avoir posé cette question.

En effet, c'est une saison culturelle dont le principe avait été arrêté par les chefs d?Etat il y a plusieurs années. Elle se déroule depuis le 1er juillet et cela jusqu'en mars 2010. La programmation se fait sous l'égide des ministères des Affaires étrangères et de la Culture des deux pays.

Sollicitée, Paris a souhaité y participer largement, comme d'autres villes françaises, Bordeaux, Lille, Strasbourg ou Marseille.

Précisément, vous nous posez la question de savoir ce que nous avons fait. Je vais vous y répondre assez rapidement, en vous disant qu'avec mon collègue Christophe GIRARD, nous avons travaillé avec Culture France, puisque nous avons un contrat avec Culture France, sur plusieurs manifestations qui étaient d'abord le lancement par un grand concert et spectacle de danse le 4 juillet au Trocadéro, le festival de Paris Cinéma qui a rendu hommage au nouveau cinéma turc et notamment à Nuri BILGE CEYLAN, à Orhan PAMUK qui a reçu la médaille "grand vermeil" de la Ville de Paris, la Maison européenne de la photographie a programmé une exposition Ara GÜLER, qui a rencontré un grand succès, la Maison des métallos propose le "mois de la Turquie" en novembre et la programmation de l?Institut des cultures de l?Islam, en partenariat avec le théâtre du Châtelet, de "Paris quartiers d?été", le Théâtre de la Ville, ainsi que les bibliothèques, ont aussi eu une tonalité turque.

J?en remercie tous les services de la Direction des affaires culturelles et Christophe GIRARD d'avoir mis à disposition tous les instituts culturels de la ville.

J'ajoute que les bibliothèques de Paris offrent également toute une programmation culturelle et pas plus tard que jeudi prochain, nous avons, à l'auditorium de l?Hôtel de Ville, un débat sur le thème : "Istanbul, ville du monde".

Concernant la Tour Eiffel, elle a été illuminée aux couleurs de la Turquie du 6 et 11 octobre, les frais, je dois le dire, ayant été intégralement pris en charge par nos partenaires turcs.

Nous avons participé au lancement de cette illumination au nom de l'amitié entre nos deux peuples et du besoin de dialogue et d?échange entre nous. Les tentatives de perturbation du Front national sont l'illustration, une fois de plus, de la pauvreté intellectuelle et de l?absence total d?humanisme de la part d?un parti qui rejette toutes les valeurs d?ouverture, d?échange, de dialogue et de diversité.

Comme l?a justement rappelé le Maire de Paris le 8 octobre dernier, ces motivations ne sont, hélas, que xénophobes.

Par ailleurs, dans le cadre de la saison turque, nous avons lancé, avec eux, par l'illumination de la Tour Eiffel, la grande manifestation "Istanbul, Capitale européenne de la culture", qui se tiendra en 2010.

Nous poursuivrons donc notre travail culturel avec eux, dans ces relations privilégiées, qui ont été concrétisées en même temps par la signature d'un accord de coopération entre le Maire de Paris et le Maire d?Istanbul.

Je ne vous détaillerai pas ce qu'il y a dans l'accord, mais je vous l'enverrai à tous.

Je terminerai, Monsieur le Maire, en disant que, comme vous l'avez fait au mois de mars pour le Dialogue des civilisations organisé par l'O.N.U., où vous étiez présent avec le Maire d'Istanbul et le Premier Ministre turc à Istanbul, sur le dialogue des civilisations, nous avons nous, Ville de Paris, dans toutes nos actions et notamment dernièrement avec l'assemblée générale de l'A.I.M.F., pris comme thème le dialogue des cultures. Cela nous paraît être un enjeu fondamental pour l'avenir de nos civilisations.

M. LE MAIRE DE PARIS. - Merci.

A titre préventif, je rappelle à tous les adjoints qu'ils doivent répondre en 3 minutes et non pas en 4 minutes.